Home / Faire des économies / Assurance de prêt immobilier : déléguer son assurance et faire des économies 

Assurance de prêt immobilier : déléguer son assurance et faire des économies 

L’assurance de prêt représente une part non négligeable d’une traite immobilière. Savez-vous qu’avec la loi Sapin 2, vous pouvez la négocier chaque année et non plus uniquement la première année ?  En renégociant votre assurance de prêt, vous pouvez faire des économies significatives sur votre logement. Voici un guide pour vous aider à faire des économies sur votre assurance de prêt immobilier. Nous allons voir dans cet article comment la réduire et  faire des économies sur sa traite immobilière. 

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, à quoi sert concrètement une assurance de prêt immo ?

Qu’est-ce que l’assurance de prêt immobilier ?

L’assurance de prêt, aussi appelée assurance crédit ou assurance emprunteur, est une assurance qui permet de couvrir le remboursement des mensualités de prêt en cas d’impayé(s). Du coup, cette assurance va augmenter le coût de votre mensualité.

L’assurance de prêt immobilier va aussi vous couvrir en cas de décès, d’accident entraînant une invalidité totale (IPT) ou partielle (IPP), d’incapacité temporaire et totale de travail (ITT) et même en cas de perte d’emploi. L’assurance de prêt est donc indispensable pour vous couvrir, elle vous sécurise et sécurise votre famille. L’organisme de prêt (la banque) exige une assurance de prêt obligatoire pour se couvrir.  

Pourquoi renégocier son assurance de prêt immobilier ?

renégocier son assurance de prêt immobilier

 

Généralement, c’est la banque emprunteur qui impose son assurance appelée assurance groupe. Par simplicité et pour obtenir son crédit, il est difficile de refuser ces assurances, même si elles sont souvent chères. En faisant ce qu’on appelle une délégation d’assurance (en cherchant un autre assureur), vous pouvez réduire votre mensualité de prêt.  

Que dit la loi ?

La loi a beaucoup changé pour encadrer l’assurance de prêt. 

  • À partir de 2010, avec la loi Lagarde, il est possible de s’adresser à la compagnie d’assurance de son choix, pourvu que le contrat sélectionné propose des garanties équivalentes à celui en vigueur. 

 

  • Dès 2014, avec la loi Hamon, il devient possible de changer d’assurance sans pénalités pendant les 12 premiers mois du contrat. 

 

  • Depuis 2017, avec la loi Sapin 2 et l’amendement Bourquin, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance à chaque date anniversaire de la souscription et ainsi changer d’assurance. La limite de la première année n'existe donc plus et vous pouvez chaque année faire jouer la concurrence. Il faut cependant respecter un préavis de 2 mois – la première année, le préavis est réduit.

Ce que vous devez garder en tête, c’est que pour changer d’assurance, vous devez obtenir des garanties équivalentes. L’assureur que vous avez choisi va ainsi présenter à votre assureur actuel les garanties proposées, et si elles sont équivalentes, vous pourrez alors le quitter. 

Quelles démarches pour souscrire à une assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur doit vous fournir une fiche standardisée d’information (FSI). C’est généralement le cas lors de la simulation de prêt. Ce document récapitule les garanties proposées par l’assureur et le coût de la protection. Avec celui-ci, vous pourrez alors chercher et sélectionner une assurance équivalente.

Une fois l’étude du dossier effectuée par la banque, l’organisme prêteur va établir une fiche personnalisée plus détaillée des garanties.

Enfin, pour vous assurer, l’assureur va vous faire remplir un questionnaire de santé, pour mesurer le “risque” qu’il prend et ainsi définir un coût d’assurance en fonction. Attention, vous ne devez pas mentir lors de ce questionnaire car l’assurance peut, si elle découvre le pot aux roses, ne pas rembourser vos mensualités. 

Comment trouver une assurance de prêt moins chère ?

comparateur assurland

Le premier réflexe lorsqu’on veut changer d’assurance de prêt, c’est d’aller toquer à la porte d’autres banques… Mais ce n’est pas là que vous allez faire de grosses économies ! Je vous conseille plutôt de passer par un comparateur de prix en ligne et ainsi comparer les prix, pour obtenir les meilleurs. je vous conseille de passer par Assurland, le comparateur numéro 1 en France, qui regroupe plus de 4 millions de visiteurs chaque mois.

Comment marche Assurland ? Vous allez entrer les informations de votre crédit (durée, montant, etc.) ainsi que vos informations personnelles, et en moins de 2 minutes, Assurland va vous communiquer le coût des assurances chez ses partenaires. Vous gagnez donc un temps fou, tout en obtenant les meilleurs prix ! En plus, le service Assurland est gratuit ! 

Comment choisir une assurance de prêt immobilier ?

Pour choisir son assurance de prêt immobilier, plusieurs critères sont à regarder avant de faire son choix :

  • Le prix : bien évidement, c’est le critère numéro un quand on souhaite changer d’assurance, mais ça ne doit pas être le seul.

 

  • Les garanties obligatoires : décès, perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), invalidité permanente et totale (IPT), invalidité permanente et partielle (IPP), invalidité professionnelle (IP PRO).

 

  • Les garanties facultatives : c’est ce type de garanties qui va contribuer à augmenter le coût de l’assurance. Vous avez la garantie perte d’emploi et la garantie incapacité temporaire de travail (ITT).

 

  • Quotité assurée : dans le cas où vous empruntez avec votre conjoint, vous pouvez décider d’une couverture de prêt totale ou partielle. La quotité peut être de 50%, 60%-40% ou même 100%. En cas de décès de l’un des conjoints, une partie du prêt est remboursée. Ainsi, si la quotité est à 50%, l’assureur rembourse la moitié du prêt, et si c’est à 100%, l’assureur rembourse la totalité. Plus la quotité est élevée, plus l’assurance est chère. Je vous conseille, dans le cadre d’une résidence principale, de prendre la quotité à 100%, mais dans le cadre d’un investissement locatif, de prendre la quotité à 50% car dans ce cas, c’est le locataire qui “paye” la mensualité.

 

  • Limite de prise en charge : certaines garanties sont limitées dans le temps. En effet, à partir d’un certains délai, l’indemnisation cesse. Il est donc important de connaître la limite de prise en charge de chaque garantie.

 

  • Limite d’âge : au bout d’un certain âge, certaines garanties peuvent cesser de vous couvrir, après 65 ans généralement. 

 

Il faut aussi prendre en compte les plafonds de garantie, s’il y a des franchises et des délais de carence.

Pour comprendre ce que couvre chaque garantie, il est conseillé d’être accompagné par un professionnel dans le cadre de votre délégation d’assurance. Il ne suffit pas de regarder le prix car les conséquences peuvent être importantes en cas de mauvais choix d’assurance.  

Combien coûte une assurance emprunteur ?

calcul coût assurance de prêt

Le coût de l’assurance de prêt dépend de plusieurs facteurs, comme votre âge, votre état de santé et la durée du prêt. Le coût de l’assurance peut représenter jusqu’à ⅓ du coût du prêt immo. Vous l’aurez compris, plus l’assureur prend un gros risque, plus l’assurance sera chère. Une personne de 25 ans en bonne santé payera moins cher qu’une personne de plus de 60 ans ayant déjà subi une intervention chirurgicale.  Le taux d’assurance de prêt immobilier se situe entre 0,20% et 0,92%. En passant par un comparateur, on peut trouver des taux allant jusqu’à 0,11%.  

Voici comment calculer le coût d’une assurance emprunteur avec le taux d’assurance. Avec ce calcul, vous allez vous rendre compte de l’importance du poids de l’assurance dans le coût d’un prêt immobilier. 

Exemple:  

Prenons comme exemple un prêt de 200 000€ sur 20 ans, et une assurance à 0,28%.

Le calcul : (200 000€ x 0,28% / 100) = 560€ par an, soit 46€/mois et 11 200€ sur la durée du prêt.

 

Prenons un autre exemple, un prêt de 150 000€ sur 30 ans avec une assurance de 0,50%.

Le calcul : (150 000€ x 0,5% / 100) = 750€ par an, soit 62,5€/mois et 22 500€ sur la durée du prêt.

 

Vous voyez qu’avec ces calculs, l’assurance peut vous coûter cher. Vous avez donc tout intérêt à déléguer votre assurance et ainsi faire des économies non négligeable sur vos dépenses. Quand on sait que le poste de dépense numéro 1 n’est autre que le logement, c’est toujours ça de pris !

Avez-vous déjà délégué votre assurance ? Comment avez-vous fait ? Combien avez-vous économisé ? Réagissez dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page
1 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer1