Home / Arrondir ses fins de mois / Gagner de l’argent grâce au site de micro services 5euros.com

Gagner de l’argent grâce au site de micro services 5euros.com

D’après les prévisions du CAC, 40 à 50% de la population active de l’OCDE devrait exercer en télétravail d’ici 10 ans. De chez vous ou bien en voyage, aimeriez-vous avoir des revenus réguliers grâce à un travail en ligne ? Autant, cela pouvait être l’exception il y a quelques années – même une bizarrerie pour certains – autant cela devient de plus en plus courant et pourra même être la norme. Mentalités, technologies, startups innovantes… Toutes ces évolutions ont mené à une forte amélioration des possibilités de gagner très correctement sa vie avec un travail connecté. Là où ces opportunités pouvaient être réservées à des personnes très bien informées et très efficaces dans le domaine du marketing web, elles sont aujourd’hui ouvertes à tout un chacun, quelles que soient vos compétences et votre profil.

Obtenir de nouvelles compétences rapidement

Apprendre n’a – non plus – jamais été aussi facile. Formations en ligne, MOOCs ouverts à tous (même des plus grandes universités), tutos et articles enrichissants : si une activité vous intéresse et que vous êtes suffisamment investi, le monde vous appartient ! Tout ça vous permet aujourd’hui d’acquérir, sans arrêt, de nouvelles compétences… et de gagner de l’argent grâce à celles-ci. Cela, sans attendre des mois, voire des années, d’avoir terminé un cursus. Nul besoin d’un diplôme (même si cela peut vous aider pour installer votre légitimité) : vous pouvez délivrer un service ? Vous êtes en mesure de réaliser une tâche ? Cette capacité seule – et la manière ingénieuse de la mettre en avant – suffit à démarrer votre activité.Il en est même qui se contentent de sous-traiter, de revendre, ou de proposer des services qui ne demandent que des connaissances basiques en informatique et de savoir s’exprimer – un peu – en anglais.

La solution pour cela : passer par des sites de micro-services, plus spécialement, en langue Francophone, par la plateforme 5euros.com.

Sur cette plateforme, vous trouvez différentes catégories de services :

  • graphisme,
  • rédaction,
  • composition musicale,
  • voix off,
  • montage vidéo,
  • création d’animations,
  • réalisation de sites web,
  • optimisation pour les moteurs de recherche,
  • gestion de campagnes publicitaires,
  • emailing,
  • community management,
  • achat de fans,
  • gestion clients,
  • téléprospection,
  • comptabilité,
  • secrétariat,
  • coachings de toutes sortes
  • et même des services rigolos ou décalés…

5 euros n’est que le prix d’appel

J’en passe et des meilleurs : du moment que cela peut être livré de façon dématérialisée, vous pouvez le proposer sur la plateforme. Comme son nom l’indique, 5euros.com est un site web qui permet aux visiteurs de commander ces prestations à partir de ce prix d’appel. Et là, j’en vois certains d’entre vous faire des petits bonds sur place : « Mais comment veux-tu gagner ta vie si tu brades ton travail à 5 misérables euros ! ». Les freelances déjà installés, surtout, ont tendance à vouloir mettre ce modèle économique sur le bûcher…Ils oublient qu’ici, il s’agit d’un prix d’appel et pas forcément du tarif d’une prestation complète et travaillée. Comme il y a une très grande diversité d’offres sur le site, il y a également bien des modèles, situations, niveaux de professionnalisme et besoins. Un créatif éprouvé peut monnayer ses compétences au prix fort. Son prix d’appel à 5 euros peut être un livret de conseils en PDF, déjà rédigé et prêt à envoyer. Quelqu’un qui débute dans une discipline sera certainement ravi de se mettre à l’épreuve sur un cas réel, s’améliorer et être rémunéré pour cela, même 5 petits euros (ou plutôt 4 une fois retirée la commission d’un euro du site). Une rédactrice web pourra proposer le nombre de mots de son choix pour 5 euros, et ce peut être très peu selon son niveau d’excellence. Certains services vendus à 5 euros ne demandent que quelques minutes de travail, voire quelques secondes ! Cela vous semble inconcevable ? Regardez ceux qui proposent des tâches sous-traitées, des ebooks, des services automatisés… D’autre « bricolent » et sont passionnés par un sujet, sans pour autant être de réels professionnels. Ils ne peuvent prétendre au niveau de spécialistes certifiés, mais des clients – comme des très petites entreprises qui n’ont pas les moyens de faire appel à ces-dits spécialistes – sont bien contents de trouver des personnes qui veulent bien s’intéresser à leurs besoins pour un tout petit budget ! Des cas différents, comme ceux-ci, nous pourrions en citer des tonnes. La « nomenclature » du site 5euros.com, son offre à partir de 5 euros, n’est pas ce qui le différencie réellement du freelancing classique. Ce positionnement tarifaire est sa force pour communiquer, pour intriguer et – même – pour polémiquer ! C’est comme un supermarché avec ses offres en tête de gondole : au bout du compte, un service de qualité, qui demande un réel investissement temps, compétences et/ou créativité, sera vendu à un prix bien plus élevé. Vous en trouverez pour toutes les exigences et toutes les bourses.Bien sûr, certains cassent les prix, mais n’était-ce pas déjà le cas sur les plateformes de freelancing ? Des services délocalisés proposent depuis longtemps leurs prestations à prix cassé lors des appels d’offres.

Quatre autres éléments font la réelle différence de 5euros.com face aux plateformes classiques, plus que ce prix de départ fixe.

Diversité de l’offre

diversite offre 5euros.com

Le premier est la diversité de l’offre. Ce n’est pas sur Malt.fr que quelqu’un va proposer comme service de « crier votre prénom sur les marches du sacré cœur » ! Comme sur son grand frère anglophone Fiverr.com, on trouve de tout et n’importe quoi sur 5euros.com. Cela lui donne un côté fun et permet de développer des idées nouvelles.

Toutes les compétences sont représentées

Le second est la possibilité, pour tous, de trouver sa place sur 5euros.com. Un amoureux des lettres, sans expérience dans la rédaction web, pouvait difficilement aller rivaliser sur Upwork.com, sans se faire démonter par les professionnels qui se battent déjà lorsqu’un donneur d’ordre propose un nouveau contrat. Grâce à la gig-économie, chacun peut avoir la prétention de monétiser son savoir, même à un tout petit niveau, puis monter grâce à son expérience.

Le modèle économique avantageux

Le troisième point est son modèle économique. Les plateformes classiques prennent, au mieux 10% (Malt.fr)*, mais, plus généralement 20%. D’ailleurs, même l’autre site de micro-services, Fiverr.com, empoche ce montant. 5euros.com propose une commission fixe de 1 euro sur chaque transaction. Ceci, quel que soit le montant de la transaction, même si celle-ci fait plusieurs centaines d’euros (ce qui est bien plus fréquent que ce que vous pourriez penser !). Ce système de commission fixe est réservé aux membres « plus ». Ces derniers doivent s’acquitter d’un abonnement mensuel de 5 euros hors taxe. Un montant bien facile à amortir dès le moment où vous commencez à être un peu sérieux sur la plateforme. Un autre niveau d’abonnement est également proposé (à 30 euros HT par mois) pour les plus professionnels des prestataires.

Mise en relation rapide

Le quatrième point, très important, est la façon de mettre en relation le prestataire et l’acheteur. Sur les anciens systèmes de freelancing, le client présentait son besoin et les prestataires faisaient une offre tarifaire pour répondre à ce besoin. Avec les micro-services, c’est tout le contraire ! Le prestataire présente son offre et le client parcourt le site pour trouver une proposition qui correspond à ses besoins. Comme le dit le créateur du site, Guillaume Passaglia : l’avantage de l’offre sur 5euros.com, contrairement aux sites de freelancing, c’est qu’elle est comme une boite de céréales. Vous voyez, sur la boite, ce que vous achetez. Vous n’avez pas à faire un appel d’offres lorsque vous voulez prendre votre petit déjeuner et comparer les différentes propositions avant de pouvoir l’acheter ! La présentation de son offre et de de son profil sont donc des critères très importants pour le succès d’un vendeur et la valeur ressentie de son service. Si l’on reste dans l’imagerie céréalière, un packaging de mauvaise qualité laisse augurer un produit en premier prix. Personne ne mettra le même montant pour acquérir une boite blanche marquée « Céréales petit déjeuner » que pour des Kellogg’s. Cela vaut, évidemment aussi, pour le produit. Si vous avez une belle boite, avec un muesli aux fruit appétissant, et que, dans le bol, vous avez de simples corn flakes secs et défraichis… devinez qui aura une mauvaise note pour que les prochains consommateurs ne se fassent pas avoir ? Tout le monde s’y retrouve donc ! Et pourtant, combien en ai-je vu qui créent un service mal présenté, avec un mauvais descriptif – si ce n’est empli de fautes -, décoré d’une vignette sans âme – voire coupée ou déformée -, inadapté à la demande… ou tout cela à la fois ! Puis qui attendent, passifs, qu’un client daigne s’intéresser à leur offre, sans aucune action pour la promouvoir ou l’optimiser. Puis, après quelques semaines sans aucune commande, ou très peu, dire avec l’aplomb de l’expert sur le sujet : « Non, 5euros.com, c’est nul, ça ne marche pas ! ». Je ne sais si c’est triste ou drôle. Le premier plutôt, car cela fera se détourner certains de cette solution qui aurait pu leur apporter des revenus réguliers.

Car, OUI, on peut gagner, déjà, plusieurs milliers d’euros par mois grâce à ses micro-services sur 5euros.com. Et cela ne fait que s’amplifier.

gagner plus de 1000€ avec le ste 5euros

les meilleurs gagnent 3000€/mois

  • En 2016, 200 000 euros étaient reversés, par la plateforme, aux 7500 vendeurs. En janvier 2017, le 50e meilleur vendeur actif (ayant fait au moins une vente) gagnait un peu plus de 100 euros. Le meilleur revenu était alors de 1500 euros.
  • En 2017, 850 000 euros ont été reversés aux vendeurs dont le nombre a doublé : 15000 vendeurs. En janvier 2018, les 50 meilleurs vendeurs ont tous gagné, au minimum, 500 euros. Le meilleur revenu était 3300 euros.
  • En 2018 : c’est un minimum d’1,5 million d’euros qui devrait être reversé au vendeur ! Sachant que la somme de 500 000 euros a déjà été atteinte en début avril. Je connais personnellement des vendeurs qui gagnent près de 5000 euros par mois sur la plateforme. Je connais également beaucoup de vendeurs qui ont atteint leur objectif de 1000 à 2000 euros par mois de revenus moyens, souvent en plus de leur travail de jour.

Attention : on est loin ici des vendeurs de rêve qui pourraient vous laisser penser que vous pouvez avoir – grâce à internet – de l’argent qui tombe du ciel, sans travail véritable. Autant certains vendeurs peuvent gagner beaucoup avec des services qui demandent peu de travail, autant la très grande majorité bosse véritablement pour atteindre ces chiffres. Mais, malgré tout, pas en faisant des horaires de bagne. Beaucoup des vendeurs peuvent ainsi travailler quand ils veulent, d’où ils veulent (comme nous qui sommes une famille nomade digitale), à leur rythme, sur un sujet qui les passionne, pour un revenu horaire beaucoup – et parfois BEAUCOUP – plus haut qu’un SMIC. On est donc loin de l’image d’Épinal d’esclaves des temps modernes ! Les vendeurs sérieux ont souvent des clients réguliers (un utilisateur dépense, en moyenne, 90 euros sur le site par an) grâce au respect de processus pour la satisfaction des acheteurs et l’obtention d’avis positifs. Ils n’ont pas à s’occuper de facturation, d’administratif et même, souvent, n’ont pas à démarcher pour trouver de nouveaux prospects. Alors, si vous êtes déjà un freelance, je vous invite à oublier vos aprioris et à tester – à fond, avec enthousiasme – ce nouveau modèle. Vous pourriez être surpris de la valeur qu’il peut apporter à votre activité si vous l’exploitez correctement.

Vendez vos compétences

Si vous avez des compétences, plus ou moins poussées, vous avez peut-être trouvé de quoi mettre du beurre dans vos épinards, et même vous offrir un dessert et un verre de vin !

Par exemple :

  • Vous pouvez installer un site WordPress ?
  • Votre plume est inspirée ?
  • Vous savez bien vous servir de Photoshop ?
  • Votre anglais est wonderful?
  • Vous connaissez toutes les bases du marketing sur les réseaux sociaux ?

Tout cela a de la valeur. Vous savez maintenant où vous pouvez convertir ce savoir en monnaie sonnante et trébuchante ! Et, si vous voulez apprendre, vous pouvez monétiser vos apprentissages sur 5euros.com EN MÊME TEMPS que vous vous améliorez. Vous pouvez même trouver des services qui demandent juste à bien savoir vous servir de votre ordinateur et surfer sur le web avec dextérité…

Mais, pour que cela fonctionne très bien pour vous, j’insiste FORTEMENT sur le besoin de :

  • Bien choisir votre service
  • Optimiser totalement sa présentation
  • Proposer le bon prix et utiliser judicieusement les options
  • Soigner votre communication
  • Satisfaire le client
  • Rentabiliser chaque minute
  • Rationaliser et automatiser tout ce qui peut l’être
  • Renforcer votre réputation

Sans cela, vous serez un des nombreux exemples d’échec, ou de semi-échecs, dont se gaussent ceux qui préfèrent le statu quo en se plaignant que rien n’évolue pour eux…Si vous voulez en savoir plus et être au top pour démarrer, je vous invite à découvrir la formation sur les micro-services, entièrement consacrée à votre réussite sur 5euros.com. Ne serait-ce qu’en vous inscrivant à son accès gratuit, vous apprendrez les bases pour votre succès. Par exemple : les fausses croyances, les fausses bonnes idées, ou encore les 7 erreurs qui feront que vous ne vendrez pas sur 5euros.com. Vous commencerez aussi à cerner les services qui peuvent vous faire gagner beaucoup d’argent et ceux qui ne vous permettront qu’un petit supplément de revenus.

A bientôt, donc, parmi les vendeurs sur 5euros.com… ou bien parmi les clients si vous avez compris que, de ce côté aussi, vous pouvez faire des économies et ouvrir de nombreuses possibilités grâce à ce nouveau modèle de partenariat.

* Upwork peut ne prendre que 10%, au-dessus de 500 dollars de facturé, au total, sur un client. Cela peut même descendre à 5%, au-dessus de 10000 dollars facturés.

Merci à Patrice de famille nomade digitale auteur de cet article.

Gagner de l’argent grâce au site de micro services 5euros.com
4 (80%) 4 votes

A voir aussi

testezpournous

testezpournous: mon avis sur ce site de tests produits

Il y a quelques semaines je vous ai parlé des tests produits comme un bon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *