Comment devenir freelance ?

Qui ne souhaite pas être son propre patron et choisir soi-même ses heures de travail. En effet, devenir freelance est un rêve pour de nombreux salariés à temps plein et jeunes diplômés. De plus, depuis ces dernières années, la plupart des professionnels se lancent dans une reconversion et choisissent le freelancing. Toutefois, devenir freelance n’est pourtant pas une chose aisée. Découvrez ici comment devenir freelance.

Freelance : Qu’est-ce que c’est ?

Freelance : Qu'est-ce que c’est ?

Être un freelance ou travailleur indépendant signifie travailler ou exercer une activité en toute individualité. Le freelance ou freelancer n’a donc pas d’employé et encore moins d’employeurs fixes.

Il est à noter que le freelancer n’est pas un statut juridique, il s’agit plutôt d’une méthode de travail. Par ailleurs, si vous choisissez de travailler en freelance, vous devrez choisir un statut juridique. L’entreprise individuelle ainsi que la micro-entreprise sont les plus choisies par les débutants. Plus tard, le travailleur indépendant peut créer une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou encore une personne morale en mettant en place une EURL.

Les freelances sont-ils vraiment indépendants ?

À la base, les freelances sont censés être complètement indépendants. Cependant, d’après une étude menée par le cabinet McKinsey, seulement 30 % des travailleurs indépendants travaillent en tant que vrai travailleur libre, c’est-à-dire totalement indépendant.

En fait, environ 40% des freelances ne le fait qu’occasionnellement à titre de complément de revenus. D’autres sont obligés de le faire pour joindre les deux bouts chaque mois (16 %). Et le reste est qualifié de travailleurs réticents du fait qu’ils n’ont d’autres moyens que de travailler en freelance.

Pourquoi devenir freelance ?

Plusieurs raisons peuvent vous motiver à vous lancer dans le monde du freelancing. Généralement, c’est pour pouvoir mieux équilibrer votre vie personnelle et professionnelle. En effet, vous êtes libre d’organiser comme bon vous semble votre emploi du temps et vos méthodes de travail si vous travaillez en freelance.

Vous pourriez également le faire pour des raisons financières. Il vous est possible d’optimiser votre productivité et améliorer votre performance pour tenter de gagner davantage d’argent. Votre rémunération est en fonction de la quantité et de la qualité des travaux que vous accomplissez.

Mais surtout, vous pourriez vivre de votre passion et avec les clients de votre choix. Si vous aimez par exemple dessiner et que vous en êtes talentueux, vous pourrez travailler en tant que dessinateur en freelance.

Les compétences requises pour se lancer en freelance

Travailler en indépendant n’est pas à la portée de tous. Sachez que pour vous en sortir dans ce domaine, vous devez avoir quelques compétences :

En premier lieu, il vous faut être excellent dans votre domaine. En vous montrant en tant qu’expert, vous pourriez facilement gagner la confiance des clients et décrocher plus rapidement des contrats. Dans ce cas, l’idéal serait d’acquérir de l’expérience au sein d’une entreprise en tant que salarié à plein temps plein ou partiel, puis de passer par une reconversion professionnelle.

Se lancer dans le domaine du freelance nécessite également des compétences commerciales. En effet, vous allez non seulement vendre vos services, mais aussi vous vendre. Ainsi, vous allez devoir apprendre la base du marketing et du commerce pour pouvoir mettre en avant vos services et votre savoir-faire à vos potentiels clients.

En outre, avoir de la compétence commerciale implique : « savoir négocier avec les clients ». Vous devriez donc avoir le sens de la négociation. Ici aussi, il est important de suivre des cours modulaires ou acquérir de l’expérience pour vous permettre de négocier de bons contrats.

Le freelance est quelqu’un qui possède des compétences en gestion d’entreprise. Cela est surtout utile si vous avez créé une société unipersonnelle. Mais pour vous éviter les tâches administratives, vous pouvez vous affilier à une société de portage. Ce dernier s’occupera de la finance, de la comptabilité, de la fiscalité…

Et enfin, vous allez aussi devoir apprendre à vous organiser. En étant freelance, personne ne vous apprendra le sens de l’organisation. C’est d’ailleurs la seule manière pour vous d’équilibrer votre vie personnelle et professionnelle.

Les étapes à suivre pour devenir freelance

Les étapes à suivre pour devenir freelance

Devenir freelance se fait pas-à-pas. Voici les étapes que vous devez suivre pour réussir votre lancement dans le freelancing :

Se renseigner sur le marché du freelancing en France

Avant de vous lancer dans le marché du freelancing, il est important que vous commenciez par vous informer. Vous devriez non seulement vous renseigner sur le marché du freelancing en France, mais également vous approprier le mode de vie des personnes qui œuvrent dans ce domaine.

Sachez alors qu’en France, les travailleurs indépendants sont de plus en plus nombreux. Une hausse de plus de 145 % a d’ailleurs été constatée en seulement quelques années. D’où la création du statut de micro-entrepreneur, anciennement appelé auto-entrepreneur, qui est de plus en plus choisi par les freelancers.

Dans le monde du freelancing, le secteur informatique est le plus sollicité. En effet, les techniciens informatiques sont indispensables pour les entreprises. Notamment pour la maîtrise de logiciels spécifiques, les applications mobiles, la création de site web, la création de contenu… Ainsi, les métiers les plus exercés en indépendant sont : le community manager, le graphisme, la rédaction web et SEO, le développement web…

Choisir le statut juridique adapté à votre activité

Pour être dans la légalité, vous devez avoir un statut juridique adapté à l’activité que vous exercez en freelance. Chaque statut est différent, mais à vous de choisir selon vos propres critères. En voici quelques-unes :

  • Micro-entreprise

Ce statut est l’un des plus simples et des plus flexibles. Une micro-entreprise bénéficie d’un régime fiscal simplifié.

Le statut de micro-entreprise est plus adapté aux débutants et est facilement convertible en société par la suite.

  • SASU/SAS

Le statut juridique SASU/SAS ou Société par actions simplifiée unipersonnelle et Société par actions simplifiée est destinée pour une personne morale. Il vous permet donc de sécuriser votre patrimoine personnel.

  • EURL/SARL

Le statut juridique EURL/SARL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée et Société à responsabilité limitée) vous permet de créer une personnalité morale distincte. En cas de faillite, le patrimoine que vous avez affecté à l’entreprise sera le seul à être touché. L’EURL est pour les freelances qui n’ont pas d’associés. Mais si vous avez au moins un associé, vous devez choisir de créer une SARL.

  • EI/EIRL

Les statuts juridiques « Entreprise individuelle ou EI » et « Entreprise individuelle à responsabilité limitée ou EIRL » se distinguent par le fait qu’ils n’impliquent pas la création d’une personne morale. Vous n’avez donc pas besoin d’affecter de capital et encore moins de rédiger un statut. Néanmoins, vous êtes assujettis à l’impôt sur le revenu. Et pour protéger votre patrimoine personnel, il va falloir opter pour l’EIRL.

Faire une étude de marché

Entrer en freelance ne se limite pas à exercer des activités auxquelles vous excellez. Pour que ça soit rentable, vous devez faire une étude de marché. C’est-à-dire, définir les clients cibles, étudier la concurrence, déterminer les obstacles et les opportunités du marché, déterminer les points positifs et les points négatifs de votre entreprise…

Faire un business plan

Votre étude de marché doit être suivie d’un business plan. En effet, vous ne pouvez pas improviser. Vous devez définir à l’avance votre méthode de production, les tarifs de vos services ou le montant de vos honoraires ainsi que vos délais d’exécution. Vous devez également mettre en place une stratégie de marketing et de communication bien définie.

Prospecter et communiquer

Une fois que tout est en place, vous pouvez commencer à chercher vos premiers clients. Cela nécessite une véritable stratégie de communication et de publicité. Vous pouvez créer votre propre site web ou optimiser vos profils dans les réseaux sociaux comme Linkedin ou Facebook pour présenter vos services.

Aménager son lieu de travail

Généralement, les travailleurs en freelance travaillent depuis chez eux. Dans ce cas, vous devez avoir une pièce qui vous servira de bureau. Sinon, vous pouvez louer un local ou un espace de coworking.

Notez qu’un lieu de travail est nécessaire même si vous êtes un freelance sur le terrain. C’est un endroit qui vous servira de gérer vos tâches administratives ou à recevoir vos prospects/clients.

Comment démarrer une activité en freelance ?

Le démarrage est probablement l’étape la plus compliquée lorsque vous vous lancez dans le freelancing. En effet, connaître les étapes à suivre ne suffit pas pour démarrer comme il faut. Pour vous faciliter la tâche, assurez-vous de définir clairement les services que vous vendez ainsi que les prix. Déterminez également à l’avance qui seront vos clients cibles.

Vous devez travailler dur du côté de la prospection client afin de garantir la rentabilité de votre activité. Pour ce faire, rendez-vous facilement repérable sur internet, sur les réseaux sociaux et surtout sur les plateformes dédiées aux freelances. Montrez que vous êtes la personne qu’il faut absolument contacter pour effectuer cette mission.

Aussi, lorsque vous démarrez votre activité, ne quittez pas encore votre job de salarié. Assurez-vous d’abord que votre activité tourne correctement et peut subvenir à vos besoins avant de vous reconvertir totalement.

Comment fixer ses tarifs en freelance ?

Pour fixer votre tarif, vous avez le choix entre deux méthodes :

  • Le calcul du tarif journalier moyen (TJM)

Il s’agit du prix de vente d’une journée de travail. Pour se faire, définissez le salaire net mensuel que vous souhaitez pour la valeur de vos services. Multipliez-le par 2, puis divisez-le par 18. Notez que 18 est censé être le nombre de jours auxquels vous travaillez pendant un mois.

  • Le Benchmarking

Cette méthode consiste à se référer au tarif des autres freelances. Il faut alors consulter les tarifs affichés dans les plateformes pour freelance ou demander directement aux concurrents qui ont plus d’expériences que vous. A vous ensuite d’ajuster en fonction de ce qui vous correspond et de ce qui peut vous permettre de séduire les clients.

Comment trouver des missions en freelance ?

Comment trouver des missions en freelance ?

Il existe plusieurs façons de procéder pour trouver des missions en freelance. La principale méthode c’est par la bouche à oreille. Comment faire ? Faites vous connaître en tant que freelance à vos amis et toutes vos connaissances.

Ensuite, élargissez votre réseau sur les réseaux sociaux. Pour cela, vous devez vous inscrire sur les différentes plateformes telles que Facebook, Linkedin. Sur Facebook, vous pouvez intégrer des groupes dédiés aux freelancers.

Faire de la publicité n’est pas votre point fort ? Ouvrez un blog ou écrivez des publications à propos d’une thématique qui vous passionne et qui vous intéresse. Les missions viendront par eux-mêmes par la suite.

LinkedIn c’est le réseau social de référence pour tous les professionnels. Pour gagner un nombre maximum de clients, vous devez y décrire toutes vos expériences et vos compétences avec soin. Par contre, si vous travaillez dans le domaine du graphisme et du dessin, privilégiez les publications sur Instagram pour montrer vos talents.

Par ailleurs, le moyen le plus simple pour trouver des missions c’est de s’inscrire sur les sites de vente de service. Il s’agit, pour la plupart des cas, des plateformes dédiées aux freelancing où il est vraiment plus facile de trouver des clients. Toutefois, même si la concurrence est très rude sur ces plateformes, si vous avez des compétences ou du talent dans un domaine particulier et que vous les maitrisez parfaitement, vous aurez toujours de l’avantage sur vos concurrents. Les meilleurs d’entre eux sont notamment :

  • FreelanceRepublik

Il s’agit d’une plateforme destinée aux freelances spécialisés dans l’IT, le conseil et le management de transition. Avant d’obtenir des missions sur cette plateforme, vous devez au préalable passer une présélection. Les missions sur la plateforme durent généralement sur le long terme. C’est pour cela qu’elle exige la qualité et propose un accompagnement spécialisé à chaque freelance sur la plateforme.

La sélection sur FreelanceRepublic est très rigoureuse, seuls 15 % des personnes qui passent la présélection sont qualifiées. La plateforme joue ensuite le rôle d’intermédiaire entre vous et le client. Il s’occupe principalement de la facturation des missions.

  • LeHibou

LeHibou est une plateforme destinée aux freelances travaillant dans l’informatique. Le recrutement sur cette plateforme est très simple, puisque vous n’avez qu’à postuler sur l’offre qui vous intéresse. Ensuite, c’est aux clients de choisir le professionnel le plus adapté pour sa mission.

  • Malt

Malt est une plateforme généraliste ou tous les freelances, peu importe leurs domaines, peuvent s’y inscrire et trouver des missions. Que vous soyez rédacteurs, consultant ou community manager, vous trouverez toujours une mission qui concorde avec vos expertises.

Malt agit juste en tant qu’intermédiaire, c’est au client de contacter les Freelancer pour effectuer une mission. Il est donc très important de bien détailler votre profil sur la plateforme. Le plus grand avantage de cette plateforme, c’est que c’est à vous et à votre client de fixer le tarif pour les travaux. Il est aussi possible de régler la facture en avance par création de devis et de facture en ligne.

  • Jooble

Cette plateforme n’est pas un endroit où vous pourrez trouver des missions ponctuelles, mais un agrégateur d’annonce. Vous y trouverez tous les annonces provenant d’autres sites d’offres d’emploi ou d’entreprises ainsi que toutes les annonces concernant un recrutement. Tout ce que vous avez à faire, c’est aller sur la plateforme et taper sur la barre de recherche le type de mission que vous voulez réaliser.

  • Upwork

C’est une plateforme américaine généraliste pour les freelancers. Elle agit comme un intermédiaire entre vous et les clients. Vous devez créer un profil et choisir un secteur d’activité. Il suffit ensuite de postuler pour les annonces et c’est au client de confirmer si vous êtes ou pas le bon profil.

Lorsque vous postulez, n’oubliez pas de bien détailler votre profil et mentionner votre tarif. Le client pourra alors discuter avec vous de cette rémunération avant de vous engager pour de bon.

Note : Il ne s’agit ici que d’une liste exhaustive de toutes les plateformes qui peuvent proposer des missions pour les freelances. Il en existe encore des centaines ou vous pourriez vous inscrire pour trouver ou cumuler des missions. Aussi, pour trouver encore plus de missions, entretenez une vraie relation professionnelle avec les clients que vous avez obtenus. Il vous fera alors confiance et vous contactera fréquemment pour d’autres missions. Il se pourrait même qu’il vous recommande à ses amis.

Travailler en freelance : Avantages et inconvénients

Si le statut de freelance est pris par beaucoup de personnes, c’est qu’elle propose plusieurs avantages pour leurs sources de revenus et pour leurs plannings. En effet, le freelancing est la possibilité pour vous de mener votre projet comme bon vous semble et selon le rythme qui vous convient. Vous profitez aussi d’une indépendance totale et sans aucune contrainte hiérarchique.

Étant indépendant, votre emploi du temps est très souple et flexible. Vous aurez plus de temps à passer avec vos proches. Vous pouvez par exemple sortir avec vos amis la journée et travailler tard le soir.

Mais le plus grand avantage de ce statut, c’est que votre réussite ne dépend que de vous-même.

Toutefois, ce statut présente quelques inconvénients, à savoir :

  • Votre couverture sociale n’est pas aussi bonne que pour le régime général,
  • Vous ne bénéficiez pas d’assurance chômage,
Passionné par les finances personnelles et libre financièrement depuis 2018, j'ai lancé ce site en 2016. Je vous partage mes avis de site pour gagner de l'argent, mes conseils et astuces pour gérer votre budget, épargner et placer votre argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here Veuillez saisir votre nom ici