Modèle vivant : gagner de l’argent en étant modèle nu

Votre physique peut vous rapporter de l’argent ! Et nul besoin d’être mannequin pour y parvenir ! Attention, je ne parle pas de choses olé olé, dirons-nous… En fait, vous pouvez être figurant(e), mais aussi poser nu(e). Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas avoir un corps de mannequin pour gagner de l’argent de cette façon. En effet, tous les types de physique peuvent être intéressants et être acceptés, il faut tenter sa chance. Après, il est vrai que gagner de l’argent en posant nu… Il faut oser ! Mais comme on va le voir dans cet article, il n’y a pas de connotation sexuelle à poser nu. Il s’agit vraiment d’un domaine artistique à part entière. Nous allons donc vous montrer comment gagner de l’argent en étant modèle vivant, comment trouver des missions, quelles sont les conditions pour devenir modèle et surtout combien on peut gagner avec cette méthode. 

Modèle vivant : en quoi ça consiste ?

Peut-être qu’en découvrant cet article, vous trouvez la méthode un peu incongrue pour gagner de l’argent. Et vous ne pensez pas être assez à l’aise avec votre corps pour poser nu… Mais ce qu’il faut comprendre, c’est que vous allez poser nu devant des apprentis artistes. Ça reste de l’art.

Bon ! Concrètement, en quoi consiste le métier de modèle vivant ? Vous allez poser nu devant des apprentis peintres ou dessinateurs, dont l’objectif sera de dessiner votre corps pour s'entraîner. Bien sûr, vous allez être rémunéré pour poser nu. 

Comme je le disais juste avant, ça reste artistique : les dessinateurs en herbe vont reproduire votre corps (vos muscles, vos articulations, votre visage…) afin de faire ressortir sa beauté. Il n’y a donc pas de voyeurisme ou d’exhibitionnisme. Vous serez considéré comme un modèle parmi tant d’autres, tout simplement !  

De plus, vous aurez très souvent des regards bienveillants de la part des élèves dessinateurs lors de vos séances de pose, ce qui va vous permettre d’aimer votre corps et de vous affranchir des silhouettes “parfaites” qu’on voit à la télé ou dans les magazines. 

Quelles sont les conditions pour être un modèle nu ? 

Modèle vivant

Il n'y a pas besoin d’avoir le corps que vous voyez dans les magazines pour pouvoir poser nu. Les écoles recherchent tous types de profils, alors vous pouvez tenter votre chance. Important à savoir tout de même : vous devez avoir un minimum de souplesse et d’endurance car vous allez rester quelques dizaines de minutes dans la même position. Surtout, vous devez être à l’aise avec votre corps pour accepter d’être regardé par plusieurs paires d’yeux. Enfin, pour sortir du lot, vous devez avoir un minimum l’âme artistique.

Je vous recommande vraiment d’avoir une bonne condition physique car à force de tenir la pose, vous allez avoir des douleurs articulaire et musculaires. 

Combien peut-on gagner ?

Généralement, vous pouvez gagner entre 14 et 30 euros par heure. En fait, plus votre profil est recherché, plus vous pouvez obtenir une rémunération élevée. Mais en moyenne, ça sera plutôt aux alentours de 15€/heure. Il ne s’agit pas d’un métier à part entière, mais d’une façon de se faire un complément de revenu sans trop d’effort. Voici par exemple le témoignage de Florence qui gagne 40 à 45€ pour 2 heures. Certains arrivent même à devenir modèle professionnel et à en vivre, en gagnant environ 20 000€ par an

Où trouver des missions ?

Sur Internet, il existe de nombreuses arnaques. Il faut donc être vigilant ! Comme il s’agit de nudité, certains peuvent avoir des idées tendancieuses… Vous pouvez par exemple trouver des missions sur le site de petites annonces leboncoin.  Le site kabook.fr référence aussi des annonces pour poser nu. Enfin, si vous êtes sur Paris, il y a le site paris-ateliers.org, ainsi que les écoles et ateliers suivants : l’Académie de la Grande Chaumière, la Grande Masse des Beaux-Arts et Life Drawing Montmartre qui recherchent des modèles nu(e)s. 

Pour être sûr de trouver des missions sérieuses, je vous recommande de contacter plutôt les universités, les écoles et galeries d’art, les Beaux-Arts, les artistes sculpteurs et peintres… Vous devez bien sûr disposer d’un contrat stipulant que vous acceptez de poser nu. 

Une fois que j’ai trouvé une mission, que faire ?

Une fois que vous avez trouvé une mission, il faut vous préparer. L’entreprise qui fait appel à vos services doit vous donner plusieurs informations comme la durée de la session, le nombre de personnes présentes, le montant de votre rémunération, le temps de chaque pose… 

Ensuite, vous devez apprendre plusieurs poses car les postures seront généralement à votre initiative – même si parfois, le professeur peut les orienter en fonction du thème du cours. Il est important d’apprendre des poses peu communes, les dessinateurs aimant dessiner à partir de poses qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. À vous de les surprendre avec par exemple des poses contorsionnées ! C’est de cette façon que vous allez vous démarquer et enchaîner les contrats.  

Je vous recommande donc d’apprendre plusieurs poses, et surtout de vous entraîner en amont à les tenir ! En effet, une fois sur place, vous allez devoir tenir une pose de 5 à 15 minutes.

Quelques conseils à appliquer pendant que vous posez

Le jour de la mission, vous devez apporter des claquettes, ainsi qu’un peignoir ou une serviette. Comme ça, vous ne marcherez pas pieds nus et surtout, vous pourrez vous rhabiller entre les poses car il fait souvent froid dans les salles. Pensez également à vous étirer entre chaque pose pour permettre aux muscles et aux articulations de respirer, et ainsi éviter d’avoir des douleurs. 

Pour mieux tenir la pose, vous concentrer sur votre respiration ou maîtriser la méditation vous aidera. 

J’ai conscience que tout le monde ne peut pas devenir modèle vivant et se mettre à nu devant du monde, mais c’est un excellent moyen – et surtout simple ! – de gagner de l’argent sans effort. Bon nombre d’étudiants font en réalité ce job étudiant pour se faire un complément de revenus pendant leurs études ! Ce qu’il faut retenir, c’est que ça reste de l’art : les élèves dessinateurs ne vous voient pas d’un point de vue sexuel, mais artistique. Ils sont là par amour pour l’art et dans le but de s’améliorer. De plus, ils auront un regard bienveillant sur vous, ce qui boostera votre confiance. C’est un double bénéfice : vous gagnez de l’argent et vous augmentez votre confiance en vous ! Et si en plus de ça vous aimez l’art, c’est encore mieux !

Vous avez déjà posé nu ? Partagez votre témoignage et retour d’expérience dans les commentaires.   

Vous souhaitez connaître d’autres façons insolites de gagner de l’argent : 

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Je suis modèle vivant depuis 8 ans et je réagis aux commentaires superficiels et eronnés que l’on peut lire dans votre “reportage”.

    Vous écrivez que ce n’est pas un métier à part entière et ben si justement !!!
    Modèle vivant est une discipline qui existe en France en tant que métier depuis 1648.
    Non seulement c’est un métier à part entière mais il est vieux de 4 siècles, bien avant les mannequins.

    Contrairement aux idées reçues (et votre article en fourmille) c’est une activité rattaché à l’enseignement supérieur artistiques, on est loin de l’image d’un employeur unique : artiste-modèle, cette image faussée à été largement entretenue par le fantasme du cinéma.

    Le modèle est un support technique de l’enseignement et ça cela ne s’improvise pas.
    Le modèle est classée dans les conventions collective de l’enseignement comme un technicien de la pose, catégorie III dépendant de l’enseignement supérieur privé ou public.

    Un modèle intervient pour les métiers du numériques comme le cinéma ou les jeux vidéo, les arts visuels, arts appliqués, arts graphiques… Eh oui le modèle n’est pas affilié qu’aux artistes ou aux Beaux-Art. Il travaille aussi pour le spectacle vivant, les métiers du loisirs et de la culture.
    Vos informations ne parlent que du modèle d’atelier qui pose pour un artiste, c’est juste réducteur et totalement incomplet.

    Poser est un VRAI métier, ce n’est nullement un complément de salaire, les modèles qui posent dans les grandes écoles d’arts le font à temps plein. Ces modèles professionnels posent aussi dans d’autres disciplines (dessin, peinture, sculpture, modelage, vidéo, photo, cinéma, etc…..)
    Ce métier est affilié à celui d’un sportif de haut niveau (imaginez des poses en sculpture qui dure 45 mn chacune sur une durée de 3h en demi journée ou de 6h sur une journée complète)… Pensez-vous réellement que ces “performances” soient à la portée de tous ?
    La souplesse n’est pas suffisant pour être modèle, c’est une absurdité de citer cela.

    Dans la législation française le modèle est assimilé au salariat (comme le mannequin) mais il ne fait pas le même travail car mannequin est un métier d’image et modèle est un métier d’enseignement artistique formant à des formations hautement diplômées (écoles d’arts allant jusqu’au Master donc Bac + 5).

    Le modèle travaille en CDD d’usage, est multi employeurs ce qui ne l’empêche pas d’être une profession mal règlementée (pas de médecine du travail, ni d’horaires, ni de mutuelle, ni de salaire fixe, ni de défraiement de transport), métier mal encadré d’un point de vue social et surtout mal payé au vu des performances sportives et physiques qu’il engendre et de sa difficulté à enchaîner des multitudes de contrats de travail, de conventions collectives différentes et de précarité.

    Contrairement au mannequin, le modèle n’est pas dirigé. En école d’art, c’est lui qui choisi ses propositions de poses en fonction de la pédagogie enseignée, du niveau des élèves et de ses propres capacités physiques. Il doit avoir une bonne culture générale, une connaissance approfondie de l’histoire de l’art, des capacités d’adaptation, être sportif, danseur ou performeur artistique pour tenir sur la durée. Là encore ce n’est pas accessible à tous.

    De plus, le modèle doit être autonome pour gérer seul son planning et ses déplacements professionnel (contrairement au mannequin il n’a pas d’agent artistique) donc il doit être polyvalent. Il négocie seul son salaire qui n’est jamais régulier. C’est un métier précaire sans aucune garantie ni financière ni médicales, il n’a aucune sécurité d’emploi.

    Voilà la réalité d’un métier mal connu et dont vous semblez bien mal renseigné.
    C’est tout sauf un job d’étudiant.
    Voilà je tenais à rectifier les commentaires de votre article.

    Pascale NICOLAS, Modèle professionnel

    • Bonjour Pascale,

      Merci pour votre retour, qu’en je disais que modèle vivant n’est pas un vrai métier je parlais plus dans le sens par rapport à mon audience qui souhaite arrondir ses fins de mois. Il a aussi beaucoup d’étudiants qui sont modèle vivant c’est aussi un fait mais j’ai conscience que certains en vivent. Mais en vivre à temps plein ne se fait pas du jour au lendemain il faut être connu auprès des écoles etc ça ne se fait pas en un claquement de doigt.

      En tout cas merci pour votre retour qui va aider certains ici.

      Et si vous souhaitez rajouter votre témoignage en tant que modèle professionnel directement dans mon article contactez moi c’est avec plaisir.

      Bone journée.

      Bonne journée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici