Comment devenir frugaliste en 4 étapes

Le temps où un salarié travaillait pendant des années, voire toute une vie dans une même entreprise, est désormais révolu. Le plein emploi est révolu lui aussi et les emplois peu qualifiés risquent de disparaître avec l’automatisation et l’apparition des robots. De plus, la retraite à 62 ans risque d’être repoussée, c’est ce qu’on entend un peu partout… Désormais, les gens aspirent à une vie plus simple : moins d’argent, moins de possessions, moins de consommation, mais plus de temps pour leurs proches et pour profiter de la vie.  On va voir dans cet article comment devenir frugaliste.

Le frugalisme, qu’est-ce que c’est ?

frugalisme

Le frugalisme est un mouvement né aux Etats-Unis du mouvement FIRE (financial independence retire early), ce qui veut dire en français indépendance financière, retraite anticipée. Le mot frugalisme est tiré du latin frugalis, ce qui signifie sobre. Le frugalisme prône un mode de vie plus simple : moins de dépenses inutiles, une meilleure gestion budgétaire dans le but d’épargner plus, pour pouvoir ensuite investir cet argent pour obtenir des rentes : bourse, immobilier, business Internet, commerce automatisé…

Le frugalisme n’est pas à confondre avec la notion de radinerie : un radin souhaite ne pas dépenser pour garder son argent au cas où, alors que le frugaliste a un objectif de vie, à savoir devenir libre financièrement et parfois également géographiquement. Quand on parle de frugalisme, on parle de prendre sa retraite avant l’heure (généralement avant 40 ans), mais je ne suis pas totalement d’accord : le frugaliste veut avoir des revenus suffisants et récurrents pour ne pas avoir à travailler pour quelqu’un.

La plupart le feront pour eux : création d’une société, gestion de biens locatifs, bénévolat… C’est plus une retraite de la vie active classique vers un mode de vie entrepreneurial et social.

Le frugalisme s’oppose à la rat race avec son fameux métro-boulot-dodo qui est une course perpétuelle vers le toujours plus : plus d’argent, une plus grosse voiture, une plus grosse maison, un meilleur poste, etc. 

Le frugalisme est là pour lutter contre le burn out (on tombe malade suite à une accumulation de travail), le bore out (on s’ennuie au travail) et le brown out (ne pas trouver de sens à son travail). 

Une des notions importantes du frugalisme est le temps : un frugaliste souhaite gérer son temps comme il l’entend, il veut être libre de son temps, contrairement à un poste de salarié où il échangerait son temps contre de l’argent.

Le frugalisme n’est pas à confondre avec le minimalisme, même s’ils ont en commun la déconsommation. L’objectif n’est pas le même : le minimalisme prône le fait de posséder le moins de choses possible, alors que le frugalisme prône quant à lui de moins dépenser dans le but d’obtenir une indépendance financière, c’est-à-dire de ne plus être dépendant d’un salaire pour vivre. Robert T Kiyosaki, auteur du livre Père riche Père Pauvre, définit la liberté financière par la capacité qu’a un individu à générer des revenus passifs dépassant les dépenses courantes.

En vérité, certains sont frugalistes sans le savoir. Avant d’avoir découvert ce mouvement, je l’étais déjà moi-même. Je fais depuis des années très attention à mon budget, j’épargne et j’investis dans mes business Internet et dans l’immobilier, dans le but d’avoir une vie moins à 100 à l’heure. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est donc pas une nouvelle mode “bobo”, mais plutôt une vraie philosophie de vie accompagnant des millions de personnes à travers le monde. En gros, le frugaliste d’aujourd’hui est le rentier d’hier, même si je n’aime pas trop ce terme qui est assez péjoratif.

À noter que le frugalisme est plus adapté aux personnes de la classe moyenne et aux CSP +.Dans la prochaine partie de l’article, on va voir comment devenir frugaliste et moins consommer, dans le but de devenir libre financièrement. Si vous souhaitez devenir frugaliste, je vous recommande l’excellent livre : REVENUS PASSIFS: VIRER SON PATRON ET PARTIR A LA RETRAITE AVANT 40 ANS.

Comment devenir frugaliste ?

Pour devenir frugaliste, vous allez devoir :

  • Éviter d’être dans la surconsommation, vous n’allez acheter que ce dont vous avez réellement besoin.
  • Mieux gérer votre budget, dans le but d’avoir plus d’argent à épargner et à placer. 
  • Vous constituer une épargne de précaution, qui sera là en cas de coup dur de la vie. 
  • Après avoir constitué votre épargne de précaution, placer votre argent dans des placements passifs avec de bons rendements et qui ont fait leur preuve depuis des années et des années (exit donc la cryptomonnaie et les NFT).
  • Faire grossir votre capital placé jusqu’à ce que les revenus générés par vos placements dépassent votre salaire. 

Voici les différentes étapes détaillées pour devenir frugaliste.

Etape 1 : mieux gérer son budget et réduire ses dépenses

gérer son budget

Une des notions les plus importantes dans le frugalisme, c’est la gestion budgétaire. C’est la base de tout : pour pouvoir investir et donc gagner votre indépendance financière, il faut gérer votre budget convenablement.

Analyser ses dépenses

Sur un papier ou un fichier Excel que je fournis ici : télécharger fichier excel budget, vous allez lister toutes vos dépenses fixes (loyers, crédits, mutuelles, assurances, impôts, épargne…) et soustraire ce montant à vos revenus (salaire, revenus locatifs…). Le montant restant va être alloué aux dépenses variables (courses, loisirs, essence) : 50% pour les courses, 40% pour les loisirs et 10% pour l’essence.

Exemple :

Vous avez 1250€ de charges fixes par mois et vos revenus sont de 3450€. On va calculer le budget alloué aux dépenses variables :

3450 – 1250 = 2200€

50% pour les courses : 2200 x 0,5% = 1100€

40% pour les loisirs : 2200 x 0,4% = 880€

10% pour l’essence : 2200 x 0,1% = 220€

Voici votre budget défini pour vos dépenses variables. Le budget variable est celui qui peut mettre à mal l’ensemble de votre budget, vous devez donc déterminer son montant et ne surtout pas le dépasser. Je vous conseille de ne plus payer en carte bleue, mais de retirer la partie variable en espèces et de payer uniquement avec cet argent liquide. Vous ferez une enveloppe pour chaque poste de dépense, en y déposant le montant alloué à chacun. Si le budget alloué pour la partie variable ne suffit pas, c’est que les dépenses fixes sont trop importantes : nous allons voir comment les réduire.

Vous pouvez également utiliser une application smartphone pour gérer votre budget. J’aime faire de la sorte car je peux ainsi centraliser dans un seul endroit plusieurs comptes, les opérations se classent pas type de dépenses, je peux créer un budget et je vois via un graphique si je dépasse ou non chaque poste de dépense. Pour ma part, j’utilise Linxo.

Dépensez moins

Logement

Le poste numéro un de dépenses, c’est sans aucun doute le logement. Voici donc plusieurs manières de dépenser moins pour son logement.

Revendre sa maison ou son appartement

Savez-vous qu’en cas de plus-value sur votre résidence principale, vous ne payez aucun impôt ?! C’est l’une des niches fiscales les plus intéressantes pour les particuliers. Cette plus-value, plus le capital amorti du prêt, va vous permettre d’avoir un capital à investir pour devenir libre financièrement. On verra dans la suite de l’article comment investir son argent. De plus, autre avantage à revendre sa résidence principale, vous pourrez louer un appartement plus petit qui vous coûtera moins cher.

Sous-louer son logement

Avez-vous une chambre d’amis ou une chambre d’enfant que vous n’utilisez pas ? Pourquoi ne pas la sous-louer ? Vous pouvez la louer avec Airbnb à la nuit et ainsi gagner plus d’argent, ce qui va permettre de rééquilibrer votre budget, ou vous pouvez la louer de manière classique à l’année. Dans le cas d’Airbnb, vous allez payer des impôts. En cas de sous-location à l’année, si le montant du loyer fixé avec le locataire ne dépasse pas votre traite immobilière, vous n’êtes pas imposable. Grâce à cela, une partie de vos charges est payée par votre locataire, vous pourrez alors épargner cet argent pour l’investir par la suite.En tant que locataire, vous pouvez également sous-louer votre logement (si le propriétaire est d’accord), c’est ce qu’on appelle la sous-location professionnelle. Je vous recommande de vous former avant de vous lancer : je vous recommande cet excellent livre sur la sous-location professionnelle.

Faire renégocier son prêt immobilier ou l’assurance emprunteur

Si vous souhaitez tout de même garder votre maison ou ne pas la louer, vous pouvez renégocier votre prêt immobilier. En obtenant un taux plus intéressant, vous allez pouvoir diminuer vos mensualités ou réduire la durée de votre prêt. Vous pouvez aussi le faire sur l’assurance du prêt : chaque année, vous avez le droit de changer d’assurance de prêt et pour ce faire, vous pouvez passer par un comparateur d’assurances comme Assurland.

Alimentation

L’alimentation pèse également dans les budgets des Français et il serait intéressant de diminuer cette partie. Pour ce faire, je vous conseille de passer par le drive : chaque mois, vous savez combien vous allez dépenser puisque votre panier s’enregistre automatiquement. Le montant, à quelques euros près, reste le même. En vous rendant en magasin, vous avez plus de chances de dépenser plus, surtout si vous y allez avec vos enfants ! Néanmoins, si vous n’êtes pas des grands fans d’achat sur Internet, vous pouvez utiliser la technique de l’enveloppe comme mentionné plus haut. Vous avez un budget alloué pour vos courses et en le visualisant, vous avez plus de chances de le tenir, plutôt qu’en payant par carte bancaire. Après, je vous le concède, ça va vous demander, sur place, de calculer chaque chose ajoutée dans votre caddie… Vous pouvez faire participer votre petite famille pour vous aider à compter !

Transport

Transport

La voiture, c’est un passif par excellence (qui coûte de l’argent) ! Dès qu’elle sort du concessionnaire, elle perd tout de suite 30% de sa valeur ! Sans compter l’assurance, l’essence et les réparations… Si vous habitez dans une grande ville, je vous recommande vivement de ne pas posséder de voiture. Vous allez passer plus de temps dans les embouteillages, galérer pour vous garer, etc. Privilégiez les transports en commun, beaucoup moins onéreux et très performants. Si vous en avez la possibilité, privilégiez le vélo le plus possible, vous ferez de belles économies ! Surtout, n’achetez ni neuve, ni à crédit votre voiture : cela vous coûtera très cher… Privilégiez un achat cash et sans crédit.

Ça va vous demander d’avoir une voiture moins jolie que celle de votre voisin ou de votre entourage, mais pensez à votre objectif : vous faites des concessions sur plusieurs années pour pouvoir être libre ! C’est un sacrifice à faire qui en vaut la chandelle. Je vais vous donner une statistique : 85% du temps, votre voiture dort sur un parking… Pour réduire les charges liées à celle-ci, vous pouvez la louer sur des sites comme Ouicar ou Drivy. Vous pouvez aussi faire du covoiturage en vous rendant en vacances en voiture avec Blablacar, et même pour votre trajet maison/travail avec le site IDvroom.

À faire : revendre sa voiture à crédit, en acheter une d’occasion mais cash, de préférence une voiture qui ne consomme pas beaucoup et avec un moteur pas trop puissant, pour ne pas payer beaucoup en assurance. Vous pouvez aussi louer votre véhicule quand vous n’en avez pas besoin, afin de gagner un peu d’argent avec.

Compte en ligne

Les banques classiques se gavent en frais bancaires. Un bon moyen de réduire ces dépenses inutiles, c’est de passer par une banque en ligne.

Etape 2 : augmenter ses revenus

Après avoir remis de l’ordre dans vos dépenses, vous pouvez envisager d’augmenter vos revenus. La première idée pourrait venir de votre travail : vous pouvez peut-être demander une augmentation, ou bien prendre un travail plus rémunérateur dans la même société ou dans une autre. 

Vous pouvez aussi envisager d’avoir un second emploi. Cela peut paraître dur, mais vous allez vous sacrifier pendant quelques années pour ensuite prendre votre retraite bien plus tôt que la moyenne des Français et ainsi profiter de la vie et de vos proches ! 

Vous pouvez aussi envisager de faire du jobbing, réaliser de petites missions comme par exemple garder des enfants, monter un meuble, tondre la pelouse, etc. Il existe de nombreuses plateformes de jobbing, dont voici mon top 8 des sites de jobbing.

Grâce à l’économie collaborative, vous pouvez tout louer entre particuliers : votre voiture, votre maison, votre jardin et même votre piscine. 

Etape 3 : Épargner plus

épargner plus

Votre épargne doit être incluse dans vos dépenses fixes. Après tout, vous épargnez tous les mois un montant plus ou moins fixe, alors vous devez ajouter votre épargne dans vos dépenses fixes ! Vous devez au minimum, je dis bien au minimum, épargner 10% de vos revenus. Pour ce faire, vous devez mettre en place des virements automatiques. Le lendemain du virement de votre salaire, vous devez donc avoir un virement automatique qui équivaut à 10% de vos revenus. 

10% est un minimum et si vous ne pouvez pas mettre 10%, vous devez revoir l’étape précédente pour réduire vos charges et dépenses. Vous devez épargner votre argent en début de mois et surtout pas à la fin, lorsqu’il ne reste plus grand-chose dans votre compte. Essayez de monter à 10-20%, voire 30-40-50%, en appliquant les méthodes mentionnées juste avant. Si vous avez toujours de quoi manger et avoir des loisirs, ne vous privez pas d’épargner plus ! 

Si vous avez trop de dépenses au niveau des loisirs, il faut voir où elles se situent en analysant vos dépenses variables. Si vous repérez que vous faites par exemple trop de restaurants, alors privilégiez de manger plus souvent chez vous. 

Plus vous allez pouvoir épargner, plus vous pourrez placer votre argent et plus vous pourrez “partir à la retraite” rapidement.

Etape 4 : placer son argent dans des revenus passifs

Maintenant que vous avez réduit vos dépenses et compris le principe d’épargner au début du mois et non à la fin, on va voir comment obtenir des revenus passifs.

La bourse

La plupart des frugalistes comme monsieurmoneymoustache.com le sont devenus grâce à la bourse. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la bourse n’est pas risquée si on investit à long terme. La stratégie la plus simple pour gagner avec la bourse* est celle du buy and hold (acheter et attendre), investir dans des actions qui versent des dividendes croissants (exemples : Total, Coca-Cola). Dans le temps, vous allez donc accumuler des dividendes et la valeur de votre portefeuille va croître.

En effet, votre portefeuille va croître car la valeur de vos actions va augmenter et surtout, il va croître grâce aux intérêts composés. En réinvestissant les dividendes chaque année, votre capital va grossir comme le fait une boule de neige qui dévale une pente : au début, elle va augmenter petit à petit, pour finir en fin de course par être très grosse !

Il vous suffit d’acheter des actions via un courtier en ligne et en direct, ce qui est bien moins cher que de passer par un fonds d’investissement.

Pour investir dans les actions à dividendes, je vous conseille de passer par l’un des courtiers les moins chers du marché : DEGIRO*.

Attention, investir en bourse comporte des risques de perte.

Immobilier

Je vais d’avance casser l’idée reçue numéro 1 : non, l’immobilier n’est pas réservé aux riches ! Grâce aux banques et avec des taux historiquement bas, on peut emprunter pour pas cher et louer ensuite son bien immobilier. J’ai pu investir dans un premier appartement alors que je gagnais 1750€ ! Il faut juste justifier auprès de la banque que vous savez gérer votre budget. 

En étant frugaliste, je peux vous assurer que la banque n’aura aucun mal à vous financer.  Exit donc les découverts et les commissions d’intervention (ça, c’est la bête noire des banques…), puis il faut avoir aussi un peu d’épargne : tout ce qui montre à la banque que vous êtes un bon gestionnaire ! Si c’est le cas et que vous lui apportez un bon projet, la banque pourra vous financer la totalité du montant du prêt : le bien, les travaux, les frais de notaire, etc.

J’ai par exemple investi dans 4 biens qui me rapportent, une fois tout payé, 1400€ de cashflow. Avec 4-5 appartements et de bonnes stratégies, vous allez pouvoir remplacer votre salaire et “prendre votre retraite”. Attention, l’immobilier n’est pas à prendre à la légère : il faut vous former pour apprendre tous les rouages et ne pas faire d’erreurs. Pour ma part, j’ai adopté la stratégie de la colocation pour obtenir de hauts rendements. 

Par la suite, ma stratégie est de ne pas toucher à l’excédent, de garder l’argent pour ensuite me désendetter d’une partie de mes prêts, pour avoir 1 ou 2 biens payés et en revendre 1 ou 2 autres pour avoir un capital pour investir dans à nouveau 1 ou 2 biens. J’aurai une rente qui tombera tous les mois grâce aux bien payés et je pourrai réinvestir dans d’autres biens grâce à mon capital.  

Je vous recommande de passer par un outil comme Horiz.io pour analyser la rentabilité d’un bien immobilier.

Vous pouvez aussi envisager d’investir dans les SCPI, ce qui permet de bénéficier des avantages de l’immobilier locatif sans avoir les inconvénients de la gestion de biens immobiliers. Les SCPI proposent des rendements entre 3 et 6%.

Blog

Le blogging, c’est l’une des meilleures stratégies pour gagner des revenus passifs sur Internet. Pour 100€ à peine, vous pouvez créer un blog qui dépasse votre salaire au bout de quelques mois ou années. Cela va vous demander du travail, mais le jeu en vaut la chandelle : c’est grâce à cette stratégie que je suis en passe de quitter mon job pour vivre pleinement la vie de mes rêves. 

Pour créer un blog, vous n’avez besoin que d’une connexion Internet et d’un ordinateur. Vous pouvez le gérer partout dans le monde ! Vous allez pouvoir monétiser votre blog en créant un infoproduit, en mettant de la publicité, via des partenariats avec des marques ou en faisant de l’affiliation. Le meilleur logiciel pour créer un blog n’est autre que WordPress, qui est utilisé par plus de 35% des sites dans le monde. 

Il est important de se former avant de se lancer dans le blogging, je vous recommande donc l’excellent site de Aurélien Amacker (un blogueur à succès). Son livre, habituellement vendu 14,99€ sur Amazon, est gratuit en passant par ce lien : « je gagne ma vie avec mon blog« .

D’autres opportunités de revenus passifs

Là, je vous ai parlé des stratégies que j’ai mises en place pour prendre ma retraite avant 40 ans, mais il existe plusieurs autres façons de faire : vous pouvez investir dans un commerce traditionnel qui ne demande pas votre présence physique. Je pense notamment aux laveries automatiques pour voitures ou pour le linge. Vous pouvez aussi installer un distributeur dans une zone passante, sans oublier l’opportunité de mettre quelqu’un à la tête de votre entreprise qui va tout gérer à votre place.

Calcul du montant que je dois placer pour devenir libre financièrement

Pour savoir combien il faut placer pour être libre financièrement, il suffit de faire ce simple calcul : 

(100 /Rendement annuel) x dépenses annuelles  = capital nécessaire à placer

Exemple : Vous avez 1200€ de dépenses mensuelles et vous espérez obtenir un rendement de 4% sur votre investissement, voici donc le calcul :

(100 / 4) x ( 1200 x 12 mois) = 25 x 14 400 = 360 000€

Vous devez donc placer 360 000€ avec un rendement de 4% pour obtenir 1200€ de revenus et ainsi couvrir vos charges. 

Une fois que vous aurez des revenus passifs, vous pourrez toujours, dans le but de moins dépenser, aller vivre dans un pays où le coup de la vie est moins important ; et ainsi, malgré une baisse de revenus ou des revenus non réguliers, avoir une vie plus décente dans un cadre de vie plus favorable (à la mer, dans un pays chaud, etc.).

A vous de jouer !

Plus d’informations sur le frugalisme en vidéo:

Qu’avez-vous mis en place pour devenir frugaliste ? Pourquoi souhaitez-vous devenir frugaliste ? Réagissez dans les commentaires !

Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Il existe aujourd’hui une autre solution pour devenir indépendant financièrement, se faire une rente, une retraite en 5 à 7 ans.
    Et ceci sans se priver au quotidien et épargner à outrance.
    Sans capitale de départ, sans prendre de risque avec la bourses et s’embête avec ds locataires.
    C’est la méthode que j’utilise et mon slogan est :
    Avoir du temps libre, une santé et l’indépendance financière

    Belle journée à vous

  2. Bonjour,

    Je suis tombé sur une vidéo par hasard sur Facebook parlant du frugalisme, mouvement que je ne connaissais pas. J’ai fait quelques recherches du coup et je suis tombé sur votre blog qui est vraiment très intéressant. J’aurais voulu en savoir plus, que ce soit sur votre parcours ou des conseils que vous pourriez me donner. Je suis actuellement à la fin de mes études et je me dis que m’y intéresser le plus tôt possible serait le mieux.

    Bien à vous.

    • Bonjour Thomas c’est une bonne nouvelle de t’intéresser au frugalisme 🙂 si tu as des questions poses les sans souci la pour le coup c’est trop vaste ce que tu demandes.

  3. Bonjour

    J’ai 39 ans et je viens d’acquérir un t2 que je loue en meublé j’imagine que le frugalisme est un peu tard me concernant n’est ce pas ?

    • Il n’est jamais trop tard le frugalisme n’est pas forcément une question d’âge mais plutôt de temps pour arrivé à devenir libre financièrement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici