Comment quitter la rat race ?

Toute personne souhaitant gagner de l’argent sur Internet a déjà entendu parler du concept de la rat race. Beaucoup veulent en sortir… Il est loin le temps où l'on faisait carrière dans une seule boîte pendant toute sa vie. Désormais, la nouvelle génération aspire à plus : plus de liberté, plus de temps pour soi et pour ses proches, pour profiter de la vie maintenant et non pas lors de la retraite, mieux manger, avoir une meilleure santé… La nouvelle génération aspire à plus de voyages, plus d’argent, à gérer son temps comme elle l’entend, sans que quelqu’un soit derrière pour dicter quoi faire… C’est pourquoi beaucoup veulent quitter la rate race ! Mais concrètement, comment faire pour quitter la rat race ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.    

La rat race, c’est quoi ?

La rat race est un concept qui nous vient de nos amis anglo-saxons. Cela veut dire course du rat en français – l’expression qui s’en rapproche le plus dans notre langue, c’est la foire d’empoigne ! Lorsqu’il est dans sa roue, le rat a tendance à courir sans s'arrêter, encore et encore… C’est en fait une image pour nous parler des salariés qui travaillent du lundi au vendredi, font une pause uniquement le week-end et pendant les 5 semaines de congés par an, puis recommencent à travailler encore et encore jusqu’à la retraite. Au départ de la rat race, la personne est dans une course effrénée pour obtenir un bon emploi, avoir un bon salaire, améliorer son statut social, ce qui va engendrer toujours plus de consommation, plus de crédits et il faudra alors trouver un nouvel emploi, ou obtenir une augmentation de salaire pour continuer à maintenir, voire augmenter son statut social, afin d’avoir une plus grosse maison, un plus belle voiture, de plus beaux vêtements, faire des voyages toujours plus incroyables etc. Cela va à l’encontre de ce que prônent les frugalistes, qui pensent plutôt à moins consommer, épargner plus et investir pour devenir libre financièrement.   

D'où vient le terme rat race ?

La première fois qu’est apparu ce terme, c’était dans les années 1950 aux États-Unis. Bob Marley a d’ailleurs écrit une chanson sur le sujet en 1986. 

Ce terme a ensuite été popularisé par Robert T Kiyosaki dans son livre best-seller sur l’argent, Père Riche Père Pauvre. En France, c’est ensuite Cédric Annicette qui a popularisé ce terme, notamment en créant le mouvement QLRR (quitter la rat race).

Comment quitter la rat race ?

Pour quitter la rat race, il faut devenir libre financièrement. Chacun peut avoir sa propre définition de l’indépendance financière, mais selon moi, c’est le fait de ne pas dépendre d’un salaire et d’une fiche de paie pour vivre. Une personne devient libre financièrement lorsqu’elle arrive à générer des revenus couvrant ses charges avec des placements (revenus passifs et/ou en créant une entreprise). Dès lors qu’une personne n’a plus besoin de son poste de salarié pour vivre, elle devient alors libre financièrement – on parle de rentier – et elle quitte la rat race. C’est en multipliant les sources de revenus que vous allez pouvoir devenir libre financièrement : plus vous aurez de sources de revenus, plus vous vous rapprocherez de votre objectif. 

Voici plusieurs façons concrètes de quitter le rat race. 

Sortir de la rat race en consommant moins : frugalisme

frugalisme

Beaucoup se concentrent sur un seul facteur pour quitter la rat race : gagner plus d’argent… Mais ce n’est qu’une partie du puzzle ! Il y a un autre point important pour quitter la rat race : il faut consommer moins, et surtout consommer intelligent. 

Ce sont les frugalistes qui clament cela haut et fort. Pour pouvoir avoir plus d’argent, il faut consommer moins, avoir une meilleure gestion de budget, ne pas prendre des crédits pour acheter des passifs (voiture, télévision, meuble, etc). En consommant moins, on a plus d’argent à épargner et surtout à placer, ce qui va avoir pour effet d’arriver plus rapidement à l’indépendance financière.

Une bonne gestion budgétaire est la base de tout ! C’est grâce à ça que la banque va accepter de vous financer un bien immobilier locatif, que vous allez pouvoir racheter un business, qu’il sera plus facile de générer des revenus alternatifs qui couvriront vos charges… Moins vos charges seront élevées, moins le montant de vos revenus aura besoin d’être élevé pour être libre financièrement.  

La société nous pousse à consommer… Les publicités sont partout, on veut aussi souvent montrer aux autres que l’on a un certain niveau social… C’est pourquoi, dans la rat race, les personnes achètent des voitures neuves et des maisons chères, à crédit, pour “montrer” aux autres leur niveau de vie. En agissant comme ça, on se met en danger, en étant au maximum de sa capacité d’endettement. En cas de perte d’emploi, de baisse de salaire, on peut vite redescendre de son piédestal… et c’est encore plus vrai si on n’a pas d’épargne de précaution!

La rat race pousse à courir pour chercher l’emploi le plus rémunérateur possible. La principale motivation des personnes étant dans la rat race, c’est effectivement l’argent, au détriment du bonheur et de la santé. Ces personnes vont accepter de faire des horaires démentiels, de travailler loin de chez elles, de passer du temps dans les transports en commun ou dans les bouchons en voiture, de faire des missions qu’elles n’aiment pas forcément, avec un patron et/ou des collègues qu’elles n’aiment pas. En adoptant la mentalité frugaliste, l’argent n’est plus au cœur des préoccupations, mais laisse une place importante au bonheur, à la famille et surtout au temps.    

Le temps est la seule chose que l’on ne peut pas acheter ! Avoir du temps, surtout qu’on n’a qu’une vie, est au fond notre plus grande richesse…

Maintenant que vous avez compris l’importance de ne pas être dans la société de consommation, on va voir comment calculer le montant dont vous avez besoin pour quitter la rat race.  

Le montant pour quitter la rat race

Ce montant est propre à chacun et va souvent dépendre de vos charges. Je ne vous recommande pas de vous fixer un objectif qui ne se base pas sur quelque chose de tangible, par exemple : “Je vais quitter la rat race quand j’aurai 10 000€ de revenus alternatifs”. Si vous fixez des objectifs trop élevés, vous risquez d’attendre vraiment longtemps avant de quitter la rat race. Je vous recommande donc de vous baser sur vos charges. Une fois que vos revenus couvrent vos charges, c’est que vous pouvez quitter la rat race, c’est aussi simple que cela ! Encore une fois, pour calculer ses charges, il faut les connaître. On en revient à l’importance d’une bonne gestion budgétaire… Vous allez donc lister l’ensemble de vos charges fixes et variables mensuelles (de préférence sur une année complète). Vous allez tout additionner pour trouver le montant total et le diviser par 12, ce qui donnera le montant de vos charges. 

Imaginons que vos charges soient de 1500€/mois : dès que vous générerez 1500€, vous serez alors libre financièrement. Attention, ne quittez pas votre job la première fois que vous générez cette somme ! Attendez d’obtenir ces résultats pendant au moins 3 à 6 mois pour envisager de quitter votre emploi. 

Dans mon exemple, je parle de 1500€ de revenus… Mais il est à noter que je parle d’un montant après imposition ! C’est une donnée à bien prendre en compte dans vos calculs. 

Créer un business Internet

créer un business en ligne

C’est grâce au business Internet que je suis devenu indépendant financièrement, notamment grâce au blogging, si vous souhaiter vous former au blogging je vous conseille l'excellent livre de Aurélien Amacker “je gagne ma vie avec mon blog“, c'est le 1er livre que j'ai lu quand je me suis lancé. C’est un moyen simple de quitter son job ! Sur Internet, vous avez la possibilité de créer des business dans plusieurs domaines :

  • blogging,
  • site e-commerce en dropshipping,
  • infopreneuriat,
  • Amazon FBA,
  • Amazon Kindle Direct publishing,
  • influenceur,
  • youtubeur…

Pour un coût relativement faible par rapport à un business physique, vous pouvez vous lancer et vendre sur Internet tous types de produits grâce au dropshipping, sans avoir besoin d’acheter du stock. Vous pouvez aussi créer un business sur YouTube ou Instagram, ce qui est totalement gratuit. Ou créer un blog pour quelques centaines d’euros, etc. Nul besoin de demander un prêt à la banque, comme c’est malheureusement souvent le cas pour des business physiques… Avec les business en ligne, vous pouvez créer un business sans gros investissement de départ !

De plus, vous pouvez lancer votre business en ligne tout en étant salarié. C’est ce que j’ai moi-même fait ! Ainsi, vous ne prenez pas de risque à vous lancer. Vous gardez votre salaire et si cela fonctionne, vous pourrez démissionner et vivre à temps plein de votre activité en ligne. 

Pour vous lancer dans le business internet je vous recommande l'outil Système.io cet outil permet de tout faire, envoyer des emails, créer des pages de vente, créer un un programme d'affiliation, héberger ses formations et bien d'autres choses. Si vous souhaitez vous formez à Systeme.io je vous invite a suivre ma formation totalement gratuite pour créer un business internet rentable avec Systeme.io.

Investir dans l’immobilier

Investir dans l’immobilier

Si vous ne vous sentez pas de créer un business en ligne, vous pouvez opter pour l’investissement immobilier. 

C’est l’un des meilleurs piliers d’enrichissement, et c’est surtout un pilier qui est à votre portée. Vous pouvez acheter des biens avec l’argent de la banque et rembourser le crédit grâce aux loyers versés par le locataire, c’est ce que l’on appelle l’effet de levier. Si vous avez bien fait vos calculs en amont et bien choisi les biens dans lesquels investir, vous pouvez être libre en 1 à 2 ans avec l’immobilier.   

Plusieurs stratégies fonctionnent dans l’immobilier et vont vous permettre de générer un cash-flow (bénéfice) intéressant. 

Vous avez la location meublée, la colocation, la location courte durée, les immeubles de rapport et l’achat/revente.

Avec ces stratégies, en quelques biens immobiliers, vous pouvez envisager de quitter votre job, pourvu que vous appreniez à investir dans des biens immobiliers rentables.

L’immobilier n’est pas destiné aux riches ! J’ai moi-même 2 biens immobiliers en colocation qui me rapportent 1000€/mois de cash-flow et je suis loin d’être riche…

Si vous décidez d’investir dans l’immobilier, vous allez à ce moment comprendre encore plus l’importance de bien gérer son argent. Pour que la banque accepte de vous prêter, celle-ci doit avoir des garanties sur le fait que vous allez rembourser votre crédit chaque mois. Si la banque regarde vos comptes et que vous n’avez pas ou peu d’épargne, ou que vous avez de nombreuses dépenses, des crédits conso, que vous êtes à découvert… ou pire, que vous avez des commissions d’intervention, alors elle ne vous prêtera pas !

En revanche, si vos comptes sont “clean” et que vous avez de l’épargne, vous aurez plus de chances de votre côté d’obtenir un prêt bancaire. 

Pour trouver un bien rentable je vous recommande l'outil Rendementlocatif.

Investir en bourse

investir en bourse

Si vous n’avez pas envie d’investir dans l’immobilier, mais préférez investir dans un placement beaucoup plus passif, vous pouvez investir en bourse. À noter, par contre, qu’à la différence de l’immobilier, vous ne pouvez pas acheter à crédit vos actions… ce qui veut dire que cela va vous demander plus de temps pour devenir libre financièrement avec la bourse qu’avec l’immobilier ! 

Une stratégie simple pour investir en bourse consiste à investir dans des actions qui versent des dividendes (une partie des bénéfices de l’entreprise qui est versée à ses actionnaires).

Cette stratégie permet d’investir sur le long terme (on parle d’investissement bon père de famille) dans des actions qui versent des dividendes croissants depuis plusieurs années. Vous avez par exemple les actions qu’on appelle “Aristocrate dividende”, ce sont des entreprises qui versent des dividendes croissants depuis plus de 25 ans. 

Vous avez aussi les actions qu’on appelle dividende king (roi des dividendes), ce sont les entreprises qui versent des dividendes croissants depuis plus de 50 ans.

En investissant dans ce type de société, vous êtes a priori sûr de recevoir pendant des années des dividendes. 

Plus vous allez investir dans ce type de sociétés, plus vous allez détenir d’actions, et plus vous allez vous rapprocher de votre liberté financière.

On considère qu’il faut entre 350 000 et 500 000€ pour être libre financièrement avec la bourse. Vous vous dites sans doute que c’est inatteignable… Eh bien, non ! Il y a par exemple Bertrand, du site Revenus et Dividendes, qui a placé 300 000€, soit le montant de sa résidence principale. Il est alors devenu libre financièrement en 4 ans, c’est donc tout à fait possible.

Vous pouvez commencer avec un gros capital de départ, que vous avez constitué avec la vente de votre résidence principale par exemple, ou en faisant un ou plusieurs achats/reventes de biens immobiliers. Vous pouvez également placer une somme fixe chaque mois pendant plusieurs années : même avec un petit montant chaque mois, au bout de quelques années, vous allez générer un revenu intéressant grâce au mécanisme des intérêts composés. Plus vous allez réinvestir vos dividendes, plus votre capital va grossir… et plus votre capital va grossir, plus vous allez générer des dividendes. Et ainsi de suite ! C’est un cercle vertueux.  

La bourse n'est cependant à prendre à la légère, il faut se former, je vous recommande le livre suivant: “Devenir rentier avec les actions à dividendes” qui va vous apprendre comment choisir de bonnes actions. Pour investir vous devez aussi faire attention au frais de courtage, c'est pourquoi je vous recommande Degiro* qui est l'un des courtiers en ligne les moins cher du marché.

*attention investir en bourse comporte des risques en perte de capital

Et vous, quel pilier avez-vous mis en place ? Quel pilier préférez-vous ? Avez-vous quitté la rat race ? Que vous manque-t-il pour quitter la rat race ? Réagissez dans les commentaires. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici