Revenus passifs: 10 sources de revenus réellement passif

Vous souhaitez générer des revenus passifs – réellement passifs ! – récurrents, pour engranger tous les mois ? Il existe de nombreux placements : livret A, assurance-vie, bourse…  Dans ce guide, nous allons définir ce qu’est un revenu passif et ce qui n’en est pas, puis voir la liste des 10 sources de revenus passifs qui fonctionnent vraiment.

Vous souhaitez découvrir encore plus de sources de revenus passifs, je vous invite à livre ce livre: Revenus passifs: virer son patron et partir à la retraite avant 40 ans.

Qu’est-ce qu’un revenu passif ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons vous donner notre interprétation de ce qu’est un revenu passif. C’est un revenu que l’on met en place et qui nécessite, au départ, de fournir un travail ; mais dès que celui-ci est mis en place, la source de revenus tourne quasiment seule. Le revenu passif ne nécessite pas d’intervention régulière pour continuer à rapporter. Il va tout de même falloir, de temps à autre, fournir un travail léger pour s’assurer que tout va bien avec la source ou pour l’alimenter encore. 

Pour prendre une analogie avec une plante, vous allez au départ acheter le matériel, choisir le bon arbre, ensuite planter celui-ci pour qu’il pousse dans les meilleures conditions. Ensuite, vous n’y reviendrez que quelques fois pour arroser et entretenir la plante.

Avec les revenus passifs, c’est la même chose, le travail est fourni en amont puis la source de revenus tourne quasi seule, en pilotage automatique. Vous n’avez plus qu’à y revenir quelques fois, pour alimenter cette source, la faire croître et voir si tout va bien. Les revenus passifs ne sont pas corrélés avec le travail passé dessus au quotidien, mais plutôt avec celui que l’on va fournir au début pour lancer la machine. 

Les revenus considérés comme passifs mais qui n’en sont pas

Avant de vous donner mon top 10 des revenus passifs, je vais vous donner selon moi les revenus qui sont souvent considérés comme passifs mais qui ne le sont pas. Voici une sélection de revenus qui ne sont pas passifs :

  • E-commerce : vous devez gérer des commandes au quotidien et il y a le SAV.
  • Vente de formations en ligne : bien que les formations se vendent seules via des tunnels de vente et autres, il faut alimenter la machine via du contenu et répondre au SAV.

Top 10 des sources de revenus passifs

1/ Les redevances (royalties)

Les redevances (royalties)

Les royalties forment selon moi la source de revenus la plus passive. Vous allez créer un livre, une chanson ou une photo – une seule fois ! – puis la vendre plusieurs fois et toucher des redevances à chaque fois. Vous pouvez même toucher des royalties dans le cadre d’une création de franchise. L’avantage des royalties, c’est que vous créez au départ l’œuvre et que celle-ci peut ensuite se vendre pendant des années, voire même des décennies. 

Si vous souhaitez vendre des livres  par exemple, sans être un grand écrivain, donc à votre petite échelle, vous pouvez toucher des royalties de la vente de livres sur Amazon Kindle Publishing, qui permet de vendre sur le site d’Amazon des livres et ebooks auto-édités. Amazon se charge de tout : impression des livres, livraison des produits et gestion du SAV.  

2/ Crowdlending

Le premier revenu passif que je vous conseille, c’est le crowdlending. Le crowdlending, qu’est-ce que c’est ? Littéralement, c’est le prêt aux entreprises par la foule. Vous allez donc prêter votre argent à des PME et comme quand une banque classique prête de l’argent, vous allez toucher des intérêts. La seule différence, c’est que vous êtes un particulier et que plusieurs personnes comme vous vont aider à financer l’entreprise, en investissant chacune des montants différents. Derrière, votre argent va être rémunéré.

Conseils pour investir dans le crowdlending

Là, j’ai parlé d’une seule plateforme, mais il y en a plusieurs. En fait, il est préférable d’investir dans plusieurs d’entre elles et plusieurs projets, à travers différents secteurs, pour minimiser vos risques de perte. En effet, comme pour tout investissement, vous avez un risque de perte. Ainsi, en allant sur plusieurs plateformes et dans plusieurs projets, vous minimisez le risque. 

Combien peut-on gagner avec le crowdlending

Le taux d’intérêt dépend du projet mais en moyenne, vous pouvez espérer un taux d’intérêt compris entre 4 et 9%, ce qui n’est pas mal du tout. C’est donc une bonne manière d’épargner et faire fructifier votre argent, sans avoir à faire grand-chose. 

Ticket d’entrée pour investir dans le crowdlending

Sur certaines plateformes, vous pouvez investir de très petites sommes, le minimum étant de 20€, mais en moyenne le ticket d’entrée minimal se situe entre 50 et 100€. 

Alors, vous allez sans doute me dire : à quoi ça sert d’investir de petites sommes ? Cela permet déjà de lisser son investissement. En effet, vous n’allez pas investir beaucoup d’argent sur chaque projet. Vous allez plutôt investir un peu dans chacun d’entre eux et ainsi, en cas de défaut de paiement, vous perdrez uniquement de petites sommes. De plus, grâce aux intérêts composés (c’est-à-dire en réinvestissant les intérêts), votre capital va grossir d’année en année. Vous allez donc constituer un capital sans gros effort, entre 20 et 50€/mois. 

Le crowdlending, c’est donc clairement un investissement passif. Vous prêtez votre argent et derrière, vous recevez chaque mois les remboursements de capital plus les intérêts. Votre capital grandit seul.  

3/ La bourse avec les ETF

Le deuxième revenu passif que je vous conseille, c’est la bourse* avec les ETF. Un ETF, c’est un instrument financier qui va reproduire un indice boursier – par exemple le CAC40. Je pense que vous en avez déjà entendu parler. Ça peut aussi être le Dax, le Dow Jones, le S&P 500, le MSCI World…. Le tracker, autre nom de l’ETF, va suivre l’indice sous-jacent en possédant un pourcentage de chaque entreprise dans le portefeuille, ce qui va réduire le risque car il ne sera encore une fois pas concentré sur quelques sociétés, mais sur plusieurs. 

Quel indice suivre

Imaginons que vous mettiez tout votre argent dans une société et que celle-ci coule, pour x ou y raison. Vous allez perdre votre argent… Alors que là, par exemple, si vous investissez dans le MSCI World, c’est plus de 1600 des plus grosses entreprises mondiales. Vous avez donc peu de chances que les 1600 entreprises dans le monde se crashent ! Avec le tracker, c’est aussi plus pratique parce que vous n’avez pas besoin d’aller analyser chaque société. Vous prenez un tracker à partir d’un indice et il va faire travailler votre  argent. 

Ce qu’il faut savoir, c’est que les ETF performent globalement mieux que les fonds d’investissement classiques. De plus, la stratégie est vraiment passive. Moi, j’ai investi dedans. Du coup, je vais te montrer dans quoi j’ai investi exactement. 

Quel tracker choisir

Lyxor MSCI World est un ETF intéressant qui vous permet d’investir en minimisant le risque. C’est une filiale de la Société Générale. Vous pouvez investir via un PEA – plan épargne en action – très avantageux. En effet, tant que vous ne sortez pas l’argent, vous n’êtes pas imposé. D’ailleurs, c’est un tracker que l’on appelle “capitalisant”. Capitalisant, ça veut dire que les dividendes sont en fait réinvestis. Vous bénéficiez donc d’intérêts composés : plus vous avez de dividendes, plus vous avez d’intérêts composés et faites grossir votre capital.

Commencer à investir en bourse avec DEGIRO*

*Attention l’investissement en bourse comporte des risques de perte

La stratégie “buy and hold”

La stratégie est simple : il suffit d’investir chaque mois une somme fixe sur le tracker et d’attendre. À la longue, votre capital va grossir car la bourse monte toujours sur le long terme. 

La bourse peut faire peur au premier abord, avec tous ces termes techniques… Mais avec la stratégie présentée ici, il n’y a pas besoin d’avoir de grosses compétences. Moi aussi, je pensais que c’était un truc trop complexe ! En fait, avec le tracker, c’est ultra simple d’investir en bourse. Vous investissez soit dans un tracker monde (MSCI WORLD), soit dans un tracker S&P 500 (500 plus grosses entreprises américaines) et ça tourne tout seul. Vous mettez en place un prélèvement automatique et chaque mois, vous passez l’ordre d’achat. 

Une fois que c’est fait, vous n’avez pas besoin d’y aller tous les jours. C’est vraiment passif et ça fait grossir votre capital ! Je vous recommande toutefois de vous former avant d’investir en bourse, il est important de bien choisir ses actions, je vous invite à lire ce livre: Devenir rentier avec les actions à dividendes qui vous explique les rouages de cette stratégie. 

4/ L’investissement immobilier locatif

L’investissement immobilier locatif va vous demander un gros effort au départ : vous allez devoir faire des visites pour trouver le bien rentable, chercher le financement auprès d’une banque, faire des travaux, mettre des annonces et ensuite placer des locataires. Mais une fois que cette étape de mise en place sera finie, il ne sera question que de gestion : gérer les demandes des locataires, déclarer un sinistre, effectuer des réparations, remettre en location votre logement… Un travail d’entretien qui demande peu de temps ! Vous pouvez même envisager de déléguer la gestion de votre bien à une agence. Une fois que vous aurez mis en place votre investissement, vous pourrez alors enchaîner les biens et ainsi gagner plus. 

Pour sélectionner un bien rentable, je vous recommande l’excellent outil Horiz.io.

5/ SCPI

SCPI

Le quatrième revenu passif, c’est les SCPI – ce qu’on appelle de la pierre papier. Si en matière d’immobilier, vous n’avez pas envie de faire toutes ces recherches et la gestion des locataires, notamment si vous faites de la location classique, vous pouvez tout simplement investir dans ces SCPI. En gros, vous allez investir dans des entreprises qui, derrière, vont construire des immeubles, généralement dédiés aux professionnels, avec des bureaux, etc.. Ensuite, elles s’occupent encore de toute la gestion locative et vous donnent un rendement. 

Ticket d’entrée pour investir dans les SCPI

Le ticket d’entrée est généralement compris entre 1000 et 2000 euros. 

Combien peut-on gagner avec les SCPI ?

Généralement, les SCPI, c’est un rendement entre 3 et 4%, voire 5% ou 6% dans quelques cas. Mais encore une fois, comme c’est totalement passif, même si ce n’est pas un rendement de folie, vous êtes tranquille. Niveau passivité, il n’y a pas mieux ! Vous investissez votre argent dans la pierre, mais sans avoir de contrainte. 

5/ Location d’objets

Le cinquième revenu passif, c’est tout simplement la location d’objets de particulier à particulier. On a tous chez soi des objets qu’on n’utilise pas, mais dont certains ont parfois besoin. Je pense notamment à une tondeuse, une perceuse, une ponceuse… Ça peut être vraiment tout ! En fait, ce que vous allez faire, c’est que vous allez proposer vos objets directement sur cette plateforme, comme Zilok ou Allo voisins qui, en plus d’avoir une section jobbing, dispose d’une section de location d’objets. 

Vous pouvez vraiment tout louer sur ce type de plateformes, comme un Kärcher par exemple. Ce qui est pratique avec la location d’objet, c’est qu’une fois cet objet acheté, vous pouvez le louer plusieurs fois. Ça veut dire qu’au bout d’un certain temps, vous allez rembourser l’achat de votre objet et par la suite, ça ne sera que du plus, du bénéfice. Ainsi, c’est vraiment une superbe idée pour générer des revenus ! En plus de ça, une fois l’objet en ligne, c’est le locataire qui va se déplacer directement chez vous, vous n’aurez donc pas à aller le lui déposer. 

6/ Location de voiture de particulier à particulier

Le sixième revenu passif, c’est la location de voiture de particulier à particulier. Je ne sais pas si vous le savez, mais votre voiture dort au moins 80% de son temps sur une place de parking… C’est-à-dire qu’elle vous coûte de l’argent pour rien, parce que vous devez payer l’assurance même si elle est posée sur un parking. Au final, vous payez une assurance, des frais d’entretien et de réparation, l’essence… Bref, ça vous coûte un bras ! Avec la location, vous pouvez gagner de l’argent avec votre voiture.

Sur Getaround, vous allez proposer votre véhicule gratuitement. Vous créez une annonce en ligne et par la suite, la personne qui va louer votre voiture se déplacera pour venir la chercher et vous la re-déposer. 

Combien peut-on gagner en louant son véhicule ?

Ce qui est pratique sur Getaround, c’est que vous pouvez estimer combien va vous rapporter votre véhicule chaque mois en le louant.

estimer gains sur getaround

Pour estimer la valeur du modèle, il suffit d’entrer les informations suivantes : modèle, marque, année et nombre de kilomètres. Vous obtiendrez alors une estimation instantanée de combien vous pourrez gagner. 

7/ Le blogging

Le blogging peut être passif, en fonction du type de monétisation que vous choisissez. En effet, bien que le blogging demande du travail en matière de création de contenu, une fois que celui-ci est rédigé, il va se positionner dans les moteurs de recherche et vous recevrez un trafic régulier sur votre article, sans aucune intervention de votre part, si ce n’est en alimentant la machine en ajoutant de nouveaux contenus. Et qui dit trafic dit argent : les internautes vont venir sur votre site et cliquer sur vos publicités, vos liens d’affiliés et vous gagnerez ainsi de l’argent à toute heure de la journée ou du soir, sans avoir besoin d’être devant votre ordinateur. 

8/ Amazon FBA

amazon fba

Plutôt que de faire du e-commerce et de gérer vous-même la logistique, le stockage, l’envoi des commandes, la relation client et le service après vente, Amazon peut vendre vos produits sur son site et gérer l’envoi ainsi que le SAV. De plus, vous bénéficiez de la force de frappe d’Amazon FBA ainsi que de ses millions d’acheteurs. Il y a bien sûr un travail à fournir en amont : sélection, achat et création des fiches produits, mais par la suite, les produits seront “vendus par Amazon”, vous ne gérerez plus rien. Vous pourrez alors ajouter de nouveaux produits dans le but de gagner encore plus.  

9/ Le print on demand

Le print on demand (impression à la demande) est une technique d’impression qui consiste à afficher des designs personnalisés sur des produits : mugs, t-shirts, casquettes, pulls, sacs… Concrètement, vous allez créer des designs personnalisés et les plateformes de POD vendront ces designs à leurs clients. Vous toucherez alors des commissions sur les ventes. Là encore, comme Amazon Kindle Direct Publishing, vous ne gérez que la mise en ligne des designs et c’est la plateforme qui imprime, envoie le colis et gère le SAV. Votre seul et unique travail consiste à ajouter le plus de designs possible.

10/ Vendre des cours en ligne

Alors, je vous vois déjà me dire : “mais vous avez dit que la vente de formations en ligne, ce n’est pas un revenu passif”… C’est le cas lorsque vous vendez des formations via votre propre canal d’acquisition, mais ça peut être un revenu passif quand vous la vendez via une marketplace. Sur Udemy, vous pouvez proposer vos cours et c’est donc Udemy qui fera la promotion de ces cours, via le trafic naturel du site et de la publicité. En publiant vos cours sur Udemy, vous pouvez ainsi gagner de l’argent sans avoir à faire la promotion de vos formations. Certains Français arrivent même à dégager jusqu’à 1000€/mois avec cette source de revenus passifs.  

Avez-vous testé l’une des 10 sources de revenus présentées dans cet article ? Si oui, réagissez dans les commentaires ! Si vous avez la moindre question, utilisez également les commentaires, je réponds à chacun d’eux. 

Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici