Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page
Home / Arrondir ses fins de mois / Crowdlending : comment gagner de l’argent avec ?

Crowdlending : comment gagner de l’argent avec ?

Il y a quelque temps, je me suis rendu compte que j’épargnais beaucoup, mais qu’au final mon épargne partait rapidement et surtout qu’elle était mal rémunérée. Je laissais mon épargne long terme (gros projet) sur un PEL rémunéré à 2,11% et la grosse partie de mon épargne sur un livret A rémunéré à… 0,75%, super ! Bon, j’investis également dans l’immobilier, j’ai 4 biens et je rembourse chaque mois mes prêts, donc c’est un placement, un bon placement d’ailleurs… mais j’avais besoin de trouver des placements financiers plus intéressants. C’est comme ça que je me suis demandé où placer mon argent, quels placements me permettraient, sans trop d’effort (contrairement à l’immobilier), de mieux le faire fructifier. J’ai donc commencé à regarder plusieurs placements et à investir dans ces placements, la bourse via les ETF et le prêt aux entreprises. Dans cet article, je vais ainsi vous expliquer comment placer son argent dans le crowdlending et comment gagner de l’argent avec.   

Le crowdlending, qu’est-ce que c’est ? 

crowdflending

Le crowdlending fait partie de la famille du crowdfunding (financement par la foule), donc c’est une sous-branche. Le crowdlending consiste pour un particulier à prêter de l’argent à une entreprise (PME) en échange d’intérêts, tout comme peut le faire une banque via des crédits immobiliers, crédits conso, etc. – à la différence qu’avec le crowdlending, le dirigeant ne doit pas se porter caution du prêt. Les prêts sont effectués au travers d’une plateforme de crowdlending qui fait office d’intermédiaire de confiance. C’est la plateforme qui va étudier et valider les dossiers avant de les proposer aux épargnants. Cette plateforme va alors vous fournir les informations nécessaires à votre choix : le taux, le montant emprunté, le secteur d’activité, la santé financière de la société, etc.. 

La plateforme va aussi se mettre d’accord avec l’entreprise sur les conditions du prêt : montant, durée, taux d’intérêt et type de prêt. Le crowdlending est un placement à court/moyen terme (de 3 mois à 7 ans). Selon les plateformes, le montant minimum à investir peut varier, mais disons qu’en moyenne, vous pouvez commencer à investir pour une somme comprise entre 20 et 50€. Le remboursement du capital ainsi que des intérêts peut avoir lieu mensuellement, ce qu’on appelle un prêt amortissable ; ou en fin de prêt, ce que l’on appelle prêt in fine.  

Critères pour sélectionner un projet et une plateforme

Maintenant que l’on sait ce qu’est le crowdlending, nous allons voir comment sélectionner une plateforme et un projet dans lequel investir. Voici quelques critères à prendre en compte pour sélectionner une plateforme :

  • la taille de la communauté de prêteurs : plus il y a de prêteurs sur la plateforme, plus c’est gage de sérieux ; 
  • l’année de création de la plateforme ;
  • la solidité financière de la plateforme : vous pouvez par exemple aller voir sur societe.com les comptes de l’entreprise ;
  • le rendement moyen de la plateforme ;
  • le taux de défaut moyen : c’est un ratio fourni obligatoirement par la plateforme, calculant le pourcentage de non-paiement des échéances d’un emprunt par rapport à l’ensemble des échéances – plus il est élevé, plus vous prenez un risque car cela veut dire qu’en amont, la plateforme a mal sélectionné ses projets ;
  • le montant minimum que vous pouvez investir : pour ma part j’investis principalement sur les plateformes qui me permettent d’investir dès 20-50€ ; 
  • les outils d’analyse et de reporting fournis par la plateforme ;
  • la plateforme doit posséder les agréments suivants : CIP ou IFP. 

Voici les plateformes dans lesquelles j’ai moi-même investi (attention, cela ne doit pas vous empêcher de sélectionner par vous-même votre plateforme) :

Voici quelques critères à prendre en compte pour sélectionner un projet :

  • la durée du projet (tout en sachant que votre argent sera bloqué pendant la durée) ;
  • le rendement proposé : c’est comme cela que vous allez faire travailler votre argent et ainsi gagner de l’argent ;
  • le secteur d’activité de la société ;
  • le type de prêt.

Petit conseil : diversifiez les plateformes et les types de projet, ne privilégiez pas une plateforme uniquement car elle offre des rendements importants, et variez les rendements : plus un rendement est élevé, plus il est risqué ; et à l’inverse, plus un rendement est faible, plus il est considéré comme moins risqué. En variant quelques investissements risqués avec beaucoup d’investissements peu risqués, vous minimisez ainsi les risques de perte.

Autre petit conseil : investissez une somme dont vous “n’avez pas besoin”, je veux dire par-là un montant qui ne mettra pas à mal vos finances si vous perdez tout. Ne placez pas la totalité de votre épargne dans ce support. Investissez dans des placements moins risqués, l’immobilier par exemple. Votre objectif en tant qu’investisseur doit être la diversification : diversification des investissements, des secteurs, des pays, des plateformes, etc.. 

Les robots d’investissement, bonne idée ?

On rêve tous d’investir de manière automatique, sans y consacrer trop de temps et tout en ayant un bon rendement. C’est ce que proposent certaines plateformes de crowdfunding avec les robots d’investissement. En quoi consiste ces robots ? Tout simplement, vous allez définir des critères d’investissement et le robot va alors investir à votre place dès qu’un projet cochera vos critères de sélection. De plus, sur certaines plateformes, vous pouvez faire des demandes de prélèvements automatiques : une fois que vous avez fait ça, chaque mois la plateforme vous prélève le montant que vous avez défini et investis ensuite à votre place. Parfois, les projets sont financés très rapidement sur les plateformes et grâce au robot, vous allez pouvoir financer tout projet répondant à vos critères… sans risquer de le louper et devoir attendre qu’un nouveau projet arrive !

Voici les plateformes qui proposent des robots d’investissement : Whesarebonds, Bolden, Unilend, Pretup.

Type de plateforme de crowdlending

Il existe plusieurs types de plateformes de crowdlending : les plateformes généralistes comme Whesarebonds, October, Bolden, Unilend, Pretup… mais aussi les plateformes par secteur. Vous en avez par exemple pour l’immobilier avec Lymo, clubfunding, Fundimmo, homunity… et d’autres dédiées aux ENR (énergies renouvelables) avec LENDOSPHERE, ENERFIP. Vous avez aussi : 

  • le CrowdLending Solidaire avec Solylend, BabyLoan ;
  • le CrowdLending Agriculture : Agrilend, Miimosa ;
  • le CrowdLending Collectivité : Collecticity ;
  • le CrowdLending régional : Gwenneg.

Combien puis-je gagner avec le crowdlending ?

Le crowdlending connaît un engouement car c’est un moyen pratique et facile de prêter son argent, contrairement à la bourse. Le financement aux entreprises est plus simple à comprendre : vous prêtez votre argent et on vous le rend avec des intérêts. En outre, le ticket d’entrée est relativement faible : sur certaines plateformes, vous pouvez commencer à investir dès 20€. De plus, avec les robots d’investissement, vous pouvez investir de manière automatique. Enfin, avec le crowdlending, les rendements sont intéressants : entre 3 et 9%, et jusqu’à 12% pour le crowfunding immobilier. Quand on sait que le livret A est rémunéré à 0,75%, le choix est vite fait ! Sans oublier que la plupart des plateformes ne facturent aucun frais, que ce soit pour le dépôt d’argent, l’investissement dans un projet ou le retrait.  

Comment gagner encore plus avec le crowdlending ? 

Vous pouvez booster votre rendement d’une façons très simple, en réinvestissant vos intérêts plutôt que de les sortir de la plateforme. En effet, il est plus judicieux de réinvestir les intérêts dans de nouveaux projets et ainsi faire grossir encore plus ces intérêts. Plus vous allez réinvestir, plus vous allez booster votre rendement… et plus vous allez pouvoir réinvestir, et ça sera l’effet boule de neige ! 

Fiscalité du crowdlending

Les intérêts tirés des prêts sont soumis à une imposition appelée flat tax. En fait, lors du versement des intérêts, la plateforme va la prélevée directement. Le prélèvement (qu’on appelle prélèvement forfaitaire unique) est au taux global de 30% (17,2% de prélèvements sociaux et 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu). 

Les plateformes dans lesquelles vous investissez doivent vous fournir chaque année un imprimé fiscal unique (IFU). 

Dans certains cas, vous pouvez être exonéré de l’impôt sur le revenu de 12,8% sous condition de ressources : si vous touchez moins de 25 000€ en tant que célibataire, divorcé ou veuf et 50 000€ si vous êtes marié. Vous restez tout de même redevable des prélèvements sociaux de 17,2%.  

Crowdlending, que dit la loi ?

Depuis 2014, avec l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif, l’état a régulé le crowdlending. Les plateformes de prêt participatif qui sont intermédiaires de financement participatif (IFP) ont ainsi des règles à respecter. Les entreprises ne peuvent pas emprunter plus de 1 million d’euros, tandis qu’un particulier ne peut pas investir plus de 2000€ par opération pour un prêt avec intérêt et 5000€ pour un prêt sans intérêt. En revanche, le particulier peut investir dans un nombre illimité de projets. Les plateformes enregistrées en tant que conseiller en investissement participatif (CIP), quant à elles, permettent à un investisseur d’investir un montant illimité par projet et aux entreprises d’investir au maximum 2,5 millions d’euros. Les plateformes agréées CIP donnent la possibilité, en plus des particuliers, à des entreprises d’investir, ce qui n’est pas autorisé pour les IFP.

Les plateformes ont l’obligation d’indiquer les commissions qu’elles encaissent et de donner le taux de défaillance moyen de leurs projets. Également, toutes ces plateformes doivent être immatriculées auprès du registre de l’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance) en tant qu’intermédiaire en financement participatif (IFP) ou en tant que conseiller en Investissement Participatif (CIP). L’agrément IFP est donné par l’ORIAS et contrôlé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Régulation (ACPR). L’agrément CIP est délivré et contrôlé par l’AMF (autorité des marchés financiers). 

Vérifier que la plateforme dispose bien des agréments

orias

Même si les plateformes indiquent très souvent sur leur site les agréments dont elles disposent, il est préférable, avant d’investir dans une plateforme, de vérifier si celle-ci dispose bien réellement de l’un des 2 agréments mentionnés ci-dessus. Voici comment vous allez pouvoir le vérifier : il suffit de vous rendre sur le site de l’ORIAS et de taper le nom de la plateforme en question, le site va alors vous dire si la plateforme possède bien les agréments nécessaires pour exercer. 

Crowdlending, quels risques ?

Tout comme la bourse, vous avez des risques en perte de capital, c’est à dire qu’une entreprise à qui vous avez prêté de l’argent peut ne plus rembourser son prêt pour diverses raisons (faillite par exemple). Dans ce cas, vous allez donc perdre votre capital. C’est pourquoi, afin de minimiser les risques, vous devez diversifier votre portefeuille, ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. Vous devez investir dans plusieurs sociétés provenant de plusieurs secteurs différents. 

Aussi, vous devez investir dans des projets que vous comprenez parfaitement, bien analyser les sociétés et bien faire attention aux durées d’investissement. N’investissez pas dans des projets au trop long terme si vous avez besoin de votre épargne rapidement car l’argent est immobilisé le temps du prêt ! Ce n’est pas comme la bourse où vous pouvez revendre à tout moment : l’argent reste. Au final, même si vous avez un risque de perte en capital, si vous diversifiez bien votre portefeuille, vous avez une chance très très mince de perdre la totalité de votre capital. En effet, il y a peu de chances que sur 10 projets investis, les 10 cessent de rembourser le prêt. 

Diversifiez-vous également en investissant dans plusieurs plateformes et non pas une seule. Le crowdlending est encore jeune, alors imaginons qu’une plateforme fasse faillite : que va devenir votre argent ? Cependant, si vous investissez dans plusieurs plateformes, vous minimisez vraiment le risque. Là encore, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Privilégiez des plateformes qui ont des partenaires financiers solides. 

Le crowdlending est un bon moyen de placer son argent si on se diversifie. Afin de minimiser les risques de perte, choisissez bien vos projets et surtout vos plateformes. Gardez aussi en tête qu’il ne faut pas investir la totalité de votre épargne uniquement là-dedans. Si vous respectez ces quelques bases, vous allez pouvoir obtenir des rendements intéressants.

C’est à vous de jouer !

Avez-vous déjà investi dans le crowdlending ? Sur quelles plateformes? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer1