Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page
Home / budget / Comment devenir minimaliste ?

Comment devenir minimaliste ?

Si vous ne vivez pas dans une grotte, vous avez obligatoirement entendu parler du minimalisme. Ce mode de vie qui consiste à vivre avec moins, désencombrer sa maison et se contenter du nécessaire sans posséder la moindre chose superflue.

Certains disent que le minimalisme permet de vivre plus sereinement, d’autres pensent que ce n’est qu’une mode et que ce n’est qu’une passade qui ne va pas durer, qui s’essoufflera aussi rapidement qu’elle est apparue.

Cependant, il faut bien admettre que ce mode de vie et cet état d’esprit (parce que, oui, c’est un réel état d’esprit à adopter) connaît un franc succès, et ne cesse de faire parler de lui en ce moment, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans la vie réelle.

Mais, pourquoi devenir minimaliste ?

Devenir minimaliste est un choix qui ne se prend pas à la légère, car il va radicalement changer votre vie, ainsi que celle des personnes qui vivent sous le même toit que vous.

Le minimalisme permet de remettre les choses en place, et de ne garder que l’essentiel, ce qui permet pour beaucoup de se recentrer sur le nécessaire, et d’éliminer le superflu de leur vie.

Cela apporte sérénité, apaisement, mais permet aussi un gain de temps considérable dans sa vie, rien que sur l’aspect du rangement de la maison et du ménage à effectuer.

Plus de bibelots inutiles à soulever, plus d’objets imposants qui envahissent l’espace, et encore moins de choses que l’on utilise absolument jamais qui encombrent nos tiroirs.

Le minimalisme est aussi bénéfique pour votre budget car vous ne dépensez plus inutilement dans des objets dont vous n’avez pas forcément besoin, vous ne jouez pas le jeu de la société de consommation. Votre budget est donc mieux gérer, car vous contenez vos achats au strict minimum.

Le minimalisme a tellement d’avantages non négligeables, ça vaut vraiment le coup de s’y intéresser ne serait-ce qu’un petit peu.

Le minimalisme est-il adapté à tout le monde ? 

Ce mode de vie n’est pas pour tout le monde. Il est adapté pour les personnes qui souhaitent vivre dans un environnement plus sain, moins encombré et plus simple.

C’est adapté pour les personnes qui veulent se simplifier la vie, tout simplement.

Pour les personnes qui aiment la surconsommation, acheter sans cesse de nouvelles décorations, de nouveaux ustensiles ou encore de nouveaux vêtements toutes les semaines : ce n’est pas fait pour vous. Cela ne vous conviendra pas, il ne faut pas vous frustrer, ce n’est clairement pas le but !

Les personnes qui adoptent le minimalisme dans leur quotidien le veulent bien, et sentent les bienfaits que peut leur apporter cette mode dans leur vie.

Les étapes d’un passage sans frustration au minimalisme :

La prise de conscience

La première étape dans l’intégration du minimalisme dans votre vie est de prendre conscience de la chose. Ouvrir les yeux, et se rendre compte que tout ce que l’on possède chez soi, de cet encombrement qui s’est installé pendant des années chez vous, mais aussi dans votre esprit.

Sans cette prise de conscience, vous vous sentirez frustré de vider tout ce que vous avez. Et ce n’est pas la meilleure des solutions. Ou cela signifie peut-être simplement que vous n’êtes pas prêts à intégrer le minimalisme dans votre quotidien, ce qui peut tout à fait arriver.

Le minimalisme n’est pas fait pour tout le monde, il faut le savoir !

Parfois, on a tellement de pensées en même temps que le mal de tête s’installe. Le minimalisme permet aussi de se libérer l’esprit et d’avoir un quotidien et une vie beaucoup moins stressante, et bien plus apaisante.

Il apporte également une sensation de liberté inconditionnelle, car vous n’avez plus besoin de passer des heures à organiser votre quotidien. Il sera bien moins chargé, fini les crises d’angoisses !

Définir son « pourquoi » est essentiel. Sans ça, vous ne pourrez pas débuter.

Se renseigner sur le minimalisme, lisez tout ce que vous pouvez !

Comme je le disais plus haut, ce mode de vie n’est pas fait pour tout le monde.

Pour savoir si vous êtes prêts à adopter cette vie-là, il faut vous renseigner sur le sujet, et devenir un(e) vrai(e) pro ! Pour cela, Internet est votre meilleur ami, sans aucune hésitation.

Il y a de nombreux blogs qui traitent le sujet, je pense que pour vous renseigner là dessus, les ressources ne manquent pas !

Faire un tour d’horizon et voir ce que l’on possède 

Quand on décide de se lancer, il faut bien commencer quelque part. Et bien sûr, le plus dur est de se dire « Ok, maintenant je commence, je trie tout ! », surtout quand on a une grande maison.

Le plus simple, pour débuter le minimalisme, est de faire une liste. Aller dans chaque pièce de votre maison une à une, et lister chaque chose que vous possédez, mais pour de vrai.

Ça peut paraître un peu fastidieux dit comme ça, mais finalement, vous verrez, c’est plutôt rapide et pour la suite du processus, ça facilite vraiment la vie !

Exemple : une représentation miniature de la statue de la liberté, la boîte à bijoux de la grand-mère, deux sacs remplis de vêtements à donner qui traînent depuis des mois dans le coin de la chambre…

Vous voyez ce que je veux dire ! Rien ne se fera tout seul, malheureusement.

 Faire une liste de ce que l’on a réellement besoin

Une fois que l’on a réalisé la liste des choses que l’on possède, il est maintenant temps de créer une seconde liste des choses que l’on a réellement besoin !

Pour chaque pièce, faire une liste des articles que l’on a besoin, et en combien d’exemplaires.

Par exemple : dans la cuisine, j’ai besoin de 2 louches (une petite, une plus grande), 2 planches à découper, une spatule, une poêle, une casserole…

Vous voyez le genre. Et vous verrez qu’au fur et à mesure de la liste, on se rend compte de toutes les choses que l’on possède en je ne sais pas combien d’exemplaires, c’est juste hallucinant !

Parfois, on entasse des tonnes de bibelots juste parce qu’on se dit qu’un jour, on en aura besoin… Enlevez vous ça de la tête ! Ce n’est pas vrai, si ça n’a pas été utilisé au cours des 6 derniers mois voir de l’année passée… alors il faut débarrasser, cela ne servira plus jamais.

Et pourtant, nous n’avons pas besoin d’autant d’objets chez nous. Mais ça, il faut du temps pour le réaliser, il faut quand même le dire.

Commencer à désencombrer sa maison

désencombrer sa maison

Pour les personnes qui aiment faire du tri et ranger leur maison, c’est votre partie préférée alors ! Il est maintenant temps, après avoir organisé ses listes et sa tête en même temps, de vider son chez soi, et c’est tellement satisfaisant de savoir que l’on va vivre dans un environnement bien mieux organisé.

Le plus simple, c’est de mettre en place trois sacs : un sac ou on va donner ce que l’on met à l’intérieur à nos proches par exemple, un sac que l’on jette car les choses sont abîmées, et un dernier ou l’on va recycler ce que l’on y mettra (comme des vêtements que l’on aime plus et qui ne sont pas à la taille de notre entourage).

Ensuite, il faut sortir absolument tout ce que l’on possède, regarder et analyser chaque article, se demander si on l’utilise encore, combien d’exemplaires on en a versus combien on en a réellement besoin.

Le premier tri n’est jamais le bon. Il faut toujours faire un premier jet, et par la suite revoir ce qu’on a mis de côté pour ensuite décider réellement de ce qu’on en fait. Bien souvent, il y a encore quelques bricoles que l’on ose pas débarrasser, et finalement lors du second tri on se demande pourquoi on souhaitait le garder lors du premier.

Se renseigner sur les différents moyens de débarrasser ses affaires

Quand vous aurez terminé de faire votre grand tri, qu’allez-vous faire de tout ce que vous souhaitez débarrasser ?

Le meilleur moyen de savoir, c’est de se renseigner sur ce qu’il est possible de faire avec les affaires que l’on ne souhaite pas garder. Est-ce qu’on va les donner à une association ? Donner à sa famille ? Jeter parce que c’est trop abîmé ou inutilisable ?

C’est important de mettre les choses au bon endroit. Si vous avez des associations dans votre ville, ils seront bien contents d’avoir de nouvelles donations !

Suivre les grandes règles du minimalisme

Quand on devient minimaliste, on a tendance à vider notre intérieur, et cela peut dériver sur une envie d’acheter de nouvelles choses pour remplir l’espace, sauf que non ! Ce n’est pas le but.

Il y a quelques règles dans le minimalisme à respecter pour que ce mode de vie s’installe confortablement, et y reste le plus longtemps possible.

  • Privilégier la qualité à la quantité

Une fois que vous avez vidé votre maison de tout le superflu que vous y avez trouvé, il vous arrivera de vouloir racheter de nouvelles choses pour habiller votre intérieur. Et c’est là que le conseil primordial arrive, il faut acheter de la qua-li-té.

Rien ne sert de devenir minimaliste si l’on souhaite acheter tous les mois 40 vêtements chez Primark… (pour l’image). Plus vous achetez des vêtements de bonne qualité, moins vous aurez besoin d’en racheter.

  • Utiliser la règle du « +1 = -1 »

Quand vous réalisez un achat, que ce soit de la décoration, un ustensile de cuisine ou encore des vêtements, appliquez toujours la règle du +1 = -1.

En clair, quand vous faites rentrer un nouvel article dans votre maison, il faut en sortir un autre. Si vous gardez tout ce que vous possédez, et qu’en plus de ça vous accumulez les nouveaux articles… on ne s’en sort pas !

Votre maison deviendra même encore plus encombrée qu’avant !

  • Privilégier les intemporels et indémodables

Pour être sûr de pouvoir garder vos articles le plus longtemps possible, qu’ils ne se démodent pas et s’assurer de prolonger la vie de votre minimalisme, privilégiez toujours les intemporels !

Que ce soit dans tous les domaines, et pas uniquement la mode ou la décoration, cela vous permettra d’éviter l’envie de changer juste parce que ce n’est plus la mode ou parce que ça ne vous convient plus, aussi simplement que cela puisse être.

  • Toujours rester dans la simplicité

Pareil que l’interrogation précédente… si vous possédez des articles avec pleins de motifs, qui sont à la mode en ce moment mais qui peuvent se démoder dans quelques semaines/mois, rien ne sert d’investir. Il faut toujours rester dans la simplicité, le maximum possible.

Le plus difficile : le rester !

Le devenir, c’est bien… mais réussir à le rester, c’est encore mieux !

Quand on devient minimaliste, on a tendance à être pris dans un engouement ou dans un moment de folie. On se motive, et on se dit que l’on va trier toute notre maison, et peut-être même toute notre vie. Mais parfois, c’est juste un élan de motivation qui s’en va aussi vite qu’il est apparu.

Pour avoir une vie simple, il n’est jamais facile d’éviter la surconsommation et de se restreindre au quotidien. Mais pour votre plus grand bien, et si vous en avez plus que marre d’acheter sans raison et de posséder des tonnes de choses inutiles chez vous, il est nécessaire de faire ce choix de vie.

Cela libère l’esprit, ça apaise, et c’est surtout tellement important de se focaliser que sur l’essentiel. Être minimaliste apporte un sentiment de liberté que l’on ne peut comprendre lorsqu’on ne l’est pas.

Être libéré de la surconsommation est aussi un grand sentiment de fierté car vous n’êtes plus prisonniers de tout ce que vous entoure.

Enfin, le minimalisme permet de faire la paix avec son moi intérieur et de se ressourcer uniquement avec les choses qui vous sont chères, exit le superficiel qui n’apporte rien à votre vie !

En parler autour de soi

Le meilleur moyen de réussir à rester minimaliste, et de l’intégrer autant que possible dans son style de vie, c’est d’en parler à son entourage !

Le nombre de personnes qui seront impressionnées par votre acheminement… vous verrez, on ne s’en doute absolument pas !

Ce mode de vie simple et sans fantaisies inspire de plus en plus de personnes qui aiment se contenter de l’essentiel, et en expliquant votre nouvelle vie, avec ses avantages et ce qu’elle vous apporte au quotidien, ne peuvent qu’apprécier et être admiratif de votre changement de vie.

Certaines personnes vous demanderont même des conseils.

Et bien souvent, ce ne sont pas les personnes que l’on pensait.

Cet article a été rédigé par Mélanie www.laplumerose.fr

Commentaire

  1. Je n’étais pas encore passée par là ! Alors merci pour la publication de mon article 🙂

Laisser un commentaire

5 Partages
Partagez4
Tweetez
Enregistrer1