Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page
Home / Arrondir ses fins de mois / Crowdfunding : comment gagner de l’argent avec ?

Crowdfunding : comment gagner de l’argent avec ?

Quand on pense crowdfunding, on pense immédiatement à don, mais savez-vous que le don n’est qu’une partie de la branche crowdfunding et qu’avec certaines autres branches, vous pouvez gagner de l’argent ?! Dans ce guide sur le crowdfunding, nous allons voir comment vous allez pouvoir gagner de l’argent avec, comment choisir la plateforme et le projet dans lequel investir. 

Mais avant tout, c’est quoi le crowdfunding ? 

Définition du crowdfunding

Le crowdfunding, aussi appelé financement participatif, est un mécanisme qui permet de faire financer des projets par la masse. Les particuliers peuvent participer à l’économie et financer de plusieurs façons : en faisant un don, en prêtant de l’argent, en prenant des parts dans la société ou en achetant un produit en pré-commande. Ce mode de financement se fait par des plateformes qui ne sont pas des plateformes financières traditionnelles, on dit que ces plateformes sont désintermédiés.   

Crowdfunding : différentes formes de financement participatif pour faire travailler son argent 

Comme je le disais en introduction, il y a plusieurs types de crowdfunding. Certains vont vous permettre de gagner de l’argent, nous allons les détailler juste après. 

Prêt aux entreprises (Crowdlending)

Le crowdlending, aussi appelé prêt participatif, met en relation des entreprises qui désirent obtenir un prêt avec des particuliers qui souhaitent faire travailler leur argent. Généralement, les entreprises financées sont des TPE/PME. C’est le même principe qu’une banque : vous prêtez votre argent et par la suite, l’entreprise rembourse tous les mois avec des intérêts d’emprunt, lesquels sont calculés au préalable. La petite différence entre le crowdlending et les prêts accordés par les banques, c’est que vous ne pouvez pas demander de garantie ou de caution au dirigeant. En cas de défaut de paiement, vous pouvez donc perdre votre argent. Heureusement, la plateforme fait office d’intermédiaire de confiance. Elle va sélectionner pour vous les projets les plus sérieux et analyser les entreprises, pour définir si celles-ci sont solvables. Avec cette forme de financement, vous pouvez investir dès 20€. Généralement, c’est plus aux alentours de 100€ et vous pouvez espérer jusqu’à 8% de rendement.

Sur Whesharebonds par exemple, vous pouvez investir à partir de 50€.  

Prêt aux particuliers (peer-to-peer lending : P2P lending)

Le prêt de particulier-à-particulier, aussi appelé P2P lending ou encore crédit communautaire, permet de prêter de l’argent à des particuliers avec des intérêts. C’est exactement la même chose que le crowdlending, à la différence que vous n’allez pas prêter aux entreprises mais aux particuliers. La plateforme leader sur le marché n’est autre que Younited Credit. Dès 1000€, vous pouvez investir dans plusieurs projets, ce que je vous recommande vivement afin de minimiser les risques de perte de capital. En effet, il vaut mieux placer son argent dans plusieurs projets que dans un seul. En mettant tous vos oeufs dans le même panier, vous prenez un gros risque. 

Financement participatif en capital (equity crowdfunding)

Le financement participatif en capital, également appelé equity crowdfunding, permet une prise de participation dans des sociétés et start-up prometteuses. Vous devenez donc actionnaire de l’entreprise. En échange de cette prise de participation, vous allez recevoir une rétribution financière sous forme de dividendes versées chaque année, si l’entreprise réalise des bénéfices, ou vous allez pouvoir gagner de l’argent en revendant vos parts quelques mois ou années après, avec une belle plus-value. 

Ce type d’investissement est destiné à un public avisé. En effet, vous devez maîtriser la lecture de documents comptables, même si les plateformes de crowdfunding font office de tiers de confiance. Vous devez comprendre aussi que vous pouvez tout perdre, si l’entreprise par exemple met la clé sous la porte. Votre investissement lucratif peut partir en fumée, pensez alors, comme je le préconise dans n’importe quel investissement (Cf. : où placer son argent), à ne pas tout miser sur une seule société, ni toutes vos économies uniquement de cette façon.  

Petit avantage fiscal lorsque vous investissez dans les PME : 18% de votre investissement ira en réduction de vos impôts sur le revenu. Si vous investissez par exemple 1000€ dans une entreprise, vous allez avoir une déduction d’impôts de 180€. 

Si vous cherchez plus de façons de réduire vos impôts, lisez mon article sur le sujet. 

Parmi les plateformes les plus connues, on trouve : Wiseed, Anaxago

Crowdfunding immobilier

L’immobilier est l’un des placements les plus sûrs. Vous manquez de temps mais vous souhaitez tout de même investir dans l’immobilier ? Vous pouvez le faire avec le crowdfunding immobilier. Comment ça marche ? Les promoteurs et autres constructeurs proposent sur les plateformes spécialisées des projets de promotion immobilière (construction de logements, rénovation de logements vétustes, etc.). Les plateformes de crowdfunding vont alors choisir les projets les plus sérieux et vous pourrez investir dans ces projets. En contrepartie de l’argent que vous allez lui prêter, le promoteur vous rendra votre argent au bout de 30 mois maximum, en moyenne c’est plus 12 à 18 mois, avec des intérêts. Ceux-ci se situent entre 8 et 12%. Imaginons que vous investissiez 1000€ : 18 mois après, vous récupérez votre capital de 1000€ plus les 12% d’intérêts, soit 120€. À la fin de votre investissement, vous recevez donc 1120€. Généralement, l’investissement de départ pour ce type d’investissement est à partir de 1000€. 

Les plateformes qui font du crowdfunding immobilier sont : Fundimmo, Koregraf, Homunity, Lymmo.

Financement participatif en échange de redevances  

Ce type de financement est encore assez peu répandu en France. Il consiste à investir son argent dans une entreprise sans prise de capital, mais uniquement avec une contrepartie financière. L’entreprise va verser une partie de son chiffre d’affaires aux investisseurs, tous les trimestres pendant 3 à 5 ans. Ce n’est ni un prêt, ni des actions, et la contrepartie financière que va vous donner l’entreprise va seulement dépendre de son chiffre d’affaires et de sa situation financière. Vous pouvez bien gagner, comme vous ne pouvez rien gagner et ainsi perdre votre investissement. 

Les plateformes de financement participatif en échange de redevances sont : wedogood, Mypharmacompany 

Crowdfunding : différentes formes de financement participatif sans faire travailler son argent 

Don avec ou sans contrepartie (Reward Crowdfunding)

Même si avec cette forme de financement participatif, vous n’allez pas gagner d’argent, je vais vous vous expliquer ce qu’est le Reward Crowdfunding. C’est la forme la plus connue du crowdfunding. Vous investissez votre argent dans des projets sans contrepartie financière en retour, c’est un don. Cependant, en échange de votre don, vous pouvez recevoir des goodies, un t-shirt, une réduction, une pré-vente… 

Les plateformes de reward crowdfunding sont : Ulule, Kickstarter, Kiss Kiss bank bank.

Comment choisir une plateforme et un projet

Choisir une plateforme de crowdfunding

Choisir parmi les nombreuses plateformes existantes et les nombreux projets n’est pas forcément facile. La première chose à faire avant d’investir dans une plateforme, c’est d’abord de vous renseigner sur celle-ci. Pour ce faire, vous pouvez regarder les avis sur les plateformes. Les plateformes dans lesquelles vous souhaitez investir doivent être obligatoirement enregistrées en tant qu’intermédiaires en financement participatif (IFP), titre délivré par l’ORIAS (organisme pour le registre des intermédiaires en assurances, banque et finance), ou détenir l’agrément de conseiller en investissement participatif (CIP) délivré par l’AMF (autorité des marchés financiers), ou encore l’agrément de prestataire de services en investissement (PSI). 

Vous pouvez aussi regarder qui il y a derrière la plateforme de crowdfunding, comment elle est financée… Parfois, certaines plateformes appartiennent à des banques par exemple, ce qui est un gage de sérieux. 

Le taux de défaut est à regarder de près également. C’est le pourcentage de prêts qui ne sont pas remboursés. Selon les plateformes, ce taux peut être plus ou moins élevé. En fait, plus il est bas, moins vous prenez de risques de perdre votre argent. À l’inverse, plus le taux est élevé, plus vous risquez de perdre votre argent. Si vous souhaitez connaître ce taux pour chaque plateforme, vous pouvez regarder ici : le baromètre de taux de défaut

Ce sont les bases à vérifier sur les plateformes. Après, en fonction du type d’investissement que vous souhaitez réaliser (prise de capital, immobilier, prêt), vous allez choisir l’une ou l’autre des plateformes. 

Choisir un projet dans lequel investir

Pour ce qui est des projets dans lesquels vous souhaitez investir, vous ne devez pas les choisir uniquement à cause d’un rendement élevé. En effet, qui dit rendement élevé dit qu’il y a plus de risques en contrepartie. Voici quelques autres conseils pour investir dans un projet :

  • Conditions d’investissement : en fonction des projets, l’investissement minimum est plus ou moins élevé. En fonction du montant que vous pourrez investir, vous allez donc opter pour tel ou tel projet. 
  • Vos objectifs : selon vos objectifs, par exemple faire fructifier votre argent rapidement, ou prendre du capital dans une société, vous allez pouvoir choisir entre les différents projets présentés.  
  • Le rendement : c’est grâce au rendement que vous allez gagner de l’argent, il est donc primordial pour choisir un projet, mais attention cependant à ne pas viser un rendement trop élevé.
  • La durée du projet : ça découle de vos objectifs. Si vous souhaitez récupérer votre argent rapidement, vous allez sélectionner le projet A ou le projet B.

Crowdfunding : la réglementation

Il y a un texte de loi qui régit et réglemente le crowdfunding. Il s’agit de l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au CrowdFunding (financement participatif). Quant aux plateformes de crowdlending et d’equity crowdfunding, elle doivent avoir l’un de ces 3 agréments : CIP, IFP ou PSI. 

Les plateformes de crowdfunding doivent être obligatoirement enregistrées à l’ORIAS et basées en France. 

Crowdfunding : les risques

Le risque numéro 1 à investir son argent dans le crowdfunding est de perdre tout ou partie de son capital. L’investissement en crowdfunding représente un risque. Votre argent peut être aussi parfois immobilisé pendant de longs mois avant que vous puissiez toucher la totalité de votre argent. L’autre risque que je vois, c’est qu’avec la multiplication des plateformes et des projets, ceux-ci peuvent être de moins en moins sélectionnés avec soin et là encore, cela engendre un risque. 

Il est donc important, avant d’investir, de bien peser le pour et le contre. Il est aussi important d’investir peu au départ, histoire de se faire la main et comprendre le mécanisme, puis d’augmenter crescendo une fois qu’on a bien compris comment ça fonctionne. 

Conseils pour bien investir

Voici quelques conseils pour bien investir dans le crowdfunding.

Profiter des bonus d’inscription

Les plateformes, pour vous inciter à vous inscrire, offrent des bonus d’inscription : entre 20 et 100€. Le montant du bonus dépend du montant que vous allez déposer sur la plateforme. Autant ne pas se priver de ce bonus d’inscription ! Je vous conseille ainsi, afin d’obtenir encore plus d’argent, de vous inscrire sur plusieurs plateformes. Voici par exemple les bonus offerts sur certaines plateformes :

  • Whesharebonds : 30€.
  • Bienprêter : 50€.
  • Homunity : 100€.
  • Bolden : 35€.

Utiliser les robots d’investissement

Sans entrer dans les détails, investir son argent dans le crowdfunding peut être chronophage. Heureusement, certaines plateformes permettent, via des robots, de gérer de manière automatique vos investissements. Vous devez déposer l’argent sur le compte, puis ensuite configurer le robot pour que celui-ci aille ensuite investir à votre place. Attention, cette fonctionnalité est réservée à un public qui connaît déjà très bien le crowdlending. Je vous conseille, dans un premier temps, de vous faire la main vous-même pour comprendre le crowdlending et ainsi mieux configurer votre robot. 

Les plateformes qui proposent des robots sont : Bolden, Pretup, Bienprêter

Diversifier ses placements

Comme je vous le disais plus haut, vous ne devez pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. Il faut diversifier vos placements, investir dans plusieurs plateformes plutôt qu’une, investir dans différentes sociétés aussi plutôt qu’une, dans différents secteurs, etc.. Pour minimiser les risques, il vaut mieux investir 100€ dans 10 projets différents, plutôt que 1000€ dans un seul projet. 

Réinvestir le capital et les intérêts dans d’autres projets

Plutôt que de récupérer l’argent lorsque vous avez investi dans le crowdlending, il serait intéressant de réinvestir chaque mois votre capital et vos intérêts dans d’autres projets, ce qui aura pour conséquence de booster encore plus votre rendement. Plus vous investissez d’argent, plus votre rendement grandit.  

Les avantages à investir avec le crowdfunding

Vous l’aurez compris, il y a plein d’avantages à investir dans le crowdfunding. Nous allons les énumérer ci-dessous :

  • Le crowdfunding offre de très bons rendements (entre 8 et 12%) comparé au livret A par exemple (0,75%). C’est un bon placement. 
  • Les tickets d’entrée sont faibles. Selon les plateformes, vous pouvez investir dès 20€. 
  • Certains prêts sont courts, vous pouvez récupérer votre argent à partir de 6 mois.
  • Vous faites vivre l’économie.
  • Vous prenez des parts dans des sociétés en devenir. 

Crowdfunding : quelle fiscalité ? 

crowdfunding fiscalité

Bien entendu, les intérêts que vous gagnez sont imposables, ça serait trop beau sinon ! Les intérêts sont imposés selon le barème des produits à placement fixe. De votre côté, vous n’avez rien à faire, c’est la plateforme qui gère cette partie pour vous. Elle vous donne donc la différence. 

Voici la composition du prélèvement :

  • Acompte sur votre impôt sur le revenu (12,8%).
  • Prélèvements sociaux (17,2%).

En fonction de vos revenus, vous pouvez être dispensé de l’acompte sur votre impôt sur le revenu. Votre revenu fiscal de référence doit être inférieur à 25 000€ si vous êtes célibataire, ou 50 000€ si vous êtes en couple. 

En cas de défaut de paiement de l’un de vos emprunteurs, vous pouvez déduire cette perte de vos impôts. Pour ce faire, vous devez avoir en votre possession un certificat d’irrécouvrabilité et la déduction marche uniquement avec les prêts consentis après 2016 (avant, ça ne fonctionne pas). 

Investir dans le crowdfunding est rentable : vous avez des rendements bien supérieurs aux rendements proposés par les supports bancaires. Cependant, un risque de perte de capital existe et il faut en tenir compte. Il vaut mieux investir dans plusieurs plateformes et plusieurs projets dans différents secteurs, plutôt que de tout mettre dans un même panier. Il faut bien prendre le temps de choisir les plateformes où investir et les projets également. Même si les entreprises font office de tiers de confiance, vous devez vérifier les taux de défaut, pour investir dans les plateformes qui proposent les plus faibles. Enfin, investissez de l’argent dont vous n’avez pas besoin directement, puis chaque mois, ré-investissez votre argent dans toujours plus de projets, afin d’augmenter encore plus votre rendement. C’est à vous de jouer !

Avez-vous déjà investi dans le crowdfunding ? Quel type ? Sur quelle(s) plateforme(s) ? Que pensez-vous de ce type d’investissement ? Réagissez dans les commentaires.

3 Commentaires

  1. merci pour ton article. Il complète bien le mien écrit en même temps … mais moi c’est sous la pluie de Normandie que j’écris (et pas sous le soleil de Guadeloupe). J’investis sur plusieures plate-formes. Celles où j’ai eu un defaut de paiement est pretup pour le moment. Je n’investis que des petits montants à chaque fois… donc j’ai perdu 20 euros mais tous les autres investissements sont positifs.
    Je recommande de tenir un tableau excel simple pour se souvenir à qui on a prêté car une entreprise peut être présente sur plusieurs plates formes de crowdfunding crowlending . Et si elle est en defaut , on perd plusieures fois.

  2. Merci pour votre article,

    C’est vrai qu’avez l’essor du net, les sources potentielles d’investissement se sont multipliés. Cela en est meme un peu vertigineux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer4