Achat revente : comment se lancer étape par étape

Vous en avez marre de travailler pour quelqu’un ? Vous avez la sensation de travailler pour enrichir votre patron ? Alors, pourquoi ne pas envisager de créer votre propre business ? Parmi les nombreux business qui existent, l’un d’eux est vieux comme le monde : il s’agit de l’achat/revente. 

Ayant fait de l’achat/revente en créant une marque de vêtements ainsi que plusieurs sites de e-commerce, je vais partager mon retour d’expérience avec vous sur ce business. 

Dans ce guide, découvrez comment fonctionne l’achat revente, quel produit vendre et comment revendre vos produits, ainsi que quelques conseils pour réussir son business d’achat/revente.

Vous êtes prêt ? C’est parti !

L’achat/revente, qu’est-ce que c’est ?

Ce business existe depuis la nuit des temps. Il est extrêmement simple à comprendre. 

Vous achetez une produit auprès d’un fournisseur en gros et vous revendez le produit à un client – particulier ou professionnel – en appliquant une marge au passage. 

En achetant le produit en gros (plusieurs quantités d’un seul coup), vous l’obtenez à un prix préférentiel, ce qui vous permet ensuite de le revendre en appliquant une marge. 

C’est cette marge qui va rémunérer votre travail et qui va vous permettre de dégager un bénéfice. 

Imaginons que vous souhaitiez vendre des chaussures. Vous les achetez chez votre fournisseur à un prix (A). 

À cela, vous allez ajouter les différents coûts autour du produit, par exemple: 

  • le loyer de votre local ;
  • le coût de l’emballage ; 
  • l’amélioration du produit ; 
  • l’électricité ; 
  • tous les différents frais. 

C’est ce que l’on appelle le coût de revient. 

À cela, vous allez ajouter votre marge, qui va vous permettre d’obtenir un bénéfice lors de la vente du produit.   

Différents types d’achat/revente

Maintenant qu’on a compris ce qu’était l’achat/revente, nous allons voir les différents types d’achat/revente que vous pouvez faire, que vous soyez particulier ou bien professionnel. 

Particuliers

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’achat/revente n’est pas destiné uniquement aux professionnels ; il est tout à fait possible de faire de l’achat/revente en tant que particulier, mais attention : de façon occasionnelle. Quand cela devient récurrent et surtout, quand vous dépassez un seuil au niveau financier, il faut se déclarer en tant que professionnel, mais vous pouvez commencer comme ça. 

En tant que particulier, vous pouvez faire de l’achat/revente en vous rendant, par exemple, à un vide grenier et en revendant ensuite les produits en ligne sur des sites d’annonces comme Leboncoin, ou Vinted pour les vêtements. 

Vous pouvez aussi acheter des lots sur ces mêmes sites d’annonces et les revendre à l’unité en appliquant une marge sur chaque pièce vendue. L’idée est de trouver des produits vendus moins cher que leur valeur réelle, pour les revendre au bon prix et obtenir un bénéfice.  

Où revendre ses produits en tant que particulier ?

En tant que particulier, vous pouvez revendre vos produits sur les sites d’annonces   suivants :

  • Momox : pour vendre des livres ;
  • Leboncoin : pour vendre des meubles, jeux vidéos, etc. ;
  • Vinted : pour vendre des vêtements et de la puériculture.     

Arbitrage Amazon

Vous pouvez aussi faire de l’achat/revente en devenant chasseur de promos Amazon. Ce métier, encore méconnu en France, est très développé aux États-Unis. Il consiste à trouver des produits (généralement dans des magasins de déstockage) à des prix attractifs, et à les revendre en ligne sur la plateforme Amazon. 

C’est ce que l’on appelle de l’arbitrage Amazon. 

Vous allez écumer les magasins à la recherche de perles rares ; vous allez scanner les produits pour voir combien vous pouvez gagner et dès que vous trouvez un top produit, vous allez l’acheter en grande quantité pour pouvoir le revendre sur la marketplace d’Amazon. 

Où revendre ses produits en tant que chasseur de promos ?  

Sur la plateforme d’Amazon, vous pouvez envisager de vendre vos produits sur d’autres marketplaces comme :

  • Cdiscount : généraliste ;
  • Manomano : déco/meuble ;
  • eBay : produit électronique, jeux vidéos ;
  • Fnac : produits culturels. 

E-commerce

E-commerçant

Quand on souhaite vendre des produits, vendre sur internet devient une évidence. Avec un business en ligne, vous avez moins de frais à supporter qu’avec une boutique physique (généralement) : pas de locaux à payer, le coût d’un site est de plus en plus bas et vous êtes visible 24h/24h et 7j/7j. 

Tous les jours, les internautes peuvent acheter chez vous. Vous n’avez pas besoin d’être présent physiquement pour tenir le point de vente, ce qui limite donc le nombre de salariés dans la structure. 

En revanche, en e-commerce, il y a énormément de concurrence, et beaucoup font de la mauvaise publicité à la profession, notamment avec l’expansion du dropshipping. 

Les clients sont donc devenus assez méfiants, surtout quand ils ne connaissent pas la boutique. Et pour faire venir des visiteurs sur votre boutique, il faut soit payer de la publicité en ligne, soit faire du référencement naturel, ce qui prend énormément de temps sans être sûr du résultat. 

On est dépendant de plateformes comme Facebook, YouTube ou encore Google, qui peuvent fermer vos comptes pour les deux premiers et vous déclasser dans les positions de recherche pour le troisième. En quelques jours, vous pouvez avoir un trafic réduit avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur le chiffre d’affaires.

Où revendre ses produits en tant que e-commerçant ? 

Vous pouvez vendre vos produits sur votre propre site e-commerce, en passant par un outil du type WordPress, Shopify ou encore PrestaShop. Vous pouvez également vendre vos produits sur les marketplaces comme : Amazon, Cdiscount, Fnac, etc.   

Boutique physique

Vous allez vendre vos produits dans un local. Les avantages d’une boutique physique sont que vous serez plus visible que sur internet dès le début (surtout si vous avez bien choisi l’emplacement), car vous aurez des visiteurs et des passants qui entreront dans votre boutique, vous ne dépendez pas du référencement naturel, ni de la publicité, ni d’une quelconque plateforme ou agence pour obtenir du trafic en magasin. 

En revanche, niveau inconvénient, l’investissement est souvent plus lourd que pour un site de e-commerce. 

Où revendre ses produits en tant que commerçant ? 

Vous pouvez vendre vos produits dans votre boutique physique. S’il s’agit d’une marque, vous pouvez développer vos ventes en proposant vos produits dans d’autres boutiques physiques. 

Grossiste

Vous pouvez aussi devenir grossiste. Cela consiste à acheter des produits en gros et à les revendre à des professionnels. Le gros avantage, c’est que vous vendez de plus grosses quantités que si vous vendiez à des particuliers. Ainsi, vous gagnez plus d’argent sur chaque commande. 

Il y a tout de même quelques inconvénients. Pour devenir grossiste il faut : 

  • un gros apport financier, car il faut constituer des stocks, 
  • trouver des fournisseurs ainsi que des clients, ce qui est plus difficile qu’avec de l’achat revente en BtoC (de professionnel à particulier).  

Où revendre ses produits en tant que grossiste ?

Vous pouvez opter pour un site e-commerce pour vendre vos produits, mais vous pouvez également vous rendre à des salons professionnels et d’autres événements.   

Quels produits vendre ? 

Si vous souhaitez faire de l’achat/revente, vous vous posez certainement la question suivante : “quels produits puis-je vendre?” 

Avant de vous lister différents produits, le conseil que je peux vous donner, c’est de choisir un produit que vous connaissez bien et pour lequel vous avez un réel intérêt. En effet, lorsque vous vendez un produit, vous devez savoir comment il fonctionne, comment il est fabriqué, etc. pour bien le vendre. 

Pour aller dans ce sens, je vais vous donner un exemple. Il  y a plusieurs années, j’ai fait de l’achat/revente de couches pour bébé, avant d’avoir eu mon fils. Résultat, je connaissais mal le produit, j’ai commandé les produits en dépit du bon sens et j’ai fini par fermer mon site e-commerce avec quelques dettes en prime… Vous voyez qu’avec cette histoire, il faut éviter de vendre un produit par opportunité, il faut plutôt aimer/connaître un minimum le produit que l’on souhaite vendre. Par contre, le choix du produit est vraiment propre à chacun, regardez autour de vous, vos passions, ce que vous aimez et vous trouverez des opportunités de vente.     

Achat/revente immobilier

Quand on pense à l’achat/revente, on ne pense pas nécessairement à l’immobilier, mais vous avez également la possibilité de faire de l’achat/revente de biens immobiliers. Ce métier s’appelle “marchand de biens”. 

C’est un métier qui consiste à acheter un bien immobilier, voire un ensemble immobilier et à le revendre en faisant un bénéfice. Pour ce faire, vous allez utiliser plusieurs stratégies : 

  • achat de plusieurs lots et revente à la découpe ;
  • rénovation ;
  • transformation d’un bien avec un défaut ;
  • création de copropriété dans un immeuble et revente à la découpe.

Il existe bien d’autres astuces pour faire de l’achat/revente en immobilier. Si ce métier vous intéresse, je vous invite à lire ce livre que j’ai moi-même lu sur Amazon :

Devenir marchand de biens : réaliser sa première opération

Achat/revente de voitures

Si vous vous y connaissez en automobile, il y a de réelles affaires à faire en faisant de l’achat/revente de voitures. Les particuliers ne savent pas souvent comment estimer la valeur d’une voiture, vous pouvez donc en profiter. Vous pouvez aussi faire des affaires lors de ventes aux enchères, où vous pourrez acheter des voitures à des prix très intéressants.  

Achat/revente de produits physiques

Voici une étude intéressante publiée par la FEVAD qui montre la part de marché du e-commerce par secteur. 

Bien que les chiffres soient valables pour le e-commerce, ils sont aussi valables pour la vente physique. 

Voici donc le top 5 des plus gros secteurs, dans l’ordre d’importance.

Produits high-tech

Les produits high-tech (téléphonie, enceintes, montres connectées…)  représentent 25,9 % des ventes en e-commerce. 

Produits electroménagers

Les produits électroménagers (machine à laver, sèche-cheveux, aspirateur…)  représentent 20,4 % des ventes en e-commerce. 

Produits culturels 

Les produits culturels comme les livres se vendent très bien en ligne ; ils représentent 19 % des ventes en e-commerce.  

La mode

La mode représente 14,7 % des ventes en e-commerce ; c’est un très gros marché et il y a fort à parier que vous pourrez trouver un produit à vendre dans ce secteur. 

Produits de grande consommation

Les produits de grande consommation (alimentation, épicerie, etc.)  représentent 7,6 % des ventes en e-commerce, quasiment ex-aequo avec le secteur du meuble, qui lui, représente 7,3 %.

Quel statut juridique choisir pour faire de l’achat/revente ?

Étant donné que vous achetez des produits pour les revendre, la micro entreprise n’est pas tellement adaptée au business d’achat/revente, car en micro entreprise, vous allez payer des charges et des impôts sur votre chiffre d’affaires et non sur les bénéfices. 

Sans entrer dans les détails, quand vous êtes sous le statut de micro entreprise, vous ne pouvez pas déduire les coûts liés au produit et aux autres charges. 

Il est recommandé de monter une SARL (EURL si vous êtes seul) ou bien SAS (SASU si vous êtes seul). 

La SARL est plus avantageuse si vous souhaitez vous verser un salaire régulier et la SAS est plus avantageuse si vous souhaitez vous rémunérer avec les bénéfices de la société en fin d’année. 

Si vous avez une activité principale qui vous génère déjà un revenu, vous pouvez opter pour la SAS. En revanche, s’il s’agit de votre activité principale, la SARL sera plus adaptée. 

Attention ! Ce ne sont que des conseils généralistes. Je ne suis pas un expert en création d’entreprise ; je vous conseille donc de vous rapprocher d’un expert comptable ou d’un avocat pour choisir le statut le plus adapté à votre cas avant d’ouvrir une société ou un magasin.   

Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici