Père Riche Père Pauvre : le livre qui va t’apprendre à gérer ton argent

Père Riche Père Pauvre, écrit par Robert T Kiyosaki, est le premier livre que j’ai lu quand j’ai voulu me former sur l’argent. L’école ne nous a pas donné de bonnes bases au niveau des finances personnelles… Alors moi aussi, j’ai dû me former et ce livre est très bien pour cela. C’est un classique sur l’éducation financière, écrit il y a plus de 20 ans, qui s’est vendu à plus de 26 millions d’exemplaires dans le monde !

Ce livre est tiré de la propre histoire de Robert T Kiyosaki. Il nous parle de ses “deux pères”, son vrai père et son père spirituel (qui n’est autre que le père de son meilleur ami). D’un côté, son père a fait de longues études, devenant un docteur respecté et enseignant à l’université. Il avait un bon salaire, mais sans jamais réussir à s’enrichir. Il a connu des difficultés financières toute sa vie et a même laissé des dettes à ses enfants (il l’appelle donc son père pauvre). Alors que d’un autre côté, son père spirituel, qui n’a pas dépassé la 4ème et qui n’a donc pas de diplôme, est devenu multimillionnaire (son père riche). Robert T Kiyosaki nous partage ainsi les points de vue totalement différents de ses 2 pères. L’un pense que l’enrichissement passe par l’éducation à l’école et l’obtention de diplômes (son père pauvre) et l’autre pense que l’éducation financière est la base de tout pour devenir riche (son père riche). 

Dans le livre, M.Kiyosaki partage alors des clés pour augmenter notre éducation financière. Voici les 10 leçons principales :  

père riche père pauvre
Acheter le livre en cliquant sur l’image

1- “Les écoles ont été conçues pour produire de bons employés et non des employeurs”

C’est le premier principe qui sort du livre. Cela nous est clairement expliqué avec le père pauvre de Robert T Kiyosaki qui a fait de longues études et avait un certain statut social (docteur), mais a pourtant fini sa vie endetté. Alors que son père riche n’a aucun diplôme, mais cela ne l’a pas empêché de devenir riche. L’école ne nous apprend pas à devenir des investisseurs, à créer des entreprises, à bien gérer son argent… mais plutôt à devenir de bons salariés ! Or, ce n’est pas en étant salarié que l’on va pouvoir s’enrichir.  

2- “Il faut se former sur l’argent pour augmenter son QI financier”

La base pour mieux gérer son argent, investir sereinement, c’est de se former. Il faut rattraper le retard accumulé à l’école. Il faut donc lire des livres, se former auprès des personnes qui ont réalisé les choses que l’on veut accomplir ou dans lesquelles on souhaite investir. L’auteur préconise aussi de se former à la vente et au marketing, 2 compétences indispensables selon lui dans n’importe quel domaine. 

3- “Les riches ne travaillent pas pour l’argent, mais font travailler leur argent”

Robert Kiyosaki nous explique pourquoi les riches sont riches : ils investissent leur argent plutôt que de le dépenser dans des futilités, alors qu’un pauvre va acheter des objets/gadgets qui ne rapportent rien et qui, au contraire, coûtent de l’argent. Prenons un exemple : un pauvre va acheter une voiture à crédit qui va lui coûter de l’argent chaque mois, puis qui va se déprécier, alors qu’un riche va quant à lui acheter une voiture pour la louer et ainsi gagner de l’argent avec. Le pauvre va accumuler les achats (voiture, vacances, maison, smartphone…) qui vont lui coûter toujours plus d’argent et devra alors travailler toujours plus pour maintenir son train de vie ; alors qu’un riche va investir son argent et ce sont finalement ses investissements qui vont payer son train de vie. D’un côté, le salarié travaille toujours plus pour maintenir son train de vie, de l’autre l’entrepreneur/investisseur place son argent et achète ce qu’il veut avec l’argent généré par ses placements.

L’auteur nous parle également du concept de la rat race (aussi appelé foire d’empoigne).  C‘est une expression apparue dans les années 50 aux Etats-Unis. En gros, le concept de la rat race, c’est de travailler dur à l’école, obtenir un bon emploi, consommer à outrance, s’endetter… et devoir travailler toujours, changer de métier ou demander une augmentation pour payer ses dettes, avec pour seul répit le week-end et les 5 semaines de congés payés. 

4- “Les pauvres ne font pas la différence entre un actif et un passif”

Si vous ne deviez retenir qu’une seule leçon du livre, ça devrait être celle-ci. M.Kiyosaki nous parle de la différence entre un actif et un passif. Pour lui, un actif est quelque chose qui nous rapporte de l’argent (investissement locatif, création de société…) alors qu’un passif, c’est quelque chose qui nous coûte de l’argent. Les pauvres achètent plus de passifs que d’actifs et c’est ce qui fait qu’ils restent pauvres, alors que les riches enchaînent les actifs et deviennent de plus en plus riches. Il nous dit aussi que les pauvres pensent acheter des actifs, mais ce sont en réalité des passifs. Il prend en exemple la résidence principale en disant que ce n’est pas un actif, mais bien un passif. 

Pour être honnête, je ne suis pas en accord avec cette affirmation… Pourquoi, me direz-vous ? Parce que lorsque vous achetez votre résidence principale, en cas de plus-value à la revente, vous n’êtes pas imposé.  C’est donc un bon moyen de gagner beaucoup d’argent ! De plus, c’est comme de l’épargne forcée car chaque mois, vous remboursez une partie du capital de votre prêt à la revente. Cela va directement dans votre poche. 

Imaginons que vous revendiez votre résidence principale au bout de 5 ans : vous avez remboursé 50 000€ de capital et en plus, vous avez fait une plus-value de 50 000€. Vous avez donc 100 000€ dans votre poche… Parenthèse fermée, continuons !

L’auteur veut principalement nous dire que les pauvres achètent le dernier smartphone à la mode, une maison au-dessus de leurs moyens, une voiture à crédit et doivent donc continuellement travailler pour payer tout cela. Alors que le riche, lui, va enchaîner les actifs et devenir toujours plus riche.      

5- “Payez-vous en premier”

On va le voir plus en détail dans la leçon 6, l’épargne a une place importante dans l’éducation financière ! En effet, c’est grâce à l’épargne que vous allez pouvoir investir et vous enrichir. Or, pour épargner efficacement, l’auteur nous dit qu’il faut se payer en premier. Qu’est-ce que cela veut dire ? Il nous explique que la plupart des personnes épargnent leur argent en fin de mois, lorsqu’il ne reste plus grand-chose dans le compte, ce qui fait qu’elles épargnent peu. Il préconise donc d’épargner en début du mois, plutôt qu’en fin de mois, en mettant en place un virement automatique : 1 jour après la réception de votre salaire sur votre compte, ainsi vous êtes sûr d’épargner. Cette épargne vous aidera à acheter des actifs.  

6- “Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas combien d’argent vous gagnez, mais les sommes que vous parvenez à conserver”

Encore une fois, il nous parle de l’importance de l’épargne. Depuis le début de l’article, je parle de “pauvre”… Cela peut être vu de manière péjorative, mais un pauvre, ce n’est pas forcément quelqu’un qui gagne peu d’argent ! C’est plutôt quelqu’un qui gère mal son argent. Prenons un exemple : un salarié qui gagne 10 000€/mois, mais qui dépense 11 000€, est pauvre car il dépense plus qu’il ne gagne, alors que l’on pourrait considérer qu’il a un bon salaire.

La gestion de budget est importante. Allez voir un banquier pour investir dans l’immobilier locatif avec des découverts récurrents, avec pas ou peu d’épargne, et il y a peu de chances qu’il vous finance ! Une personne gagnant 2000€/mois, mais qui en épargne 1000, a plus de chances de se faire financer par la banque que la personne qui gagne 10 000€ mais en dépense 11 000€. L’épargne va vous servir à acheter des actifs. Attention, dans un premier temps, vous devez constituer une épargne de précaution (l’équivalent de 6 mois de charges) et le reste doit être placé. Plus vous allez placer votre argent, plus celui-ci va vous en rapporter encore plus, et plus vous allez réinvestir les bénéfices, plus votre capital augmentera… et ainsi de suite ! C’est ce que l’on appelle les intérêts composés

Vous devez donc revoir vos charges, pas vivre au-dessus de vos moyens, rembourser vos mauvaises dettes, vendre votre voiture et rembourser votre crédit auto, vivre dans une ville un peu moins cotée mais où le prix au m² est moins cher, ne pas acheter le dernier smartphone à la mode, etc. En d’autres termes, mettre de côté la société de consommation, pour se concentrer sur l’achat d’actifs. C’est grâce à ces sacrifices que vous gagnerez de l’argent !

7- “Occupez-vous de vos propres affaires” 

Lorsque vous travaillez pour quelqu’un, c’est lui qui s’enrichit, alors que lorsque vous créez votre propre business, c’est vous qui vous vous enrichissez ! Voici en substance ce que nous dit l’auteur. Il nous partage même les types de business et de placements qu’il faut privilégier :

  • créations d’entreprises ;
  • actions ;
  • obligations :
  • immobilier ;
  • droits d’auteurs.

L’objectif est de générer de la valeur pour les autres : plus vous générerez de la valeur et plus vous gagnerez de l’argent. 

8- “ L’entreprise est un meilleur statut que le statut de particulier” 

Quand on a un statut de particulier, on paye beaucoup plus de taxes que lorsque l’on est une société, voilà ce que nous dit l’auteur. Un particulier paye la TVA, a une retenue des impôts à la source sur son salaire, paie des frais de notaire, la taxe d’habitation, la taxe foncière… Alors qu’une entreprise peut se faire rembourser la TVA et paie des impôts uniquement après avoir déduit toutes ses charges. Elle peut donc optimiser, à l’aide de bons avocats/comptables et montages, sa fiscalité pour payer le moins d’impôts possible. Ça reprend le point 6 : plus vous gardez votre argent, plus vous pouvez le réinvestir et gagner toujours plus.

L’imposition est toujours plus lourde, l’État et les collectivités ont besoin de toujours plus d’argent, alors ils cherchent l’argent partout, notamment chez les particuliers… et plus précisément chez les classes moyennes ! Les entreprises arrivent à contourner l’imposition grâce à des montages fiscaux légaux.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le régime des sociétés est bien plus favorable fiscalement que le régime des particuliers. C’est pour cela que bon nombre de riches ne se paient pas en salaires, mais plutôt en dividendes et en réinvestissant leur argent dans différents placements, notamment l’investissement dans des sociétés.  

9- “Ré-investissez votre argent et multipliez les actifs”

N’avez-vous jamais entendu “l’argent appelle l’argent”, “les riches sont toujours plus riches” ? Et pourquoi, à votre avis ? Simplement parce que les riches multiplient les investissements dans des actifs. Ils ne laissent pas leur argent traîner sur un compte courant qui ne rapporte rien, mais l’investissent dans des placements plus rémunérateurs (bourse, prise de participation dans des sociétés, création de sociétés…). C’est uniquement de cette façon que l’on reste riche et que l’on s’enrichit encore plus !

Il n’est pas rare de tomber sur des histoires de personnes riches qui sont devenues du jour au lendemain pauvres, car elles avaient mis tous leurs œufs dans le même panier. Imaginons que 99% de vos revenus proviennent de votre société : si celle-ci fait faillite, vous vous retrouvez sans le sou. Alors que si vous avez placé des billes ailleurs, même en cas de faillite de votre société, vous maintiendrez votre train de vie. 

Lorsque l’on regarde les plus grandes richesses de France, toutes ont multiplié leurs investissements : immobilier, hôtel, prise de participation dans des sociétés, etc. À votre échelle, c’est en multipliant les actifs que vous deviendrez de plus en plus riche. 

10- “Chaque riche a perdu de l’argent un jour !” 

Faites le test un jour : allez dans une maison de retraite et demandez aux personnes âgées si elles ont des regrets, vous verrez qu’une grande partie vous répondra oui. La peur paralyse de nombreuses personnes au moment de se lancer… Beaucoup ont des projets mais ne se lancent pas car elles ne veulent pas prendre de risques. Mais pas de risques = pas d’argent ! Il faut prendre des risques pour gagner de l’argent. Des risques mesurés bien sûr… L’auteur nous explique que perdre de l’argent un jour, c’est normal, cela fait partie de l’apprentissage, mais aussi que c’est uniquement en prenant des risques, en se lançant, que l’on peut y arriver.  

Ceci n’est qu’un court résumé du livre. Il existe encore de nombreuses leçons à en tirer. Pour les connaître, je vous invite vivement à lire ce livre, il en vaut vraiment la peine :

>> Lire Père Riche Père Pauvre

Même si je ne suis pas d’accord avec tout, notamment lorsqu’il dit que la résidence principale est un passif, ce livre va vous donner de très bonnes bases sur la gestion de vos finances personnelles. Bien qu’il ait été publié il y a longtemps, ses enseignements sont encore valables aujourd’hui. C’est à mes yeux le meilleur livre sur l’éducation financière !

Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici