Home / budget / Réduction d’impôts : 20 astuces pour payer moins d’impôts

Réduction d’impôts : 20 astuces pour payer moins d’impôts

Comme 99,9% des Français, je pense que l’on paie trop d’impôts en France, entre la taxe d’habitation, la taxe foncière, l’impôt sur le revenu, l’impôt foncier, la TVA, les frais de notaire, la taxe audiovisuelle… et j’en passe des vertes et des pas mûres ! De base, vous bénéficiez d’un abattement énorme de 10% 🙂 sur vos revenus imposables. Avec ce matraquage fiscal, beaucoup d’entres vous désirent réduire leurs impôts. Nous allons voir dans cet article 20 astuces pour payer moins d’impôts. Chaque réduction d’impôt sera classée par type de déduction pour plus de clarté.

Réduire son revenu imposable en déduisant ses frais au réel

De base, comme je l’ai dit en introduction, l’administration fiscale vous applique un abattement de 10% sur vos revenus. Vous n’êtes donc imposé que sur 90% de vos revenus. Savez-vous qu’il est possible, en déduisant vos frais réels (en n’étant donc pas “au forfait”) d’augmenter ce taux de déduction et donc de payer moins d’impôts ? Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’y a pas que les frais kilométriques et de repas qui sont déductibles des impôts, il en existe pleins d’autres. Je vais lister ces frais ci-dessous :

  • frais kilométriques ;
  • frais de repas ;
  • frais de local pour les travailleurs à domicile ;
  • matériel informatique, meubles et fournitures, toujours pour les travailleurs à domicile ;
  • frais de déménagement ;
  • frais de double résidence liée à votre travail ;
  • frais de formation dans le but de trouver, garder son travail ou améliorer ses compétences ;
  • frais d’habillement selon le type de profession ;
  • cotisations syndicales ;
  • frais liés à la profession.

Toutes ces déductions sont possibles sous certaines conditions. Pour savoir comment déduire ces frais, voici un article très intéressant sur le sujet : Déduire ses frais réels.

Réduction d’impôt avec l’immobilier

L’investissement immobilier est l’un des meilleurs moyens pour réduire ses impôts. Je vais détailler pour vous les différentes stratégies qui vous permettent de réduire la facture.

Déficit foncier

Lorsque vous faites de la location nue, vous avez l’opportunité de choisir le statut du micro-foncier, qui donne droit à un abattement de 30% sur les revenus fonciers, et vous pouvez également choisir le régime réel. C’est ce régime qui va vous permettre de profiter du déficit foncier. Avec le régime réel, vous allez pouvoir déduire toutes vos charges : intérêts d’emprunt, travaux, frais de notaire, taxe foncière, charges de copropriété… Pour obtenir un déficit foncier, vous devez déduire toutes vos charges de vos revenus fonciers. Si vous obtenez un résultat négatif, vous pourrez alors déduire une partie du montant restant sur votre impôt sur le revenu. Petite remarque toutefois : le régime réel n’est pas toujours le régime le plus important, c’est un calcul à faire. Si vos charges dépassent largement 30% de vos revenus, alors il faut opter pour ce régime. Attention, une fois que vous optez pour le régime réel, vous devez vous engager à louer votre appartement pendant 3 ans. Si ce n’est pas le cas, l’administration fiscale peut exiger que vous remboursiez l’avantage fiscal.

Plus d’informations sur le sujet de l’immobilier: rendement locatif

LMNP

Si vous avez un appartement que vous louez en location nue, vous pouvez le passer en meublé pour avoir moins d’impôts sur vos revenus liés à l’immobilier. Lorsque vous louez un logement en meublé, vous allez avoir le statut LMNP (loueur meublé non professionnel) et le choix entre 2 régimes : micro-BIC et le régime réel. Avec le régime micro-BIC, vous avez un abattement de 50% contre 30% en location nue. Au régime réel, c’est encore plus avantageux car vous pouvez déduire plus de charges par rapport à la location nue. Le LMNP est donc plus avantageux, surtout au régime réel et si vous venez d’acheter car vous avez un prêt, vous avez peut-être fait des travaux et vous pouvez déduire les frais de notaire. En déclarant vos revenus au réel, il y a de fortes chances que pendant des années, vous ne payez pas d’impôt.

CGA

Si vous optez pour la location meublée, vous allez devoir tenir une comptabilité (les frais sont bien sûr déductibles). En plus de cela, je vous conseille fortement de souscrire à un CGA (centre de gestion agréé). En faisant cela, vous n’allez pas avoir de majoration de 25% de vos revenus immobiliers. En plus, les frais d’adhésion au CGA sont déductibles de vos impôts, à hauteur des ⅔ du coût et dans la limite de 915€/an.

Réduction d’impôt en investissant

Nous allons voir maintenant comment vous pouvez réduire vos impôts en investissant une partie de votre argent.

Investissement dans une SCPI

La SCPI est ce que l’on appelle l’immobilier papier. Vous investissez dans l’immobilier sans vous occuper de la gestion locative et sans payer le bien en totalité. Sans rentrer dans les détails, vous et plusieurs autres personnes investissez en SCPI, des entreprises utilisent vos fonds pour créer des logements neufs ou réhabiliter des anciens, louent les logements et la société va alors rémunérer votre argent comme peut le faire par exemple une assurance-vie. Il existe 3 types de SCPI : SCPI Pinel, Malraux, déficit foncier. Selon le type de SCPI, l’avantage fiscal change, voici donc les réductions d’impôt par type de SCPI :

  • SCPI Pinel : pour un engagement de 6 ans, 12% de votre investissement est déduit de vos impôts / pour un engagement de 9 ans, c’est 18% / sur 12 ans, c’est 21% ;
  • SCPI Malraux: jusqu’à -30% de réduction ;
  • SCPI déficit foncier : même principe que le déficit foncier en location nue, vos charges sont déduites de vos revenus.

Investissement dans les PME

investir dans des pme

Quand on pense investissement dans les PME, on pense forcément aux business angels ayant des fonds importants pour investir, mais ce n’est désormais plus vrai. Maintenant, n’importe qui peut investir dans une PME grâce au crowdfunding. Sur les plates-formes comme Wiseed, Lendopolis ou encore Smartangels, vous pouvez investir dans des PME triées sur le volet.

En échange de votre investissement, vous pouvez défiscaliser 25% du montant versé. Les tickets d’entrée se situent entre 500 et 1000€ selon les entreprises.

Investissement dans les Sofica

Les Sofica sont des sociétés de production de films. Vous pouvez contribuer à soutenir le cinéma français tout en réduisant vos impôts. Le rendement de votre investissement va dépendre des succès des différents films financés avec votre argent et l’argent d’autres particuliers.

La réduction d’impôt est de 36% et peut aller jusqu’à 48% sous certaines conditions.

Investissement forestier

C’est un investissement un peu exotique qui commence à se démocratiser peu à peu. Savez-vous que vous pouvez investir dans les forêts ? L’investissement forestier n’est pas de prime abord la chose auquelle vous avez pensé pour faire un investissement, mais vous pouvez obtenir des rendements supérieurs à ce que donne le livret A (note : je vous l’accorde, c’est pas bien compliqué il est vrai, tant le livret A est très mal rémunéré…). Vous pouvez rémunérer votre investissement avec les loyers versés par les chasseurs ou avec la vente de bois par exemple.

La réduction d’impôt est de 18% si vous achetez en direct la forêt.

Souscription de part de société de presse

Cette niche fiscale est encore méconnue car elle a été lancée il y a peu par l’Etat. En échange de souscriptions de part dans les sociétés de presse, vous allez pouvoir réduire vos impôts.

La réduction d’impôt est de 30% du montant investi et peut aller jusqu’à 50% si la société de presse a le statut d’entreprise solidaire de presse d’information. Malheureusement pour vous, vous ne pourrez investir que 1000€ pour une personne seule et 2000€ en couple. Ce qui fait donc une réduction d’impôt pour un célibataire de 300 à 500€ maximum et 600 à 1000€ pour un couple. Vous devez garder vos actions 5 ans pour ne pas voir l’argent réclamé par le fisc.

Investissement dans un FCPI ou un FIP

Le FCPI est un fonds commun de placement dans l’innovation. En d’autres termes, vous allez investir via un fonds dans des entreprises innovantes. Le FIP est un fonds d’investissement de proximité, qui aide à financer les entreprises de moins de 250 salariés. Vous pouvez investir maximum 12 000€ dans ces fonds et 24 000€ pour un couple. Vous avez la possibilité de cumuler les 2 fonds pour augmenter votre réduction d’impôt. Attention toutefois, ces fonds sont assez risqués, vous ne devez pas mettre toutes vos liquidités là-dessus.

La réduction d’impôt est de 18% du montant investi, avec quelques cas spéciaux donnant droit à des montants plus élevés selon le type de fonds.

Investissement dans un PERP

Un PERP (plan épargne retraite populaire) est un produit d’épargne qui permet à un retraité d’avoir un revenu régulier complémentaire.

La réduction d’impôt est de 10% des revenus nets d’activité professionnelle.

Pour comprendre la déduction fiscale qui est assez compliquée à comprendre, je vous invite à lire cet article : calculer la déduction d’impôts sur le PERP

Réduction d’impôt avec les lois

Dispositif Pinel

Je le mets car cela permet de payer moins d’impôts, mais je vous déconseille de faire un investissement immobilier en PINEL. En effet, d’un côté, vous avez une réduction sur vos loyers, mais de l’autre côté, vous achetez un appartement neuf 30% plus cher que la valeur du marché. Ils appellent ça l’effort d’épargne. D’un côté, vous réduisez vos impôts mais d’un autre côté vous payez plus, ce dispositif est donc à fuir.

Dispositif Censier Bouvard

C’est quasiment la même chose que le dispositif Pinel, à la différence que le Censier Bouvard est destiné à la location meublée. Encore une fois à fuir.

Dispositif Malraux

C’est un dispositif visant à réhabiliter un quartier historique et la rénovation d’immeubles anciens. Vous investissez dans un immeuble sur lequel vous faites des travaux et vous bénéficiez pour ça d’une déduction fiscale.

La réduction va de 22 à 30%. Vous ne pouvez pas dépasser 30 000€ de déduction par an.

Réduction d’impôt en fonction de votre situation

Frais de nounou/crèche et autres services à la personne à domicile.

Si vous faites garder votre enfant de moins de 6 ans en crèche ou chez une assistante maternelle, vous avez le droit de déduire une partie des frais. Votre enfant doit être gardé à l’extérieur de votre domicile. C’est pareil pour les professions comme les femmes de ménage, les auxiliaires de vie, les baby-sitters…

La réduction est de 50% des frais de garde. Le montant à déclarer est plafonné à 2300 maximum, vous pouvez donc déduire maximum 1150€.

Pension versée à ses enfants

Vous versez une pension à votre enfant qui ne peut pas subvenir à ses besoins, par exemple s’il est étudiant ou chômeur : vous pouvez la déduire de vos impôts. Attention toutefois, votre enfant ne doit plus être rattaché à votre foyer fiscal. Vous pouvez déduire un forfait sans avoir de justificatif.

Le montant que vous pouvez déduire est forfaitaire, fixé à 3445€ par an, et ce montant peut doubler si votre enfant est marié ou pacsé. Si vous donnez plus d’argent à votre enfant, vous allez pouvoir déduire encore plus, en contrepartie vous allez devoir justifier chaque dépense. Cependant, une limite est fixée à 5795€ par enfant, vous ne pouvez pas déduire plus que ce montant. A vous de faire votre calcul pour voir ce qui est le plus avantageux pour vous.

Pension alimentaire

Vous versez une pension alimentaire à votre enfant mineur et vous ne vivez pas avec, vous pouvez déduire de vos impôts la totalité de la pension versée. La pension n’a pas besoin d’être obligatoirement fixée par jugement pour pouvoir être déductible.

Frais de scolarité de vos enfants

Méconnue, cette réduction est facile à mettre en place. Dès lors que vous avez un enfant à votre charge scolarisé, vous pouvez en bénéficier. Pour que vous puissiez bénéficier de cette réduction d’impôts, votre enfant ne doit pas avoir de contrat de travail en parallèle de ses études (il peut cependant être boursier).

La réduction est de 61€ pour un enfant au collège, 153€ pour en enfant au lycé et 183€ pour l’enseignement supérieur.

Demi-part pour parent isolé

Lorsque vous vivez seul avec votre enfant, vous pouvez bénéficier de cet avantage fiscal. En tant que parent isolé, vous bénéficiez d’une demi-part pour le calcul de vos impôts. Il vous suffit de cocher la case T sur votre déclaration de revenu. Attention, dès lors que vous vivez en concubinage, cet avantage est retiré automatiquement. Si vous hébergez un ami quelques temps, votre demi-part n’est pas remise en question, tandis que si vous hébergez un ami pendant une période plus ou moins longue, votre avantage n’a plus lieu d’être.

La demi-part permet d’avoir en gros la moitié de vos revenus pris en compte pour le calcul de vos impôts.

Donner de l’argent à des associations

Si vous donnez de l’argent à des associations, vous pouvez en déduire une partie.  

Vous pouvez déduire de 66% à 75% (en fonction du type d’association) des montants versés dans la limite de 20% du revenu imposable.

J’espère qu’avec ces 20 astuces, vous avez trouvé votre bonheur pour faire baisser vos impôts. Je vous ai donné les différentes façons de faire des économies sur les impôts. Cependant, certaines astuces demandent un investissement en argent et en temps. Vous ne devez pas vous lancer sans comprendre en détail les risques, comment bien faire et surtout il est indispensable de vous former. Pour chaque astuce, vous devez bien voir si vous pouvez bénéficiez ou non de la déduction fiscale, car la plupart sont sous certaines conditions. Attention donc à bien vérifier avant de vous lancer si dans votre situation vous êtes éligible ou non à la déduction. Je le répète encore, vous devez fuir les lois Pinel et Malraux. Tous les investissements qui vous parlent d’effort d’épargne sont à fuir. Quand on investit, c’est pour que cela rapporte, pas pour qu’on doive payer plus que cela ne rapporte.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le un maximun avec votre entourage.

Dites-moi dans les commentaires comment vous diminuez vos impôts. Quelles astuces avez-vous déjà utilisées ? Pour quels résultats ?

Marre des fins de mois difficiles?

Télécharger mon guide offert: 27 méthodes pour gagner de l'argent.

Comme vous nous haïssons le spams
Réduction d’impôts : 20 astuces pour payer moins d’impôts
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous souhaitez gagner plus d'argent, profiter de vos proches et voyager plus?
Découvrez 27 méthodes pour gagner de l'argent
OUIouNON
Téléchargez votre guide offert