Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page
Home / Arrondir ses fins de mois / Reconversion professionnelle : comment la réussir ?

Reconversion professionnelle : comment la réussir ?

On constate que de plus en plus de personnes se lancent dans une reconversion professionnelle, surtout après avoir exercé le même métier pendant de longues années. Cela peut résulter d’une envie de voir d’autres horizons ou bien tout simplement de changer de métier pour se sentir plus épanoui. Cependant, changer totalement de voix peut être stressant et il n’est pas rare de voir des personnes ne pas savoir comment s’y prendre. Si vous êtes dans cette situation, voici quelques informations essentielles à connaître afin de réussir sa reconversion professionnelle.

Les signes qui montrent qu’il faut faire une reconversion

Se lancer dans une reconversion professionnelle n’est pas une décision qui se prend à la légère, bien au contraire. Cette décision doit résulter d’une véritable réflexion et d’un désir profond de changer de voie. Pour certaines personnes, ce changement s’est imposé comme une évidence, notamment après un épisode de burn-out. De façon plus générale, on considère que si le travail que vous faites n’a plus aucun sens pour vous ou que vous éprouvez un véritable mal-être dans votre environnement professionnel, il serait peut-être temps d’envisager une reconversion. Généralement, avant de se lancer, les personnes éprouvent des sentiments tels que la perte de motivation, une fatigue extrême ou bien encore une lassitude dans leurs différentes missions professionnelles.

Dois-je juste changer d’entreprise ou de métier ?

Lorsque l’on parle de mal-être au travail, il faut différencier deux choses : le mal-être par rapport à son métier et le mal-être par rapport à son entreprise. Si ce qui vous rend aussi mal est l’ambiance qui règne au sein de votre entreprise, son fonctionnement ou bien les relations que vous entretenez avec les autres collaborateurs, il suffira bien souvent de changer d’entreprise pour vous sentir mieux. Généralement, ce mal-être ne signifie pas que votre métier n’a plus de sens à vos yeux, mais plutôt que vous n’arrivez plus à l’exercer dans les bonnes conditions. Pour la reconversion, ça sera plutôt le contraire. Même si votre entreprise est un lieu sain où vous travaillez dans de bonnes conditions, vous n’avez plus l’impression que le métier que vous exercez fait sens à vos yeux. Il sera donc essentiel de dissocier ces deux types de mal-être pour prendre la bonne décision et envisager votre carrière de façon plus épanouie.

Définir les objectifs de votre reconversion

Avant de vous lancer, vous allez devoir faire un état des lieux de la situation. Cela vous permettra notamment de savoir si les raisons que vous mettez en avant correspondent vraiment à un besoin de reconversion professionnelle. Par la suite, il vous faudra définir clairement vos objectifs. Pour cela, vous devez vous poser plusieurs questions. Qu’est-ce qui vous pousse à vous reconvertir ? Quels sont les métiers qui vous intéressent ? Est-ce que ce sont des métiers qui recrutent ? Quels sont les secteurs dans lesquels vous avez envie de travailler ? Même si un métier peut vous sembler idéal et parfaitement adapté à votre profil, cela ne servira à rien de vous reconvertir si vous n’avez aucune possibilité d’embauche. À noter que vous n’êtes pas obligé de savoir précisément ce que vous voulez faire et que différents dispositifs sont à votre disposition pour vous aider dans la définition de vos objectifs.

Comment enclencher le processus ?

Une fois que vous avez pris la décision de vous reconvertir professionnellement, vous allez devoir enclencher le processus. Pour que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles, il existe plusieurs étapes incontournables à respecter.

Bilan de compétences

Le premier des points qui vous sera demandé lors de votre reconversion professionnelle est un bilan de compétences. Concrètement, cela permettra d’avoir une idée claire de votre évolution professionnelle et de savoir là où vous voulez aller. Ce bilan mettra également en lumière vos compétences et votre profil, ce qui vous aidera à trouver un nouveau poste plus tard. À noter que vous n’êtes pas obligé d’informer votre employeur que vous réalisez un bilan de compétences. Il existe plusieurs types de bilans qui s’adaptent à différents profils.

Faire un entretien

Pour définir celui qui vous conviendra le mieux, on vous demandera de venir à un premier entretien.

Phase de tests

Par la suite, vous serez amené à réaliser la seconde étape de ce bilan qui se caractérise par une phase de tests. Votre interlocuteur analysera votre parcours et identifiera toutes les compétences techniques et relationnelles que vous possédez.

Les résultats du bilan

Pour finir, la troisième étape concernera les résultats qui vous permettront de connaître les différentes pistes d’évolution qui sont à votre disposition. En fonction de l’organisme par lequel vous passez, il est possible que vous ayez un quatrième entretien afin d’assurer un suivi précis de votre reconversion professionnelle.

Financement de ce bilan

Le bilan de compétences a un coût qu’il faut prendre en compte. D’après les chiffres qui ont été avancés, il faut en moyenne débourser entre 1600 € et 1800 € afin d’effectuer ce bilan. De ce fait, n’hésitez pas vous renseigner au préalable. Afin de rendre accessible la reconversion professionnelle à tous, il est possible de trouver des aides pour financer cette étape de la vie. En ce qui concerne le bilan de compétences, sachez que ce dernier est presque toujours financé avec les fonds de la formation professionnelle. Cela s’applique aussi bien si vous êtes salariés, demandeurs d’emploi ou bien encore fonctionnaire. Pour les salariés, il est possible que ce bilan soit financé par l’entreprise. Toutefois, cela signifie que l’employeur doit obligatoirement être informé de la réalisation de ce bilan. Dans cette situation, le bilan sera financé par l’Opca dont la société dépend.

Pôle emploi et reconversion professionnelle

En fonction de votre situation, il est possible de bénéficier de l’aide du Pôle emploi pour votre reconversion professionnelle, notamment en vous faisant bénéficier d’un conseil en évolution professionnelle (CEP). Concrètement, vous serez amené à rencontrer un professionnel en mesure de vous faire prendre un peu de recul sur votre situation et de mettre en lumière les différentes compétences qui vous caractérisent. Cela vous permettra notamment d’accompagner votre réflexion et de savoir si vous voulez vraiment vous reconvertir ou juste changer d’entreprise. Dans ce cas de figure, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller Pôle Emploi.

Le CEP : outil de reconversion

Concrètement le CEP permet à chaque individu actif de disposer d’une prestation de conseil en évolution professionnelle. L’objectif de ce dispositif sera de sécuriser le parcours professionnel de chacun et de mettre en avant l’évolution. À noter que le dispositif est disponible pour toutes les personnes le long de leur vie professionnelle et s’avère être gratuit. Lors du CEP, il sera question d’élaborer une stratégie d’évolution permettant à la personne concernée de construire son projet professionnel ou bien de le préciser un peu plus. Le conseiller aidera également le candidat à cerner les compétences et les qualifications qui pourraient le mettre en avant et à définir celles qu’il devra développer pour atteindre ses objectifs. Le CEP inclut également la construction d’un plan d’action afin d’identifier les différents interlocuteurs dont il aura besoin et les financements possibles pour la réalisation de ses projets.

Test de métiers

Si vous n’avez pas vraiment d’idée du métier qui est fait pour vous, mais que vous voulez vraiment vous reconvertir, vous pouvez également faire un test de métiers. Ces derniers ont été pensés pour poser des questions bien précises afin de définir les différents postes qui pourraient être adaptés à votre profil. À l’issue de ce test, vous aurez une idée plus précise des possibilités qui s’offrent à vous. On retrouve de plus en plus d’organismes qui proposent de mettre en place des tests de métiers.

Combien coûte une reconversion professionnelle ?

Il est compliqué de définir un prix précis pour une reconversion professionnelle puisque cela dépendra de l’organisme par lequel vous passez. Comme nous l’avons dit précédemment, le bilan de compétences coûtera en moyenne 1700 €. Toutefois, cela pourra vous revenir plus cher suivant les organismes. Certaines sociétés proposent également des séances de coaching qui peuvent être facturées. Dans tous les cas, vous devez prendre en compte tous ces facteurs afin de déterminer le prix véritable de votre reconversion professionnelle. Par exemple, on considère qu’une séance de coaching varie entre 80 et 150 €. Si vous avez prévu d’effectuer une formation, son prix sera également à prendre en considération.

Reconversion professionnelle en fonction de l’âge

La première chose que vous devez savoir est qu’il n’y a pas vraiment d’âge pour effectuer une reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle à 30 ans 

D’après les recherches menées à ce sujet, 42 % des moins de 30 ans ont pour désir de changer d’orientation professionnelle. Par conséquent, à cet âge-là, la reconversion semble être de mise. Cet âge correspond généralement au moment où l’on commence à s’installer pleinement dans la vie active et où l’on peut se rendre compte que le travail que l’on a choisi n’est définitivement pas fait pour nous. La reconversion professionnelle sera alors la bonne occasion de se poser les bonnes questions et de définir précisément ce que l’on veut faire pour le reste de sa carrière.

Reconversion professionnelle à 40 ans

Beaucoup de personnes décident de se reconvertir professionnellement lorsqu’elles atteignent la quarantaine. Cela correspond notamment au moment où l’on se rend compte que l’on souhaite autre chose pour sa carrière professionnelle. À cet âge-là, on a toute la motivation nécessaire et l’énergie requise afin de se lancer pleinement dans une nouvelle voie. Si vous hésitez encore à vous lancer, sachez que beaucoup d’autres personnes l’ont fait avant vous et ont pu s’épanouir pleinement dans un nouveau métier.

Reconversion professionnelle à 50 ans

Contrairement à ce que certains pourraient penser, il est tout à fait envisageable d’entamer une reconversion professionnelle lorsque l’on a 50 ans. Cela pourra notamment être l’occasion de donner une nouvelle impulsion à sa carrière et d’évoluer encore plus.

La reconversion professionnelle des cadres

D’après les chiffres, plus de 33 % des cadres ont déjà commencé une reconversion professionnelle. Pour beaucoup, cela témoigne de la volonté d’apprendre un nouveau métier ou bien de changer radicalement de secteur d’activité. Certains envisagent également cette reconversion afin de monter leur propre entreprise ou bien tout simplement pour entamer de nouvelles études. Face à la demande, on retrouve un bilan de compétences spécialement adapté pour les cadres. Des coachs professionnels sont également disponibles pour accompagner ces personnes dans cette étape de leur vie.

Mobilité ou reconversion professionnelle des agents de l’État  

Les agents de l’État bénéficient d’un accompagnement spécifique. Concrètement, dans une situation de mobilité choisie ou bien pour une reconversion professionnelle, ils pourront se tourner vers un agent qui sera en charge de les informer et de les conseiller directement afin de les orienter vers un conseiller mobilité carrière. Ce dernier prendra alors la place du CEP. Il aura à sa charge l’accompagnement des agents de l’État dans leur changement. Toute au long d’une carrière, il aura également pour rôle de valoriser les compétences des personnes qui le sollicitent et de mettre en avant leur potentiel. Afin de faire son travail le plus minutieusement possible, on retrouve une phase de diagnostic où l’agent sera analysé sur son parcours, son profil ainsi que ses compétences. On trouve également une phase de suivi dans la démarche de l’agent ainsi qu’un accompagnement à la prise de poste et un bilan au bout de six mois d’activité.

L’entretien professionnel

Une fois que vous aurez entamé votre reconversion professionnelle, vous allez devoir trouver un nouvel emploi. Pour cela, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur l’entretien professionnel. Avant même de vous rendre à cet entretien, ou d’en demander un, veillez à faire une analyse précise de l’entreprise. Cela vous permettra de savoir si cette société est véritablement faite pour vous et si elle correspond à vos attentes. N’hésitez pas non plus à rentrer en contact avec des personnes qui font le métier que vous aimeriez faire et à analyser toutes les compétences dont vous aurez besoin pour être pleinement efficace. Une fois que vous aurez obtenu votre entretien, il va falloir vous mettre en avant. Bien souvent, il est impossible de faire l’impasse sur la question de la reconversion professionnelle. Au lieu de voir ça comme un handicap, il sera recommandé de le percevoir comme une véritable force et un moyen de démontrer votre motivation ainsi que votre envie. Ce n’est un secret pour personne, la motivation est bien souvent ce qui va différencier plusieurs candidats. Il n’est pas rare de voir des recruteurs choisir un candidat moins expérimenté, mais qui a su se démarquer par une motivation sans faille. Pour cela, vous pouvez notamment montrer que vous avez tout mis en œuvre afin de réaliser vos objectifs de reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle : ne pas se tromper

Afin de ne pas vous tromper et de vous retrouver dans un processus de reconversion professionnelle qui ne vous convient pas, il sera primordial de se poser les bonnes questions. Comme nous l’avons évoqué précédemment, vous devez faire la différence entre le désir de changer d’entreprise et le désir de changer de voie. Par la suite, il faudra vous pencher d’un peu plus près sur l’accompagnement que vous souhaitez pour votre reconversion professionnelle. Alors que certains se satisferont de l’aide du CEP, d’autres auront besoin d’un accompagnement plus poussé et passeront par le biais des services d’un coach.

Quels sont les pièges à éviter ?

Afin de réussir pleinement votre reconversion professionnelle, vous devez veiller à ne pas tomber dans certains pièges courants. Tout d’abord, nous vous conseillons vivement de ne pas idéaliser votre futur métier. En effet, en gardant les pieds sur terre, vous mettez toutes les chances de votre côté de ne pas être déçu par votre reconversion. Pour avoir une idée précise de ce qui vous attend, n’hésitez pas à parler avec des professionnels qui exercent déjà le métier dans lequel vous souhaitez vous reconvertir. Gardez également à l’esprit qu’une bonne préparation est essentielle pour réussir sa reconversion. Cela signifie notamment que vos compétences doivent être en accord avec le métier que vous voulez exercer. Même si beaucoup ont une idée précise de ce qu’ils veulent faire, nous vous conseillons également de garder l’esprit ouvert. En effet, il est possible que le métier de vos rêves ne soit pas forcément celui auquel vous aviez pensé.

Reconversion professionnelle : passer de salarié à entrepreneur

Même si le salariat et toujours omniprésent dans notre société, de plus en plus de personnes désirent devenir entrepreneurs. Pour certains, cette évidence est mise en lumière au moment de la reconversion professionnelle. Devenir entrepreneur répond à certains besoins comme par exemple l’envie de se fixer toujours plus de challenges, le besoin de faire preuve de créativité, un désir d’indépendance et le besoin de donner du sens à son travail.

La reconversion professionnelle étape par étape

En résumé la reconversion professionnelle se déroule en plusieurs étapes incontournables afin de la réussir.

Effectuer les bilans (de compétences et professionnel)

Les bilans sont des incontournables de la reconversion professionnelle puisqu’ils permettent de définir précisément quelles sont les compétences et les envies de la personne concernée.

Passer les tests des métiers 

Le test des métiers sera également un incontournable puisqu’il vous permettra de savoir précisément vers quel type de poste vous tourner. Une fois effectué, vous aurez une idée plus précise des possibilités qui s’offrent à vous.

Bien choisir sa formation

Dans certaines situations, il est possible que vous n’ayez pas les compétences requises pour effectuer le métier que vous désirez. Si cela peut se résoudre par une formation, il vous faudra la choisir avec attention.

Créer un bon CV et une bonne lettre de motivation 

Une fois que vous aurez défini le métier que vous allez exercer et que vous aurez effectué les formations adéquates, vous pourrez partir à la recherche d’un nouvel emploi. Pour pouvoir décrocher un entretien d’embauche, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur un bon CV est sur une lettre de motivation correctement rédigée. Afin de réussir cette étape, vous pouvez notamment vous appuyer sur les conseils de la personne qui vous aura épaulée lors de votre reconversion professionnelle.

Se préparer pour un premier entretien

Si tout se passe bien, vous décrocherez rapidement votre premier entretien d’embauche. Même s’il est conseillé de ne jamais trop en faire, veillez à le préparer au minimum afin de faire bonne impression. Comme nous l’avons évoqué précédemment, vous devez vous préparer à différentes questions sur votre reconversion professionnelle. Gardez en tête que cela vous permettra de démontrer votre motivation lorsqu’il s’agit d’obtenir ce que vous voulez. À noter qu’il est également toujours conseillé de se renseigner minutieusement sur l’entreprise afin de pouvoir montrer que vous êtes véritablement intéressé par l’emploi qui est proposé.

Concrètement, la reconversion professionnelle est accessible à tous, mais elle doit découler d’une réflexion poussée. Avant même de vous lancer dans le processus, n’hésitez pas à mettre en lumière vos différents objectifs afin de savoir où vous aller. Pour rappel, le bilan de compétences peut être financé par certains organismes, alors n’oubliez pas de vous renseigner.

Reconversion professionnelle : comment la réussir ?
4.5 (89.09%) 22 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez1
Tweetez
Enregistrer4