Comment vérifier un chèque de banque

Vous êtes sur le point de vendre votre voiture à un particulier, ou bien d’autres biens de valeur comme une œuvre d’art ou un bateau ? L’acheteur souhaite vous payer avec un chèque de banque (qui est un des paiements les plus sécurisés entre particulier) et vous ne souhaitez pas vous faire avoir ? Vous avez peur que le chèque de banque soit un faux et ainsi de perdre de l’argent, et surtout de perdre l’objet ou le véhicule mis en vente ? Voici comment vous allez pouvoir vérifier un chèque de banque pour vous assurer que celui-ci soit bien vrai et que vous recevrez bien l’argent.

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Qu’est-ce qu’un chèque de banque ?

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, à savoir comment vérifier un chèque de banque, vous vous demandez certainement qu’est-ce que qu’un chèque de banque, pourquoi l’utiliser, etc. Un chèque de banque sert à authentifier que l’acheteur a bien les fonds nécessaires pour payer son achat. Très concrètement, l’acheteur va demander à sa banque un chèque de banque en indiquant le montant de la vente. Imaginons qu’il ait besoin de 10 000€, il va donc en avertir sa banque et celle-ci va immédiatement bloquer les fonds. Ce qui fait qu’en tant que vendeur, vous êtes assuré, lorsque vous déposez le chèque dans votre banque, d’avoir les fonds – ce qui n’est pas le cas avec un chèque classique.

À noter que le chèque de banque est un service facturé par la banque.  

Ce chèque de banque sert donc à sécuriser les acheteurs, qui sont immédiatement assurés de recevoir les fonds sur leur compte. Malgré tout, il existe des faux chèques de banque qui circulent. Voici donc, étape par étape, comment vérifier l'authenticité d’un chèque de banque.  

Comment vérifier un chèque de banque ? 

Voici comment procéder pour vérifier si le chèque de banque est un faux ou non. Première chose à savoir : il faut compter 24/48h en moyenne pour que l’acheteur reçoive son chèque de banque. S’il vous dit qu’il a déjà un chèque de banque, c’est donc très suspect.  

Étape 1 : L'identité de l’acheteur

Très souvent, lorsque l’on vend quelque chose à un particulier, on n’ose pas demander sa carte d'identité, mais c’est impératif de le faire ! Dans un premier temps, lorsque vous établissez le 1er contact, demandez-lui son nom et son prénom, son adresse postale et faites ensuite des recherches sur Google en tapant ces nom et prénom. Regardez tout ce qui pourrait vous paraître suspect : une adresse erronée, un témoignage sur un forum, etc.

Lorsque vous vous rencontrez physiquement, n’ayez pas de gène à lui demander sa carte d’identité. Ainsi, vous serez sûr de parler à la bonne personne et non pas à une personne qui a usurpé l'identité de quelqu’un d’autre. 

Étape 2 : Le filigrane du chèque de banque 

La Banque de France, pour éviter les fraudes, a demandé d’afficher un filigrane normalisé sur les chèques de banque. Peu importe la banque émettrice, le filigrane est le même. Prenez donc le chèque et mettez-le à la lumière, comme vous le feriez pour vérifier un billet. Voici à quoi ressemble ce filigrane.

Voici en plus grand à quoi ressemble le filigrane d’un chèque de banque. 

Sur le filigrane, vous avez donc la mention chèque de banque, avec des vagues en haut et en bas et de 2 semeuses des 2 côtés. 

Attention, la présence de ce filigrane n’est pas une garantie que le chèque soit authentique ! Il y a d’autres étapes à suivre pour vérifier le chèque de banque.   

Étape 3 : Vérifier la date de validité du chèque 

Comme pour un chèque classique, vous devez vérifier la date de validité du chèque. La date du chèque doit être inférieure à 1 an et 8 jours. 

Étape 4 : Vérifier les mentions obligatoires sur le chèque 

Pour qu’un chèque soit valide et que vous puissiez l’encaisser, il y a des mentions obligatoires qui doivent y figurer :

  • montant en chiffres ;
  • montant en lettres ;
  • ligne magnétique ;
  • chèque signé ;
  • présence de la mention payable en France ;
  • les coordonnées de l’acheteur (celles-ci doivent correspondre aux coordonnées qu’il vous a données au départ) ;
  • nom, adresse et numéro de téléphone de la banque émettrice ;
  • lieu et date d’émission du chèque.

En plus de ces mentions obligatoires, je vous conseille de refuser un chèque si celui-ci comporte des ratures, des tâches, s'il est froissé ou plié, etc.

À lire aussi : comment remplir un chèque de banque

Étape 5 : Analyser la taille du chèque de banque

L’acheteur va sans doute vous regarder bizarrement, mais votre objectif premier est de ne pas vous faire arnaquer ! Un chèque a une dimension bien précise : 17,5 x 8 cm. Si la taille est différente, c’est suspect, alors passez votre chemin.  

Étape 6 : Appeler la banque de l’acheteur

Demandez à votre vendeur dans quelle localité se trouve son agence. Appelez ensuite l’agence en question, muni du numéro du chèque de banque et de l’identité du vendeur. Demandez alors à la banque émettrice si son client a bien édité un chèque de banque. En ayant la validation de la banque, vous évitez d’avoir un faux chèque de banque. 

Pour faire les vérifications en amont, vous pouvez demander à votre vendeur de vous envoyer en photo le chèque de banque, cela évitera ensuite de le faire trop patienter sur place.

N’ayez pas peur de faire toutes ces étapes : l’acheteur peut certes se braquer, mais les arnaques sont courantes, surtout sur Internet, comme par exemple les arnaques sur Leboncoin… Alors, afin d’éviter de perdre de l’argent, vous devez respecter chaque étape. Si l’acheteur ne s’y prête pas, trouvez-en un autre.

L’acheteur peut insister pour passer un dimanche, en prétextant qu’il est pressé… C’est peut-être signe d’une arnaque car le dimanche, vous ne pourrez pas appeler la banque pour vérifier l'authenticité du chèque de banque ! Si l’acheteur insiste, passez votre chemin, ça sent l’arnaque ! Idem s’il souhaite payer plus cher que la valeur que vous avez fixée : fuyez aussi.  

Alternative au chèque de banque : les virements instantanés 

Si toutefois vous avez peur de vous faire payer par chèque de banque, sachez qu’il existe une alternative : les virements instantanés. De nombreuses banques proposent ce service. Il s’agit d’un virement que le vendeur va recevoir immédiatement.

Concrètement, quand l’acheteur arrivera, après s’être assuré du bon état de l’objet en vente, il pourra effectuer le virement et vous recevrez une notification immédiate, soit par mail, soit par l’application de votre banque, pour vous avertir que les fonds sont bien arrivés. Avec cette méthode, vous êtes sûr de ne pas vous faire arnaquer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici