Comment et combien épargner par mois?

Pouvoir faire de l'épargne, c’est une nécessité. Que ce soit pour parer à des problèmes éventuels, pour pouvoir réaliser ses divers projets, pour le futur de ses enfants,… Nombreuses sont les raisons qui justifient le fait de mettre de l’argent de côté. Mais ce n’est pas forcément chose aisée, avec toutes les dépenses voire les dettes auxquelles certains ne peuvent se défaire. Dans cet article, nous vous présenterons comment et combien épargner par mois.

L’épargne pourquoi faire?

Il existe de nombreuses raisons justifiant le fait de mettre de l’argent de côté. Mais dans tous les cas, il s’agit d’une décision parfaitement judicieuse. Dans la mesure où, l'épargne est utile dans de nombreuses circonstance, alors il n’y a pas lieu d’hésiter.

En effet, épargner c’est s’offrir la possibilité de se parer à toutes situations imprévisibles. C’est également s’offrir la possibilité de réaliser ses rêves, ses propres projets ainsi que ceux de ses proches. Il ne faut pas oublier que pour pouvoir investir avec ou sans passer par un emprunt, il faudra dans un premier temps mettre de l’argent de côté. Et enfin, l’épargne vous permettra d’avoir une certaine aisance financière lorsque vous arrivez à l’âge de la retraite.

Il faut également souligner que mettre de l’argent de côté vous permettra dans une certaine mesure de gérer plus efficacement votre argent, plus besoin de vous mettre à découvert ou de recourir à des crédits consommation pour faire vivre votre ménage.

Différents types d’épargnes

Il existe au mois 3 types d’épargnes. On peut notamment les classifier en fonction de leur utilité. On peut alors citer l’épargne de précaution, l’épargne de projet à moyen terme et enfin l’épargne à long terme. Il est ainsi conseillé de placer son épargne à différents endroits en fonction du type d'épargne, dans la suite de l'article nous allons vous dire ou vous pouvez placer cet argent.

Épargne de précaution (en cas de coup dur)

Tout d’abord, faire de l'épargne permet de faire face aux imprévus. On fait ici référence aux événements imprévisibles qui pourraient vous mener à puiser dans vos économies. Cela peut concerner des petits imprévus comme la défaillance de certains de vos appareils électroménagers, les petites réparations de votre maison, de votre véhicule,… Cela peut également concerner les événements plus sérieux comme les problèmes de santé, le chômage suite à la fermeture de votre entreprise,… Votre épargne de précaution vous permettrait alors de garder la tête hors de l’eau jusqu’à ce que la situation s’améliore. Il est recommandé de placer cet épargne de précaution sur un livret A ou un LDD, pour pouvoir retirer l'argent rapidement. On considère qu'il faut au minimum 6 mois de charges pour avoir une épargne de précaution conséquente.

Épargne de projet à moyen terme (financement meuble, voiture…)

Tout le monde devrait avoir au moins un projet à moyen terme. Cela permet d’avoir une certaine motivation à travailler plus, à gagner plus d’argent et de ce fait à épargner. À la différence de l’épargne de précaution, l’épargne est ici justifiée par quelque chose de concret, en d’autres termes, quelque chose que vous avez déjà en tête et que vous avez envie de réaliser dans les années à venir. C’est le cas par exemple de l'apport pour l’achat d’un bien immobilier, d’un véhicule, de meubles, d'une voiture, de l’organisation d’un voyage,… Bref, beaucoup de projets peuvent justifier le fait d'épargner pour ce type de projet. Au lieu de vous endetter en faisant des emprunts, vous aurez la possibilité de puiser dans vos économies. Cette épargne est à constituer une fois que vous avez constituer l'épargne de précaution. Là encore vous pouvez la placer dans un placement ou vous pouvez retirer l'argent rapidement comme un livret A ou un LDD mais dissocié de l'épargne de précaution. Vous pouvez par exemple ouvrir un livret A pour l'épargne de précaution et un LDD pour l'épargne à moyen terme.

Épargne de projet à long terme (liberté financière, retraite…)

Epargner c’est également penser à sa situation dans 10 ans, dans 20 ans, dans 30 ans voire plus. Arriver à un certain âge vous avez peut-être envie de lever le pied sur le travail, de sortir de la rat race et d'obtenir ce qu’on appelle la liberté financière.

A l'inverse des 2 autres types d'épargne, là il s'agit d'épargner sur du long terme sur de plus gros projets: avoir une rente à la retraite pour compenser les faibles pensions versées, créer une entreprise, devenir libre financièrement… Et bien évidemment, l’épargne à long terme vous permettra par la même occasion de prévoir l’avenir de vos proches et plus particulièrement de vos enfants.

Là vous allez placer votre argent sur des placements plus rémunérateurs comme la bourse et/ou l'immobilier locatif, SCPI…), bien entendu il est impératif de vous former avant de vous lancer, je vous recommande d'ailleurs ce livre: Devenir rentier avec les actions à dividendes qui va vous expliquer comment bien investir dans la bourse, choisir des actions etc.

Se former et lire le livre « Père riche, Père pauvre » de Robert T Kiosaki

Vous n’avez pas forcément besoin d’avoir une notion pointue en gestion, en économie ou en finance pour pouvoir gérer votre budget et placer votre argent . Cela étant dit, certains ouvrages vous permettront de mieux comprendre le fonctionnement de l’argent en général et de votre finance personnelle en particulier. C’est le cas notamment de l’ouvrage « Père riche, Père pauvre » de Robert T. Kiosaki.

Paru en 1997, « Père riche, Père Pauvre » est un best-seller qui s’est vendu à pas moins de 20 millions d’exemplaires à travers le monde. L’ouvrage est basé sur les vécus de l’auteur et explique la valeur de ce qu’on appelle l’intelligence financière. De manière générale, le livre explique entre autres que votre réussite au niveau financier ne dépend pas uniquement de vos études, que le statut de salarié n’est qu’une solution à court terme, qu’il est important de saisir les opportunités et d’investir intelligemment, et bien d’autres notions qui vous seront utiles.

En d’autres termes, cet ouvrage vous permettra dans une certaine mesure de sortir des sentiers battus, de penser aux chemins qui pourront vous mener à une certaine liberté financière. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez éventuellement mettre de l’argent de côté de façon régulière. 

Voici quelques astuces pour épargner efficacement chaque mois

Calculer son budget

Pour pouvoir épargner efficacement, il est avant tout nécessaire de bien calculer son budget. Pour ce faire, vous devez dans un premier temps lister vos revenus mensuels nets. et lister également vos dépenses. Vous pouvez utiliser mon tableau excel budget pour se faire.

Les revenus sont notamment constitués du salaire net, des diverses pensions et aides, des revenus fonciers et bien d’autres activités lucratives que vous effectuez. Dans la mesure où ces revenus varient d’un mois à l’autre, il est conseillé de tenir ses comptes mensuellement. Lorsque la liste et la somme des revenus mensuels ont été effectuées, vous pouvez désormais passer aux dépenses.

De manière générale, les dépenses peuvent être classées en 3 catégories à savoir les dépenses fixes, les dépenses courantes et enfin les dépenses occasionnelles et de loisirs.

Comme son nom l’indique, les dépenses fixes, ce sont celles qui sont indispensables et généralement assujetties d’un délai pour le paiement. C’est le cas notamment du loyer, des factures de l’électricité, de l’eau et du gaz, les divers abonnements, les assurances, impôts, emprunts, etc…

Les dépenses courantes sont également importantes, mais dont le montant peut néanmoins varier d’un mois à un autre. Il s’agit par exemple de l’alimentation, des dépenses liées au transport,…

Enfin, les dépenses occasionnelles regroupent celles qui sont considérées comme dispensables à court terme. C’est par exemple le cas de l’achat de nouveaux habits, les dépenses liées aux divertissements, les voyages,… Même si elles peuvent être reportées ultérieurement, il faut tout de même souligner que ces dépenses occasionnelles peuvent être nécessaires pour le bien-être de la famille et que ce type de dépense doivent être absolument payé avec l'épargne à moyen terme.

Lorsque vous aurez dressé la liste de vos dépenses mensuelles, vous pouvez désormais les déduire de vos revenus mensuels nets. La somme restante pourra alors être versée sur votre compte épargne. À noter également que le fait de calculer votre budget vous permettra d’optimiser vos dépenses et éventuellement d’envisager à améliorer vos revenus mensuels.

Epargner 10% de son salaire minimum

Lorsqu’on se décide à faire des économies, la première question qu’on se pose concerne en principe le montant optimal à déduire de ses revenus à titre d’épargne. Bien évidemment, l’idéal est de pouvoir épargner le plus possible. Il est clair que tout dépendra en principe de vos dépenses et de vos revenus. Il faut en fait établir ce qu’on appelle un taux d’épargne. Selon les statistiques, pour les français, ce taux d’épargne se situe entre 10 à 15% des revenus mensuels nets. À noter qu’il s’agit ici des personnes bénéficiant de revenus nets mensuels variant entre 1000€ à 3000€. Pour pouvoir améliorer ce taux d’épargnes, il faudra donc d’une part améliorer ses revenus mensuels et d’autre part, moins dépenser.

Epargner en début de mois

C’est une règle universelle. Si vous ne voulez pas gaspiller de l’argent, ne gardez à disposition que ce dont vous avez besoin pour vos dépenses. Il est généralement conseillé de verser directement dans le livret ou compte épargne, l’argent à mettre de côté et ce, dès lors que vous recevez vos revenus mensuels. En attendant la fin du mois, vous risquerez de ne pas pouvoir garder cette somme à épargner, intacte. Pour vous faciliter la tâche, il est même possible de mettre en place un prélèvement et un virement automatique.

Voir l’épargne comme une dépense fixe

Comme il a déjà été mentionné plus tôt, l’épargne est constituée de la somme restante des revenus nets mensuels déduits des dépenses mensuelles. Mais pour vous motiver, vous pouvez également considérer l’épargne comme une dépense fixe, en d’autres termes, une dépense indispensable, dont le montant est déjà connu à l’avance, à déduire des revenus à une date fixe (en début de mois comme susmentionné), à laquelle vous ne pouvez pas vous soustraire. Il s’agit donc ici d’un état d’esprit auquel vous devez vous habituer. Vous devez donc tenir compte de cette épargne lorsque vous dressez la liste de vos dépenses. Et encore une fois, mettre en place un prélèvement automatique vous facilitera énormément la tâche.

Avoir des objectifs pour votre épargne afin de vous motiver

avoir des objectifs

Il ne faut pas oublier que pour bon nombre de personnes, faire des épargnes, c’est faire des sacrifices et se serrer la ceinture. Et souvent, il implique également de travailler plus pour faire accroitre les revenus. Le fait est que si vous n’avez pas de motivation, il vous sera très difficile de tenir le rythme, d’être régulier dans le versement de vos épargnes et de ne pas être tenté de les dépenser inutilement au bout de quelques mois seulement. Il s’agit ici de motivations à moyen et à long terme. Il faudra donc réfléchir sérieusement à ce dont vous avez envie d’avoir, de faire, de créer dans les années à venir, évaluer les sommes nécessaires pour réaliser ces projets et faire en sorte de se fixer un délai précis, pour atteindre les sommes et pour réaliser les objectifs. En vous focalisant sur ces objectifs, vous pouvez alors être plus motivé à faire des épargnes.

Avoir au minimum 6 mois à 1 an de charges en épargne de précaution

Comme il a déjà été mentionné, il y a plusieurs types d’épargne à savoir l’épargne de précaution, l’épargne à moyen terme et enfin l’épargne à long terme. L’idéal est d’ouvrir au moins 2 comptes épargnes. Le premier sera dédié à l’épargne de précaution et le second sera dédié à l’épargne à moyen terme. L’épargne à long terme n’aura de limite que votre capacité à épargner. L’épargne à moyen terme dépendra des projets dont vous vous êtes fixé. Par contre pour l’épargne de précaution, l’idéal est d’y consacrer au moins 6 à 12 mois de charges. Cela vous permettra certainement d’avoir la conscience plus ou moins tranquille et d’être paré à diverses éventualités.

Placer le reste de votre épargne

On a tendance à confondre le terme épargner et investir. Et pourtant, ce sont là 2 actes qu’il faut bien différencier. D’une part, comme il déjà été mentionné, épargner c’est mettre de l’argent de côté pour une utilisation future. Par contre, investir c’est placer son argent dans un bien ou une activité lucrative pour éventuellement le faire fructifier.

Il y a plusieurs éléments qu’il faut savoir. Tout d’abord, épargner est en principe sans risque. Mais placer son argent éternellement dans un livret d’épargne est peu intéressant étant donné que le taux d’intérêt d’un compte épargne est particulièrement faible.

Dans ce cas, lorsque vous considérer que votre épargne est suffisamment importante, l’idéal est de placer son argent intelligemment, dans plusieurs activités qui pourraient éventuellement les faire fructifier. « Éventuellement » car il faut savoir que contrairement à l’épargne, faire des investissements n’est pas sans risque.

SCPI

La SCPI ou Société Civile de Placement immobilier est une société qui investit dans l’immobilier à caractère professionnel, à savoir les bureaux, les hôtels, les hôpitaux, les entrepôts, etc… L’argent investi par la société appartient à des particuliers qui se réunissent pour acquérir un parc immobilier. Cette société sera en charge de toutes les procédures indispensables allant de l’achat des biens immobiliers jusqu’à la gestion de ceux-ci. Les loyers seront alors repartis entre les investisseurs. 

La perte ou la fructification de l’investissement dépendra d’une part de l’évolution du marché immobilier, mais également de la façon de la Société en charge gère le parc immobilier. Cela étant dit, le risque est limité étant donné qu’elle est partagée entre les divers investisseurs. Il faudra tout de même bien choisir sa société SCPI avant d’investir.

A lire: Devenir rentier avec les SCPI

Bourse

investir en bourse

Pour faire simple, les entreprises qui y sont autorisées peuvent faire des levées de fonds afin de faire accroitre leurs capitaux pour financer des projets de développement. Pour cela, elles émettent notamment ce qu’on appelle des actions ou des obligations. De ce fait, la bourse permet aux différents investisseurs de placer des capitaux en contrepartie de ces actions et obligations.

Les investisseurs peuvent être des personnes physiques ou des personnes morales comme les entreprises elles-mêmes, les établissements financiers, les États,… En achetant une action, un investisseur détiendra une part du capital social d’une entreprise. Cela lui donnera éventuellement droit à une part des dividendes.

En achetant une obligation, un investisseur accorde un emprunt à l’entreprise émettrice. Il pourra alors recevoir les intérêts chaque année. Bien évidemment, la totalité de l’emprunt ne sera remboursée par l’entreprise qu’à l’échéance.

Une chose est donc sûre, la bourse peut être parfaitement rentable et constitue un moyen intéressant pour valoriser son capital. Néanmoins, elle n’est pas sans risque. Il y a par exemple les risques de perte de capitaux. Avant de vous lancer dans ce type d’investissement, il faudra donc se former, acquérir des notions dans le domaine et placer des capitaux réduits dans un premier temps. Pour investir en bourse, vous devez passer par un courtier, je vous recommande le courtier DEGIRO que j'utilise personnellement et qui est l'un des moins cher du marché.

Crowdlending

Le crowdlending est un terme anglais constitué de 2 mots : « crowd » qui signifie « foule » et « lend » qui signifie « prêter ». Plus concrètement, il s’agit ici d’un mode de levée de fonds de plus en plus pratiqué par les TPE, les PME et les startups pour se constituer un capital. Ces entités font alors des emprunts auprès de particuliers. Le crowdlending est intéressant dans la mesure où il présente généralement un taux d’intérêt élevé. De plus, il est accessible à tout le monde, car il ne nécessite pas forcément de débourser une somme importante pour le prêteur. Cela offre également la possibilité d’investir dans plusieurs projets de crowdlending. Il existe ainsi plusieurs plateformes en ligne permettant aux particuliers de participer à ce prêt participatif, dont l'une des plateformes les plus connues: Whesarebonds.

Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici