Home / Faire des économies / Trier et réduire nos déchets pour faire des économies

Trier et réduire nos déchets pour faire des économies

Aujourd’hui sur le blog je reçois benoît du blog je maîtrise mon argent, benoît va nous parler d’un sujet très intéressant et très important: le tri des déchets. Benoît je te laisse la parole.

Tri sélectif, traitement, recyclage ou valorisation des déchets, sont des mots entrés et bien ancrés dans notre quotidien.

En effet, pour la sauvegarde de notre planète, c’est devenu une nécessité de développement durable, un impératif écologique. Cependant, derrière tout ça, il y a un aspect économique.

Mais comment est-il possible de faire des économies avec nos déchets?

Pourquoi trier ou réduire nos poubelles, nous ferait-il faire des économies?

Comment peut-on aller plus loin, et faire d’avantage d’économies avec nos déchets?

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est vraiment le tri sélectif et le traitement des déchets.

Vous comprendrez  son intérêt pour la nature, mais aussi pour votre porte-monnaie.

Qu’est-ce qu’un déchet?

C’est un matériau, une substance ou un produit, qui n’a plus d’utilisation précise. Il peut être alimentaire ou non. C’est une matière première issue de la nature, un matériau de synthèse, ou un produit venant de transformations diverses.

Cycle de vie d’un matériau, substance ou produit

Le déchet est le maillon d’une chaîne, ou même, d’un écosystème.

Nous allons voir ce qu’il y a en amont du déchet, puis en aval.

Production

Le bien est produit grâce à l’utilisation de matières premières (sable, fer, blé .…). Celles-ci sont issues des ressources de la terre. Elles peuvent être utilisées dans leur état pur, ou transformées par divers process.

Les fruits et légumes sont l’exemple même de production utilisée à l’état pur.

Le verre, quant à lui, est un produit transformé, issue de diverses matières premières de la nature.

Utilisation

C’est la phase pendant laquelle, le bien assure son rôle, sa raison d’être, c’est pour cela qu’il existe.

Pour de l’alimentaire, c’est la consommation du produit. Pour une voiture, c’est la période entre l’achat neuf et la mise en épave. L’utilisation pour un jouet, c’est entre le moment de l’achat neuf et quand on décide de le mettre à la poubelle.

Déchet

Quand le bien a terminé sa phase d’utilisation, il est en fin de vie, et devient un déchet. Il peut être valorisé de différentes façons ou pas. C’est sur cette phase que nous allons faire un focus dans ce présent article.

Différents types de déchets

Les déchets ne sont pas tous les mêmes, suivant leur nature, il sont traités différemment, c’est pourquoi, il existe plusieurs classes. Deux grandes catégories ressortent, ce sont les déchets ménagers, et les déchets industriels.

Dans cet article, nous ne parlerons que des premiers.

Déchets biodégradables

Ce sont des déchets organiques (qui sont d’origine animale ou végétale). Ils peuvent être dégradés et absorbés par la nature.

– déchets ménagers (restes alimentaires, pelures de fruits et de légumes, viande…)

– déchets végétaux (herbes, feuilles…).

Déchets recyclables

Ce sont des matériaux que l’on peut techniquement recycler, c’est à dire, réutiliser pour la fabrication d’un matériau.

Généralement, par recyclage, on produit le même matériau que celui d’origine.

– verre

– métaux

– papier

– cartons

– plastique

– …

Déchets dangereux

Ce sont des déchets dangereux pour l’environnement ou pour la santé.

– lessive

– détergents

– eau de javel

– aérosols

– huile de vidange

– piles

– batteries

– déchets de peinture

– médicaments

– téléphones portables

– ordinateurs

– télévisions

– appareils électroménagers

– ……

Déchets inertes

Ce sont des déchets non recyclables, non biodégradables et qui ne brûlent pas. Ils ne produisent aucune réaction chimique ou physique ni ne présentent aucun danger pour l’environnement ou la santé.

– béton

– briques

– tuiles

– céramiques

– carrelage

– ….

Déchets ultimes

Ce sont les déchets qui ne peuvent pas être valorisés (ni par recyclage, ni énergétiquement). Ils sont stockés dans des centres de stockage.

– véhicules usagés (en partie, car beaucoup de pièces sont réutilisées)

– déchets médicaux

– déchets de peinture

– solvants

– encombrants (vieux canapés …)

– gravats qui ne sont plus valorisables

– déchets radioactifs- …

Si vous souhaitez en finir avec les déchets je vous invite à lire ce livre: “Famille zéro déchet, Ze guide“.

Qu’est-ce que le tri sélectif?

C’est le fait de trier les déchets en fonction de leur nature.  En effet, suivant leur classe, les déchets sont traités différemment. Ils peuvent être valorisés par recyclage, énergétiquement, ou alors être stockés (déchets ultimes).

Recyclage

C’est un procédé de traitement de certains déchets, qui permet de réintroduire dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui composaient le même produit.

Cela permet de limiter l’extraction de matière première de la nature.

Mais aussi, de limiter la production de déchets.

Valorisation énergétique

C’est valoriser l’énergie produite par le traitement de certains déchets (incinérables ou organiques). Elle peut avoir lieu sous forme de chaleur, d’électricité ou de carburant.

Valorisation de nos principaux déchets domestiques

Déchets organiques (restes de nourritures, épluchures de légumes…)

On peut faire du compost, qui est un terreau d’excellente qualité. Il permet de faire des économies d’engrais, de terreau et d’eau.

On peut également en faire du biogaz. Ce dernier peut être utilisé pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburant.

Briques Tetra Pak

Avec le carton des briques, on fabrique papier toilettes, mouchoirs en papier, essuie tout.

Avec le reste (plastique, aluminium), on fabrique principalement, piquets de vigne et mobilier de jardin.

Bouteilles en plastique

Elles sont valorisées dans l’industrie textile (oreillers, couettes, vêtements divers) ou en matière plastique telle que stylos, cartes à puces, montres, sièges enfants, moquette, bouteilles recyclées, jouets ….

Papiers et journaux

Ils sont recyclés à nouveau, pour en faire de la pâte à papier. Ils ne peuvent pas être recyclés à l’infini, en raison notamment, de la présence d’encre.

Emballages en carton

Ils sont recyclés pour fabriquer de nouveaux emballages en carton comme le papier, en raison de présence d’encre dans les fibres. Le carton n’est pas recyclable à l’infini.

Capsules de café, en aluminium

L’aluminium de la capsule et le marc de café sont recyclés séparément. Ce dernier sera utilisé pour la fabrication de compost ou en biogaz. L’emballage, quant à lui, sera réutilisé dans la filière aluminium pour la fabrication de divers produits (canettes, vélos, capsules de café ….)

Boites de conserves acier et canettes aluminium

Elles sont recyclées dans leur filière respective (acier, aluminium) pour la fabrication de produits divers (boîtes de conserves, canettes…).

Bouteilles en verre

Elles sont recyclées pour fabriquer à nouveau du verre.

Ce qu’il faut savoir, c’est que fabriquer du verre à partir de recyclage, demande beaucoup moins d’énergie que de le fabriquer à partir des matières premières.

Principes du tri sélectif

Les déchets sont triés à la source, par les producteurs de ces deniers, en l’occurrence, vous. Pour chacun d’eux, un contenant différent est utilisé.

Selon votre commune, les collectes sont organisées différemment. Elles sont réalisées par camions poubelles (déchets ménagers, recyclables, végétaux, encombrants …).

Des lieux de collectes peuvent aussi être installés sur des places publiques, parkings, ou autres emplacements (verre, journaux, cartons, habits ….).

Puis il y a les déchetteries, pour une commune ou un ensemble de communes. On peut y amener la plupart de nos déchets.

Pourquoi trier les déchets?

L’intérêt de trier les déchets est de limiter l’impact sur l’environnement.

Il est de deux ordres : le traitement des déchets et la préservation de la nature.

Cela permet d’une part, de réduire au maximum les déchets en ne stockant uniquement que ceux qui ne peuvent être recyclés, dégradés ou éliminés et d’autre part, d’optimiser les ressources de la planète. En recyclant les déchets qui peuvent l’être, nous ne sollicitons pas la nature inutilement.

Imaginons un monde sans tri sélectif

Épuisement de la nature

Pas de tri sélectif, cela veut dire pas de valorisation des déchets, par recyclage ou production énergétique. Cela veut dire que, pour chaque produit utilisé et jeté, il faut prélever à notre terre, la même quantité de ressources pour le fabriquer à nouveau.

Pour faire simple, prenons un exemple : la fabrication d’une tonne de verre demande de la matière première issue de la nature :

700 kg de sable

200 kg de calcaire

300 kg d’autres matières minérales

Si on utilise et que l’on jette une tonne de verre, il faudra à nouveau prélever à la nature, la totalité des matières premières pour produire cette tonne de verre. Alors que si on l’avait recyclée, le prélèvement dans la nature aurait été moindre.

Cela n’est pas valable que pour le verre, mais pour la plupart de nos déchets.

A titre indicatif, en France, en 2014, c’est 30 millions de tonnes de déchets qui ont été produits.

Stockage des déchets

Le second problème serait le stockage des déchets. En effet, en admettant qu’une tonne de déchets représente un volume de 10 mètres cubes, la consommation annuelle de notre pays représente 300 millions de mètres cubes. C’est à peu près l’équivalent d’un tas de déchets de la surface de la ville de Paris sur 3 mètres de hauteur.

Certes, nos déchets peuvent se dégrader et se décomposer, mais suivant leur nature, ça peut durer plusieurs centaines, voire milliers d’années.

Ci-dessous, quelques exemples de décomposition des déchets dans la nature :

  • déchets végétaux : quelques jours à quelques mois
  • pelures de fruits : 3 à 6 mois
  • mouchoirs et serviettes en papier : 3 mois
  • papier journal : 3 à 12 mois
  • brique de lait : 5 mois
  • papier de bonbon : 5 ans
  • chaussures en cuir : 25 à 40 ans
  • boîte de conserve : 10 à 100 ans
  • couche jetable : 500 ans
  • bouteille plastique : 100 à 1 000 ans
  • canette en aluminium : 200 à 500 ans
  • sac plastique : 400 ans
  • polystyrène : 1 000 ans
  • verre : 4 000 ans
  • pile : 7 000 ans

 

Mais alors, comment fait-on des économies avec nos déchets?

Crédit photo : lelynx.fr

Vous avez  vu précédemment ce qu’est un déchet, je vais vous expliquer ce qui permet de faire des économies.

Tri sélectif

Pour valoriser les déchets, on a vu qu’il est indispensable que ces derniers soient triés en fonction de leur nature.

Cette opération est réalisée par chaque citoyen, producteur du déchet.

Or, si le tri n’était pas effectué par tout un chacun, à la « source », il faudrait une structure et de la main d’oeuvre pour le réaliser.

Tout ça aurait un coût qui serait à la charge des collectivités.

Et savez-vous comment sont financées les charges des collectivités?

Ce sont les impôts qui permettent aux collectivités de fonctionner. Il y a les impôts sur le revenu, la taxe foncière, la taxe d’habitation, la TVA, la CSG, pour ne citer que les principaux. Nous payons donc tous des impôts. Et si les charges augmentent, les pouvoirs publics ont deux solutions : soit réduire les dépenses d’autres postes (écoles, sports, activités sociales …), soit augmenter les ressources, et donc les impôts. Or, payer plus d’impôt, c’est avoir moins de pouvoir d’achat.

Alors, si nous ne voulons pas que le tri sélectif soit à la charge de la société (et donc de tout le monde), il est impératif que chacun d’entre nous se sente responsable et trie ses propres déchets.

Réduction des déchets

Une autre manière de réduire les charges, c’est de réduire les déchets.

Ainsi, nous réduisons toutes les ressources nécessaires à la collecte et au traitement de ceux-ci, et donc les coûts relatifs à ces opérations.

En effet, si par exemple, chacun réduisait de moitié ses déchets ménagers, les besoins en collectes des ordures ménagères, seraient divisés par deux, deux fois moins de kilomètres parcourus par les camions poubelles et deux fois moins de carburant dépensé ainsi que deux fois moins de CO2 dans l’atmosphère, donc moins de pollution. La masse de déchets à retraiter serait divisée, ce qui impliquerait deux fois moins de déchetteries et centres de retraitement et de stockage.

Les coûts relatifs à tout cela en seraient réduits d’autant. Ce serait donc moins d’impôts pour le contribuable.

Comment peut-on réduire nos déchets?

Nous avons deux possibilités pour réduire nos déchets domestiques.

Produire moins de déchets.

  • boire de l’eau du robinet permettrait de diminuer le nombre de bouteilles plastiques. Surtout que seulement 55% des bouteilles sont recyclées.
  • privilégier les achats en vrac plutôt que multiplier les emballages en carton et plastique. De plus en plus de grandes surfaces ont un rayon ‘vrac’
  • boire du café cafetière, plutôt que d’utiliser des dosettes en métal ou plastique
  • utiliser du lavable plutôt que du jetable (lingettes, couches, serviettes hygiéniques…)
  • d’une manière générale, ne consommez pas à outrance, ne sur consommez-pas

Valorisez vous-même vos déchets organiques

Vous avez la possibilité de mettre vos déchets organiques dans un composteur afin de les dégrader et d’en faire du compost. Vous pouvez installer un composteur dans votre jardin, mais aussi sur votre balcon ou dans votre appartement.

Certains animaux peuvent se nourrir de restes alimentaires et certains déchets organiques.

Les poules, par exemple, sont d’excellents transformateurs de déchets organiques.

D’ailleurs, certaines municipalités offrent des poules à leurs administrés qui le souhaitent.

Leur but est de réduire les déchets à collecter et à traiter.

Maintenant, vous verrez vos déchets autrement.

Comme je l’ai dit dans différents articles du blog  Je maîtrise mon argent , notamment dans « Economies et développement durable font-ils bon ménage?« , l’écologie et les économies sont étroitement liées.

Je viens encore de vous le  démontrer à travers ce présent article.  

Ces gestes routiniers, qui vous paraissent aujourd’hui, si anodins, sont en fait une précieuse source d’économies pour notre planète, mais aussi pour votre porte-monnaie. Certes, les effets ne se feront pas ressentir du jour au lendemain. Vous ne verrez peut-être pas vos impôts diminuer, mais vous contribuerez directement à ne pas les augmenter.

Plus vous triez, plus vous économisez.

Moins vous jetez, plus vous économisez.

Finissez en avec les dettes, réduisez vos charges!

Téléchargez mon guide offert: 

 

En bonus une formation vidéo de 4 jours offerte

Comme vous nous haïssons le spams
Trier et réduire nos déchets pour faire des économies
4.1 (82.86%) 14 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 Partages
Partagez8
Tweetez
Enregistrer